Lancement d’un programme CSR à Côte Saint-Luc par le comité pour les chats

Côte Saint-Luc, le 22 février 2011 – Le Comité pour les chats de Côte Saint-Luc (Côte Saint-Luc Cat Committee - CSLCC) a lancé officiellement un programme de Capture, Stérilisation et Retour (CSR). À la suite d’une rencontre publique qui avait suscité une bonne participation l’été dernier, et après une série de rencontres avec les personnes prêtes à devenir bénévoles pour cette cause, le programme a maintenant commencé ses activités grâce à l’appui financier de la Ville de Côte Saint-Luc et du Canadien Pacifique.

Le conseiller Mike Cohen, qui dirige cette initiative, a exprimé sa reconnaissance au maire Anthony Housefather et aux autres membres du conseil pour leur appui financier. Il a également remercié le Chemin de fer Canadien Pacifique qui a fait un don pour le projet.

Les efforts du CSLCC porteront principalement sur le programme CSR, qui a pour but de capturer les chats, de les stériliser et de les remettre en liberté dans leur territoire en évitant toute cruauté. En outre, des efforts seront consacrés à l’éducation du public sur l’importance de stériliser les chats : des visites seront organisées dans les écoles locales, des kiosques d’information serviront à renseigner les gens dans la communauté, et une page Facebook sera créée. Les gens pourront aussi signaler la présence de chats errants dans le voisinage en téléphonant à une ligne spéciale.

« Notre première rencontre a attiré au-delà de 100 participants et nous a permis de recruter un groupe de personnes passionnées des chats qui sauront faire une différence dans notre communauté, a indiqué le conseiller Cohen. Je remercie également la SPCA et l’Hôpital pour les animaux de Côte Saint-Luc de leur participation. »

Shelley Schecter, considérée comme l’une des spécialistes de la ville en CSR, a accepté le rôle de conseillère spéciale du CSLCC. Elle s’occupera de la formation des membres du comité sur la capture des chats errants.

Une chatte peut mettre bas quatre fois par année, dès l’âge de 6 mois, et elle peut avoir chaque fois de un à huit chatons. En stérilisant les chats, on arrive à réduire la surpopulation par attrition.

Les programmes CSR ont fait leurs preuves partout en Europe, aux États-Unis et dans certaines régions du Canada, comme étant la solution la plus naturelle et la plus économique de contrôler et de réduire le nombre de chats errants.

Le conseiller Cohen espère que d’autres communautés suivront l’exemple de Côte Saint-Luc en mettant sur pied des comités comme celui-là.

- 30 -

Pour plus d’information, contactez : Conseiller Mike Cohen, Ville de Côte Saint-Luc, mcohen@cotesaintluc.org, 514-485-6945.

Share this