Côte Saint-Luc amorce la réfection de plus du tiers de ses conduites endommagées

Côte Saint-Luc, le 15 avril 2009 – La Ville de Côte Saint-Luc a commencé la semaine dernière les travaux prévus en 2009 sur son réseau d’infrastructures de l’eau et s’attend à ce que les travaux effectués cette année contribuent à réduire d’environ un tiers le nombre de bris des canalisations souterraines.

Pour 2009, la ville a planifié de réparer les conduites souterraines dans 31 rues, au coût de 5 millions de dollars. La plus grande partie du financement de ce projet provient des fonds d’infrastructure des gouvernements du Canada et du Québec. Le travail consiste à insérer un chemisage protecteur à l’intérieur des conduites, aux endroits plus faibles, pour prévenir les fuites, une technique moins coûteuse que l’excavation et le remplacement des vieilles conduites.

« Lorsque la Ville de Côte Saint-Luc a pris le contrôle du réseau, le 1er janvier 2006, nous avons fait des infrastructures de l’eau une priorité, indique le maire Anthony Housefather. Nous avons étudié l’état du réseau d’aqueduc et d’égout afin de déterminer la façon la plus avantageuse d’investir dans nos infrastructures. Nous prévoyons que les réparations de cette année aideront à réduire de plus du tiers les bris de conduites d’eau. Ainsi, notre ville et ses résidants devraient profiter des améliorations apportées au réseau pour les 50 prochaines années. »

Une signalisation a été installée dans les rues de la ville aux endroits où les travaux sont en cours. Les résidants recevront aussi une lettre les informant des travaux devant être effectués sur leur rue.

Pour minimiser les interruptions du service d’aqueduc, Côte Saint-Luc installera sur les rues affectées un réseau de surface temporaire pour l’alimentation en eau. Il y aura toutefois une interruption de service pour environ deux heures au moment de l’installation du nouveau réseau, mais par la suite le service sera fiable et sécuritaire. Le réseau de surface est moins dérangeant que l’excavation des rues, une procédure invasive qui rendrait difficile ou impossible pour les résidants de conduire leur voiture jusqu’à leur entrée.

« Il s’agit d’un projet d’envergure qui affecte beaucoup de résidants, affirme le conseiller Mitchell Brownstein, membre du conseil responsable des Travaux publics. Cependant, nous minimisons les inconvénients pour les résidants en communiquant avec eux à l’avance, en utilisant un réseau de surface temporaire pour l’alimentation en eau durant les travaux, évitant ainsi d’avoir à excaver la chaussée, et en prévenant même les interruptions de service temporaires lors des fêtes religieuses quand les résidants ont besoin d’eau pour préparer les repas. »

L’eau qui circule dans le réseau temporaire d’alimentation de surface est vérifiée régulièrement au moyen d’une série de tests pour assurer que sa qualité dépasse les normes de sécurité.

Des travaux de réparation seront entrepris sur les rues suivantes : av. Alpine (entre le ch. Fleet et le ch.Merton), boul. Cavendish (au sud du ch. Kildare), av. Parkhaven (entre le ch. Kildare et l’av. Trinity), av. Pinedale (entre le ch. Baily et le ch. Fleet), et av. Randall (entre le ch. Baily et le ch. Fleet). Les travaux sur les autres rues seront effectués plus tard.

Côte Saint-Luc a dépensé ou mis de côté plus de 11 millions de dollars pour les réparations, l’entretien et l’amélioration de notre réseau d’infrastructure de l’eau, de 2006 à 2009.

-30-

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications,
514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Share this