Communiqués

 

Les résidants de Côte Saint-Luc encouragés à organiser leurs propres activités afin de participer à la Fête des voisins qui se tient le 6 juin prochain dans toute la province

Pour la deuxième année consécutive, la Ville de Côte Saint-Luc invite ses résidants à prendre part à la Fête des voisins qui a lieu à travers la province le 6 juin 2015.

« Nous espérons que les résidants organiseront quelque chose ensemble, a déclaré le maire Anthony Housefather. Ça peut être aussi simple qu’une rencontre devant la maison d’un résidant ou cela peut prendre l’allure d’une grande fête dans un parc le quartier. L’objectif étant de rencontrer vos voisins et de créer un sentiment de communauté et d’appartenance. »

Ceux et celles qui souhaitent mettre sur pied une activité dans leur voisinage sont invités à se procurer une carte d’invitation à l’un des édifices municipaux, à la remplir et la distribuer à leurs voisins. Ils peuvent aussi inscrire leur événement à www.fetedesvoisins.qc.ca/inscription.html.

« La fête des voisins est l’occasion idéale pour mieux connaître votre quartier et les gens qui l’habitent, a indiqué le conseiller Allan J. Levine, responsable de l’introduction de la Fête des voisins à Côte Saint-Luc. Les résidants qui participent bénéficieront des retombées positives de cette belle occasion de fraterniser dans leur quartier. »

Née en France en 1999, la Fête des voisins s’est rapidement répandue dans toute l’Europe. Elle s’est implantée au Québec en 2006 sous l’impulsion du Réseau québécois de villes et villages en santé, un organisme qui favorise le développement de saines habitudes de vie au Québec. Il est axé sur l’échange entre municipalités et l’engagement des décideurs municipaux à offrir une meilleure qualité de vie en mobilisant les partenaires et les résidants pour qu’ils agissent dans leur milieu.

 

 

 

 

Les résidants invités à une séance de participation publique dédiée à la rénovation du terrain de jeu du parc Trudeau

Les résidants de tout âge de la Ville de Côte Saint-Luc sont invités à une séance de participation publique qui aura lieu le dimanche 3 mai à 11h à l’hôtel de ville, 5801, boul. Cavendish. Durant cette séance les résidants seront invités à offrir leur opinion sur l’imminente rénovation du terrain de jeu du parc Pierre Elliott Trudeau. 

La Ville a l’intention de rénover considérablement le parc Trudeau à compter de l’automne 2015. Une partie importante du budget prévu pour la rénovation sera dédiée au terrain de jeu, qui sera non seulement déplacé, mais aussi complètement renouvelé et comprendra du matériel destiné aux jeunes enfants, aux plus grands, et même aux adultes. 

« Nous voulons savoir ce que nos résidants souhaitent voir dans ce terrain de jeu, dit le Maire Anthony Housefather. Nous savons que nous aimerions qu’il soit utilisé par les jeunes et les jeunes de cœur, mais afin de livrer un produit qui sera apprécié et utilisé nous voulons savoir ce qu’en pensent les usagers du parc.»

Ceux qui participeront à la séance travailleront directement sur une carte afin de créer l’aménagement et la conception du terrain de jeu. Il y aura aussi une session spéciale pour les plus jeunes, avec un animateur qui cherchera à savoir ce qui leur plaît le plus dans un terrain de jeu. 

« Nous espérons voir un grand nombre de résidants participer à cette séance de participation publique, déclare Glenn Nashen, conseiller du district 6 où se trouve le parc Trudeau. C’est une occasion unique et rare pour les résidants, et les enfants surtout, de s’impliquer directement dans le redéveloppement du premier parc de la ville et de son terrain de jeu. » 

Cette séance est la première d’un processus en trois étapes. La deuxième étape sera une réunion en soirée, au cours de l’été où les résidants découvriront les plans du nouveau terrain de jeu et rencontreront les concepteurs. Ce sera le moment de suggérer des ajustements et d’offrir des commentaires additionnels. Et, la troisième étape sera une dernière rencontre, vers la fin de l’été ou au début de l’automne afin de dévoiler le concept finalisé.  

« Les travaux commenceront à l’automne 2015 et se poursuivront en 2016, dit la conseillère Ruth Kovac, responsable de l’aménagement urbain. Nous espérons que le parc sera prêt en 2017, pour célébrer le 150e anniversaire du Canada. »

Tout celui qui souhaite participer à la séance de participation publique est prié de confirmer sa présence, auprès de Régine Banon au 514 485-6800, poste 1801, ou par courriel à rbanon@cotesaintluc.org. 

 

 

La Patrouille de citoyens bénévoles de Côte Saint-Luc à la recherche de nouveaux patrouilleurs

La ville de Côte Saint-Luc est à la recherche de nouveaux patrouilleurs et tiendra une séance d’information le mardi 7 avril à 19 h, à l’auditorium Harold Greenspon situé à l’hôtel de ville (5801 boul. Cavendish). 

Les bénévoles éventuels doivent être résidants de Côte Saint-Luc et être âgés d’au moins 18 ans. Ils sont priés d’apporter une preuve d’identité et le formulaire dûment rempli qu’ils peuvent se procurer à CoteSaintLuc.org/fr/CSLvCOP. Des frais d’adhésion non récurrents de 75 $  et les bénévoles doivent s’engager pour au moins six heures par mois. 

Depuis les débuts de la Patrouille en juillet 2006, les bénévoles vCOP travaillent de concert avec la sécurité publique, les services de police et de protection-incendie, et les services SMU et contribuent à renforcer les initiatives axées sur la sécurité. Ils ont ainsi enregistré plus de 46 625 heures de service et parcouru  254 166 kilomètres, équivalent à plus de 6 fois le tour de la Terre.

Plus de 80 bénévoles patrouillent dans les rues de Côte Saint-Luc à bord de véhicules identifiés, sur des scooters, à pied et à vélo. Ils signalent les situations urgentes et non urgentes aux autorités locales, jouant le rôle d’observateur partout dans la communauté. Les patrouilleurs bénévoles aident aussi lors de la tenue d’événements communautaires, ils aident à la vérification des détecteurs de fumée de concert avec le service d’incendie, et ils fournissent de l’aide lors d’incendies majeurs et d’autres incidents importants.

Côte Saint-Luc a été la première ville au Québec à mettre sur pied ce programme de surveillance de quartier mobile, en 2006. Des programmes semblables existent dans différentes communautés partout au Canada et aux États-Unis.

Pour plus d’information ou pour vous joindre au programme vCOP, veuillez téléphoner au 514-485-6800, envoyer un courriel à vcop@CoteSaintLuc.org, ou visiter CoteSaintLuc.org/fr/CSLvCOP.

 

 

 

 

Canada Reads, style Côte Saint-Luc

Le populaire débat annuel Canada Reads revient sur les ondes de la CBC à la mi-mars et la bibliothèque de Côte Saint-Luc se met de la partie.

Le jeudi 12 mars, à compter de 19 h, cinq bibliothécaires de Côte Saint-Luc défendront donc le livre de leur choix parmi les cinq titres mis en lice dans un débat animé, de style table ronde, à la bibliothèque. L’événement est ouvert au public. Des rafraîchissements seront servis.

« Canada Reads est un événement littéraire annuel important et nous tenons à ce que Côte Saint-Luc y prenne part, a indiqué Janine West, directrice de la bibliothèque. Les mordus de la lecture sont invités à notre débat pour entendre nos bibliothécaires faire valoir leur livre coup de cœur. Quand l’émission sera diffusée la semaine suivante, les lecteurs porteront un regard nouveau sur les livres en compétition. »

Cette année, le débat est intitulé One Book to Break Barriers  et il présente cinq livres, de fiction et autres, qui remettent en question les stéréotypes et attirent l’attention sur des enjeux importants. Les œuvres en lice sont : Ru de l’écrivaine montréalaise Kim Thúy (traduit par Sheila Fischman), Intolerable: A Memoir of Extremes de Kamal Al-Solaylee, The Inconvenient Indian de Thomas King, And the Birds Rained Down (Il pleuvait des oiseaux) de Jocelyne Saucier (traduit par Rhonda Mullins), et When Everything Feels like the Movies de Raziel Reid.

Pour en savoir plus sur Canada Reads à la Bibliothèque de CSL, consultez csllibrary.org/fr ou envoyez un courriel à mtomecz@cotesaintluc.org.

 

Dre Laurie Betito, animatrice de l’émission Passion à CJAD 800, en conférence à la Bibliothèque de Côte Saint-Luc

La Dre Laurie Betito, auteure et animatrice de la populaire émission Passion sur les ondes de CJAD, sera à la Bibliothèque de Côte Saint-Luc  le 12 février à 19 h pour une conférence gratuite et ouverte au public. 

« Nous sommes privilégiés qu’une spécialiste dans son domaine comme Laurie vienne nous donner ce genre de conférence, a fait savoir le conseiller municipal de Côte Saint-Luc Mike Cohen, responsable du portefeuille bibliothèque et culture. Laurie a grandi dans notre communauté et ses parents habitent encore ici. Nous sommes très fiers de sa carrière. Quoi de plus approprié en cette veille de la Saint-Valentin qu’une soirée-conférence en compagnie de l’animatrice de la plus populaire émission de radio à Montréal traitant des relations de couple. »

La Dre Betito parlera de sa carrière de psychologue clinicienne, animatrice de radio, et auteure dans le domaine de la sexualité et des relations de couple. Elle offrira également quelques conseils et perspectives tirées de son nouveau livre, The Sex Bible for People over 50, et il sera possible de s’en procurer un exemplaire sur place.

Toutes les semaines, la Dre Betito aborde différents aspects de la sexualité et des relations, et elle répond aux questions des auditeurs à l’émission Passion, diffusée en semaine à compter de 22 h.

Elle travaille comme psychothérapeute à Montréal depuis plus de 25 ans, et elle est actuellement présidente du Réseau de la santé sexuelle du Québec.

Pour plus d’information sur cet événement, visitez www.csllibrary.org/fr ou envoyez un courriel à jwest@cotesaintluc.org.

 

Le thriller hilarant Haven’t Got A Clue prend l’affiche juste à temps pour la Saint-Valentin

La Troupe de théâtre de Côte Saint-Luc présente le thriller hilarant Haven’t Got A Clue, du 12 au 15 février 2015 à l’auditorium Harold Greenspon, 5801 boulevard Cavendish.

« Pour la Saint-Valentin, cette pièce a tout pour surprendre votre tendre moitié, soutient son producteur, le conseiller Mitchell Brownstein. Faites les choses différemment cette année, et ne manquez pas cette histoire très drôle qui se passe en 1954 au Connecticut. »

Les billets sont disponibles à la Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc, au Centre communautaire, ou à www.CSLDramaticSociety.com au coût de 23 $, ou 20 $ pour les étudiants et les aînés.

La directrice artistique, Anisa Cameron, a réuni une formidable brochette de 25 professionnels et comédiens de la communauté qui donneront vie à la pièce dans l’auditorium Harold Greenspon. 

« Je pense que les gens vont adorer Haven’t Got A Clue, a dit Anisa Cameron. C’est tellement drôle et notre distribution est extraordinaire; ce sera un moment de théâtre mémorable pour tous. J’ai très hâte de voir comment va se traduire la participation de l’auditoire, qui aura à déterminer comment l’histoire se termine. Cela nous semble une façon amusante de renforcer la relation entre l’interprète et l’auditoire. »

À chacune des  représentations, le public sera invité à décider de l’issue du spectacle en choisissant entre trois dénouements différents.

Haven’t Got a Clue est une histoire de meurtre qui se déroule au Manoir Covington, au Connecticut, en 1954. Le maccarthysme est à son apogée et le pays est terrifié par le communisme et la menace de la guerre nucléaire. Theodore Covington, un profiteur de guerre notoire, est mort dans des circonstances mystérieuses et toute une série de personnages douteux obéissant à des motifs inavoués se présente au manoir pour la lecture du testament de Theodore au moment même où la tempête tropicale Francine vient de se transformer en ouragan. Les invités doivent se mettre à l’abri et s’enferment avec un meurtrier au milieu d'eux. Alors que les suspects se multiplient et que les victimes tombent comme des mouches, il appartient à l’auditoire de déterminer le dénouement de ce thriller palpitant et hilarant.

« Le meurtre est quelque chose d’incroyablement drôle dans cette histoire perfide où la trahison, la vengeance, les crimes passionnels, les secrets les plus sombres et même le complot politique se confondent en un suspense du genre meurtre et mystère à la fois hallucinant et irrévérencieux, aux accents comiques à mourir… de rire », prévient Anisa Cameron. 

Pour en savoir plus, envoyez un courriel à csldramaticsociety@gmail.com ou téléphonez au 514-485-6800, poste 2024.

Côte Saint-Luc adopte son budget pour 2015 : Dépenses stables et hausse moyenne de la taxe foncière de 1,9 %

La Ville de Côte Saint-Luc a adopté son budget de fonctionnement 2015 en maintenant les dépenses au même niveau et en limitant la hausse de la taxe foncière résidentielle à 1,9 % pour une maison unifamiliale moyenne, soit en deçà du taux d’inflation qui est de 2 %.

« Encore une fois, nous avons réussi à contrôler les coûts tout en maintenant nos services, a déclaré le maire Anthony Housefather. Pour une neuvième année consécutive, l’augmentation des taxes reste sous le taux d’inflation. »

Le 15 décembre 2015, le conseil municipal a adopté le budget de fonctionnement de la ville qui s’élève à 66,67 millions de $. Environ 42,3 % des taxes perçues à Côte Saint-Luc sont transférées au gouvernement régional et servent à financer des services comme la police, la sécurité incendie et le transport en commun pour l’ensemble de l’île.

Les comptes de taxes seront envoyés aux propriétaires le 28 janvier 2015. La date limite pour le paiement du premier versement des taxes foncières a été fixée au 27 février, et le deuxième versement sera dû le 28 mai.

« Soucieux d’administrer de façon responsable, nous tenons à respecter la capacité de payer des contribuables. Nous avons mis tout en œuvre pour réaliser nos objectifs compte tenu de l’augmentation du coût de la vie, en limitant la hausse de taxe à moins de 2 % et en diminuant même la taxe d’eau », a ajouté le conseiller Steven Erdelyi, responsable des finances au conseil.

Voici les points saillants du budget et des taxes de la Ville

• Hausse moyenne des taxes pour une résidence unifamiliale évaluée à 572 300 $ : 1,9 %

• Diminution de la taxe d’eau, de la taxe résidentielle et de la taxe non résidentiel

• Augmentation des revenus de la taxation : 1,12 %

• Revenus de la taxe foncière : 85,2 %

• Revenus de la taxe d’amélioration locale : 0,1 %

• Revenus des compensations en lieu de taxes : 1,9 %

• Autres revenus (frais d’inscription aux programmes, adhésions, etc.) : 12,8 %

Le programme triennal d’immobilisations a également été adopté le 15 décembre. Il prévoit des investissements de l’ordre de 13 M$ pour 2015.

 
 
 
 

 

 

Côte Saint-Luc remet des prix de reconnaissance pour honorer ses bénévoles

La Ville de Côte Saint-Luc a remis des prix à 15 bénévoles à l’occasion de la Soirée de reconnaissance des bénévoles qui s’est tenue samedi soir au gymnase de Côte Saint-Luc.

« Nous remercions les centaines de femmes, d’hommes, d’adolescents et d’enfants qui donnent de leur temps bénévolement pour Côte Saint-Luc 365 jours par année, a souligné le maire Anthony Housefather. Les bénévoles ont un réel impact sur la vie de beaucoup de résidants, que ce soit nos premiers répondants des Services médicaux d’urgence, le service de livraison à la maison de la bibliothèque, les Citoyens bénévoles en patrouille, les entraîneurs de nos équipes sportives, les parents qui acceptent de voyager avec les équipes pour les activités à l’extérieur, et bien d’autres encore. »

Irving Schok a reçu le Trophée commémoratif William E. Kesler, remis à un bénévole ayant apporté une contribution exceptionnelle aux programmes d’activités spéciales du Service des loisirs et des parcs. Irving a participé comme bénévole à de nombreux événements spéciaux au cours des dernières années, notamment la Fête du Canada et la Mégavente de garage. Toutefois, sa passion demeure la danse de Saint-Valentin; il a d’ailleurs fait partie de son comité fondateur et, cette année, il a vendu à lui seul le tiers de tous les billets pour l’événement.

Alexandra Cohen s’est vu décerner le Prix de la filiale no 97 Brigadier Frederick Kish de la Légion royale canadienne, remis au jeune bénévole de l’année en reconnaissance des efforts exceptionnels déployés par un « leader de demain » qui laisse sa marque à Côte Saint-Luc grâce à l’action bénévole. Alexandra est une jeune leader remarquable. Elle a produit une vidéo reconnue à l’échelle nationale sur le programme Capturer, Stériliser, Relâcher/Adopter de Côte Saint-Luc pour les chats errants. Elle présente maintenant son film dans les écoles pour parler du traitement humain des animaux et de la conduite responsable de leurs propriétaires. Elle sociabilise les chatons abandonnés pour les préparer à l’adoption. Elle aide à la coordination du concert-bénéfice annuel pour le Comité des chats et s’y produit chaque année. Alexandra donne également de son temps comme bénévole à l’école du Centre MacKay et pour Enfants Entraide. Elle a créé le groupe de bénévoles « Singers for a cause » de Marianopolis, où elle dirige des spectacles de chant pour différentes œuvres caritatives. Elle est étudiante ambassadrice à Marianopolis et elle s’est vu décerner la bourse d’études Vie étudiante du directeur général pour son solide dossier académique, ses compétences en leadership et son implication au service de la communauté.

Shayamera Navaratnam a reçu le Prix socioculturel, remis en reconnaissance de la contribution exceptionnelle d’un bénévole aux programmes socioculturels de la ville. Shayamera étudie en sciences au CÉGEP, mais elle trouve le temps de faire du bénévolat à Côte Saint-Luc. Elle apporte de l’aide aux programmes C’est le temps de jouer et Fancy Nancy Tea Party, ainsi qu’au Comité des chats. Elle a surtout une grande influence sur les enfants en les aidant à acquérir plus de confiance comme lecteurs au programme Compagnons de lecture. Elle est patiente, gentille, et elle sait faire sourire les petits.

Sid Rath a reçu le Prix spécial de reconnaissance. Sid porte plusieurs chapeaux à Côte Saint-Luc : celui de promoteur, d’organisateur et de collecteur de fonds -- des rôles auxquels il consacre d’innombrables heures. Il aide au recrutement de nouveaux membres, il organise des tournois, et l’an passé il a aidé à amasser 12 000 $ pour l’Institut neurologique de Montréal.

Lewis Cohen a reçu lui aussi un Prix de reconnaissance. Lewis est toujours prêt à répondre sans préavis, que ce soit pour un appel d’urgence avec vCOP, pour un événement majeur, ou simplement pour aider à maintenir notre programme bénévole de Citoyens en patrouille. Bénévole vCOP depuis les premiers jours du programme en 2006, il agit à titre de superviseur sénior et ne compte pas ses heures au service de la communauté, tant comme patrouilleur que dans les coulisses.

Paula Shuster a reçu le Prix Hazel Lipes, remis en reconnaissance de la contribution exceptionnelle d’un bénévole aux programmes des Services communautaires. Paula dirige le programme Bonne Boîte Bonne Bouffe. Elle apporte des livres aux abonnés de la bibliothèque qui sont confinés à la maison. Elle fait aussi du bénévolat au Marché public de Côte Saint-Luc. Elle est ambassadrice de la bibliothèque et elle trouve le moyen de s’y impliquer dans une foule de projets, entre autres la vente de livres annuelle, le lancement du jardin de démonstration, etc. Enseignante à la retraite, elle continue à redonner à sa communauté.

Robert Rousseau a reçu le Prix SMU – Excellence en opérations. Robert démontre un engagement solide et un grand dévouement envers les SMU. En plus de donner plusieurs heures de son temps chaque semaine, il a modernisé le programme de formation des conducteurs et il supervise les horaires de centaines de bénévoles qui sont à l’œuvre 24 heures sur 24.

Jasmit Heera a reçu le Prix SMU – Excellence en formation. Depuis qu’elle a la responsabilité du programme de recrutement des SMU, Jasmit a remanié le processus afin que les meilleurs candidats possible se joignent au service. Jasmit est également très engagée dans la planification des activités sociales pour les bénévoles des SMU tout au long de l’année.

Elaine Meunier a reçu le Prix vCOP. Toutes les organisations se doivent d’avoir des personnes solides qui travaillent en coulisse pour voir à ce que tout se passe bien. Dans le cas de vCOP, cette personne c’est Elaine. En tant que bénévole chargée de l’administration, elle veille à ce que les autres bénévoles restent vigilants et elle s’assure que chacun remplit bien ses tâches. Vous pouvez aussi la voir effectuer des patrouilles à bord d’une camionnette ou sur un scooter vCOP.

Ron Aberback a reçu le Prix pour le sport, remis en reconnaissance de la contribution exceptionnelle d’un bénévole aux programmes sportifs de la collectivité. Ron fait du bénévolat depuis plusieurs années pour l’Association du hockey mineur de Côte Saint-Luc. Il consacre des centaines d’heures par année au programme, même si ses enfants ne jouent plus. Il a rempli plusieurs fonctions à l’exécutif, dont récemment celles de vice-président des opérations hockey. Grâce à l’implication de Ron, tout le programme fonctionne à merveille et sans anicroche, tout comme la glace après le passage de la Zamboni.

Alexandre Grant a reçu le Trophée commémoratif Stewart Mankofsky, remis à l’athlète ou au bénévole qui a le mieux incarné le dévouement, l’esprit sportif et la passion de la compétition. Originaire de Beaconsfield, Grant se classe parmi les meilleurs nageurs de son âge dans la province. Malgré un programme d’entraînement rigoureux pendant la saison 2013-2014, il a réussi à obtenir d’excellentes notes et il a même trouvé le temps de faire du bénévolat au Jeux du Québec 2014. Il a donné de son temps généreusement pour accompagner les athlètes des Jeux Olympiques spéciaux de Lac St-Louis.

Laurence Orefice a reçu le Prix Bénévole de l’année : Programmes aquatiques. Tout au long de l’année, Laurence a donné généreusement de son temps comme arbitre pour les cinq événements de natation de la saison 2013-2014. Elle est allée bien au-delà de ce qu’on attend des parents dans notre équipe de natation. Depuis l’ouverture du CCA elle est non seulement sur place lors des rencontres locales, mais elle représente aussi l’équipe lors des compétitions tenues dans d’autres piscines, et elle donne une image exemplaire de l’équipe et de toute la ville de Côte Saint-Luc.

Amos Sochaczevski a reçu le Prix de l’ambassadeur de l’année, remis au citoyen de Côte Saint-Luc ayant le mieux incarné la charité et servi l’ensemble de la collectivité. Amos participe activement et depuis longtemps aux affaires communautaires. Il a fait partie du Conseil des loisirs communautaires de Côte Saint-Luc et il a fait du bénévolat dans beaucoup de programmes de sports. Propriétaire du journal The Suburban depuis 1986, il en a profité pour promouvoir les programmes et les activités dans la communauté. Il a siégé aux conseils d’administration de nombreux organismes, entre autres B'nai Brith Canada. Sa source de fierté est toutefois le Jewish Unity Partnership, organisation qu’il a mise sur pied dans le but de coordonner le Rally annuel de solidarité avec Israël rassemblant jusqu’à 10 000 personnes chaque printemps. Il dirige le comité du Rallye et en assure tout le financement. Lorsque le nouveau consul général d’Israël, Ziv Nevo Kulman, est arrivé en septembre, Amos et son épouse Judy l’ont accueilli dans leur résidence pour Yom Kippur et l’ont amené à leur synagogue, Beth Israel Beth Aaron Congregation. Amos Sochaczevski est incontestablement un véritable ambassadeur pour notre ville.

Victor Waisgrus a reçu le Prix Edward J. Kirwan, remis au bénévole de l’année ayant apporté une contribution exceptionnelle aux programmes du Service des loisirs et des parcs de la collectivité. Victor est engagé activement dans le volet des activités sportives de la communauté depuis plus de dix ans. Il fait partie de l’exécutif du programme de baseball, mais il est connu surtout en tant que président de l’Association du hockey mineur, poste qu’il occupe depuis plus d’une décennie. La plupart des parents abandonnent le bénévolat quand leurs enfants quittent un programme. Mais pas Victor : son engagement et son dévouement sont admirables et il est un formidable exemple du bénévolat à son meilleur.

Jack Budovitch a reçu le Prix pour l’œuvre de toute une vie. Jack est l’un des membres fondateurs de l’Association masculine de Côte Saint-Luc, dont il a été président de 1993 à 1996. Ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, il est membre de la Légion royale canadienne et il s’implique très activement dans la Campagne annuelle du coquelicot. Il est également bénévole pour la Fédération CJA, l’Hôpital Mont-Sinaï, Jeunesse au soleil, et MADA.

 

Côte Saint-Luc lance une campagne de financement pour l’achat d’un piano quart de queue

La Bibliothèque publique Eleanor London de Côte Saint-Luc a lancé la campagne de souscription des 88 clefs de musique pour recueillir des fonds afin d’acheter un piano quart de queue pour l’auditorium Harold Greenspon du Centre municipal Bernard Lang.

Les mélomanes peuvent commanditer l’une des 88 touches du clavier d’un piano. Chaque don sera souligné grâce à une plaque qui sera apposée de façon permanente à l’entrée de l’auditorium Harold Greenspon. Le coût de la commandite d’une touche est de 88 $. Les sociétés commanditaires seront aussi mentionnées sur la plaque, moyennant une contribution de 500 $.

Le piano quart de queue sera utilisé dans le cadre des programmes organisés à l’auditorium Harold Greenspon, notamment les concerts de la bibliothèque et les activités de la troupe de théâtre de Côte Saint-Luc et d’autres groupes.

« C’est l’occasion d’inscrire votre nom ou celui d’un être cher sur une plaque unique et permanente », a expliqué le conseiller Mike Cohen, qui s’occupe du portefeuille Bibliothèque et culture au conseil. « Nous encourageons aussi les entreprises à prendre part à cette initiative. »

La Ville de Côte Saint-Luc affectera aussi des fonds de la vente annuelle de livres de la bibliothèque pour aider à financer le piano quart de queue.

« Le nouveau piano quart de queue sera utilisé fréquemment et enrichira de nombreux programmes », a ajouté la directrice de la bibliothèque, Janine West. 

Les donateurs peuvent remplir un formulaire de don au comptoir du prêt de la bibliothèque ou télécharger le formulaire PDF à l’adresse csllibrary.org/fr/comment-aider-votre-bibliotheque. Le formulaire comprend un espace où noter le ou les noms à inscrire sur la plaque.

Le formulaire complété et le chèque à l’ordre de la Ville de Côte Saint-Luc peuvent être remis au comptoir de prêt de la bibliothèque (5851, boulevard Cavendish) ou transmis par la poste à l’adresse suivante : Campagne 88 clefs de musique, à l’attention de Justin Burnham, 5851, boulevard Cavendish, Côte Saint-Luc (Québec)  H4W 2X8. Des reçus aux fins de l’impôt seront fournis en échange des dons.

Côte Saint-Luc lance une campagne d’information pour informer ses résidants des manières de traiter les frênes infestés par l’agrile du frêne

La Ville de Côte Saint-Luc lance une campagne d’information pour informer ses résidants des manières de traiter leurs frênes infestés par l’agrile du frêne, un petit insecte d’un vert métallique qui s’attaque aux frênes, causant leur mort dans les trois à cinq ans.

Côte Saint-Luc a produit et posté une brochure à tous ses résidants qui habitent des maisons unifamiliales et des duplex. La brochure, Agrile du frêne: guide pour les résidants de Côte Saint-Luc qui ont un frêne sur leur terrain, présente des indications pour aider à identifier les frênes et explique comment traiter les frênes qui sont légèrement ou plus lourdement infestés.

Des exemplaires de cette brochure sont également disponibles dans tous les édifices municipaux. L’information est aussi offerte en ligne à l’adresse CoteSaintLuc.org/fr/AgrileduFrene. Les résidants sont encouragés à assister à une séance d’information, au cours de laquelle ils pourront poser leurs questions, ce lundi 27 octobre à 19 h à l’hôtel de ville de Côte Saint-Luc (5801, boulevard Cavendish).

« Pour les résidants, la première étape consiste à déterminer s’ils ont un frêne sur leur terrain », a expliqué la conseillère Dida Berku, responsable des travaux publics et des questions environnementales. « En assistant à la séance d’information, les résidants seront mieux outillés pour déterminer si, en effet, ils ont un frêne sur leur terrain et ils apprendront les différentes options de traitement qui s’offrent à eux. Il est important de traiter les arbres infestés, car sinon l’insecte continue à se propager aux autres frênes et l’arbre lui-même devient un danger pour le public. Malheureusement, nous voyons aujourd’hui les effets de l’agrile du frêne à Côte Saint-Luc. »

L’agrile du frêne, originaire de l’Asie du Sud-Est, a été observé pour la première fois en Amérique du Nord en 2002 et il a maintenant atteint notre secteur. Il n’attaque que les frênes. La larve vit sous l’écorce d’un arbre, perturbant ainsi sa capacité à transporter de l’eau et des éléments nutritifs, ce qui tue l’arbre dans les trois à cinq années suivantes. Même si un arbre semble sain, il peut être gravement endommagé sous l’écorce. Lorsque les signes d’une infestation par l’agrile du frêne sont visibles à l’œil nu, il est habituellement trop tard pour sauver l’arbre. Côte Saint-Luc invite tous ses résidants à s’informer sur le traitement approprié et sur les techniques d’abattage.

La Patrouille de citoyens bénévoles de Côte Saint-Luc à la recherche de nouveaux patrouilleurs

La ville de Côte Saint-Luc est à la recherche de nouveaux patrouilleurs et tiendra une séance d’information le mardi 14 octobre à 19 h, à l’auditorium Harold Greenspon situé à l’hôtel de ville (5801 boul. Cavendish).

Les bénévoles éventuels doivent être résidants de Côte Saint-Luc et être âgés d’au moins 18 ans. Ils sont priés d’apporter une preuve d’identité et le formulaire dûment rempli qu’ils peuvent se procurer à CoteSaintLuc.org/fr/CSLvCOP. Des frais d’adhésion non récurrents de 75 $  et les bénévoles doivent s’engager pour au moins six heures par mois.

Depuis les débuts de la Patrouille en juillet 2006, les bénévoles vCOP travaillent de concert avec la sécurité publique, les services de police et de protection-incendie, et les services SMU et contribuent à renforcer les initiatives axées sur la sécurité. Ils ont ainsi enregistré plus de 42 000 heures de service.

Plus de 80 bénévoles patrouillent dans les rues de Côte Saint-Luc à bord de véhicules identifiés, sur des scooters, à pied et à vélo. Ils signalent les situations urgentes et non urgentes aux autorités locales, jouant le rôle d’observateur partout dans la communauté. Les patrouilleurs bénévoles aident aussi lors de la tenue d’événements communautaires, ils aident à la vérification des détecteurs de fumée de concert avec le service d’incendie, et ils fournissent de l’aide lors d’incendies majeurs et d’autres incidents importants.

Côte Saint-Luc a été la première ville au Québec à mettre sur pied ce programme de surveillance de quartier mobile, en 2006. Des programmes semblables existent dans différentes communautés partout au Canada et aux États-Unis.

Pour plus d’information ou pour vous joindre au programme vCOP, veuillez téléphoner au 514-485-6800, envoyer un courriel à vcop@CoteSaintLuc.org, ou visiter CoteSaintLuc.org/fr/CSLvCOP.

 

 

 

Côte Saint-Luc distribuera du compost gratuitement le 14 octobre 2014

Les résidants de la Ville de Côte Saint-Luc pourront profiter de la grande distribution de compost le mardi 14 octobre 2014, de 14 h à 20 h, à l’édifice du Service des travaux publics, 7001 chemin Mackle.

Côte Saint-Luc distribuera 25 tonnes de compost. Chaque foyer a droit à 120 litres. Nous encourageons les résidants à apporter un contenant de 40 litres pour transporter le compost, mais des sacs seront disponibles sur place pour ceux qui n’auraient pas leur contenant. Les résidants doivent se munir d’une facture de services publics ou d’un autre document officiel comme preuve de résidence à Côte Saint-Luc.

Le compost provient du Complexe environnemental de Saint-Michel, qui le met à la disposition des communautés. Ce compost est produit à partir de feuilles mortes.

S’il reste du compost vers la fin de la journée, les résidants qui le désirent pourront revenir en chercher. Pour plus d’information, contactez le Service des travaux publics au 514‑485‑6868 ou bnewman@cotesaintluc.org. L’édifice des Travaux publics est situé au 7001 chemin Mackle.

 

 

Sacs de papier gratuits pour feuilles et résidus de jardin pour résidants à partir du 1er octobre

Pour encourager les résidants à composter leurs résidus de jardin, la ville de Côte Saint-Luc offre cinq sacs extra larges à chaque adresse. Les sacs de papier seront disponibles à partir du 1er octobre 2014 à l’hôtel de ville (5801, boul. Cavendish) en semaine entre 8 h 30 et 16 h 30 ou au Service des travaux publics (7001 ch. Mackle) en semaine de 8 h à 16. Une preuve de résidence est exigée.

Les résidants peuvent aussi placer leurs résidus de jardin dans le bac brun ou dans des boîtes en carton. 

Les sacs de papier et/ou boîtes de carton sont à placer en bordure de rue avec le bac brun le jour de collecte des matières organiques. 




 




Côte Saint-Luc lance un système d’avis de masse pour alerter ses résidents en cas d’urgence

La Ville de Côte Saint-Luc annonçait hier le lancement de son système d’avis de masse Alerte CSL, qui permet aux gens de s’inscrire afin de recevoir, par téléphone, par message texte ou par courriel, des avis d’urgence.

«Le système sera utilisé pour avertir les gens de menaces imminentes à la santé ou à la sécurité », a expliqué le maire Anthony Housefather. « Si vous possédez un téléphone résidentiel, un cellulaire ou une adresse courriel, nous serons en mesure de vous envoyer des renseignements lors de situations d’urgence. Il est très important que les résidents ajoutent leurs coordonnées à la base de données du système d’avis. »

La Ville a inscrit dans le système tous les numéros de téléphone publics de Côte Saint-Luc, incluant ceux qui sont répertoriés dans l’annuaire. Ainsi, la plupart des personnes qui habitent à Côte Saint-Luc seront avisées d’une urgence par téléphone sans avoir à s’inscrire.

Toutefois, les personnes dont le numéro de téléphone n’est pas répertorié et celles qui préfèrent être avisées sur leur téléphone cellulaire, par message texte ou par courriel doivent ajouter ces coordonnées au système. Visitez CoteSaintLuc.org/fr/Alerte et suivez les instructions détaillées indiquant comment ajouter des coordonnées au système.

« Non seulement vous pouvez recevoir des avis d’urgence de différentes manières, mais vous n’avez même pas besoin d’habiter à Côte Saint-Luc pour recevoir ces avis », a déclaré le conseiller Glenn J. Nashen, responsable de la préparation aux situations d’urgence. « Si vos parents habitent à Côte Saint-Luc, mais que vous vivez, disons, dans l’Ouest-de-l’Île, à Toronto ou en Floride, vous pouvez néanmoins vous inscrire pour recevoir les avis qui concernent l’adresse de vos parents. »

 

>>Présentation du plan d’urgence et de catastrophe

 



Pour plus d’information ou pour ajouter vos numéros de téléphone et votre adresse courriel au système, visitez CoteSaintLuc.org/fr/Alerte.




Championnat canadien ouvert de danse sportive à CSL le 27 septembre

Pour la quatrième année consécutive, le Championnat canadien ouvert de danse sportive aura lieu le samedi 27 septembre 2014 au Gymnase de Côte Saint-Luc (7500 ch. Mackle), de 13h à minuit.

Le Championnat canadien ouvert de danse sportive est présenté par Danse Sport Québec. Il permet aux danseurs de salon de concourir pour le titre de Champion amateur de danse sportive.

L'admission coûte 40$ par spectateur de 16 ans et plus et 25$ par spectateur de 15 ans et moins.L'achat des billet peut se faire en ligne en visitant le www.dansesportquebec.com/cco-2014 ou hors ligne en complétant le formulaire d'achat de billets à envoyer avec les informations de paiement:

Par courriel: claudette.martin@dansesportquebec.com

Par fax: 450 222-2305

Par courrier: Danse Sport Québec, 380 rue Lafond, St-Calixte (Québec) J0K 1Z0

Des danseurs de tout âges et de toutes les régions du Canada , des États-Unis et d'Europe présenteront leurs performances à la fois latine et standards aux juges et aux spectateurs. Les danseurs seront vêtus de robes de bal et queue de pie lors de leur démonstration de Valse Lente, Tango, Valse Viennoise, Foxtrot et Quickstep. Ils danseront également sur de la musique latine,y compris le Cha-Cha,la samba, la rumba, le Paso Doble et le Jive.

Danse Sport Québec a un certain nombre de danseurs de Côte-St-Luc qui seront présentés lors de la compétition.

Danse Sport Québec convie tous les amateurs de danse à un événement spectaculaire.

Pour plus d'informations veuillez visitez:  www.dansesportquebec.com ou appelez au 1-800-474-5746.