Communiqués

 

Championnat canadien ouvert de danse sportive à CSL le 27 septembre

Pour la quatrième année consécutive, le Championnat canadien ouvert de danse sportive aura lieu le samedi 27 septembre 2014 au Gymnase de Côte Saint-Luc (7500 ch. Mackle), de 13h à minuit.

Le Championnat canadien ouvert de danse sportive est présenté par Danse Sport Québec. Il permet aux danseurs de salon de concourir pour le titre de Champion amateur de danse sportive.

L'admission coûte 40$ par spectateur de 16 ans et plus et 25$ par spectateur de 15 ans et moins.L'achat des billet peut se faire en ligne en visitant le www.dansesportquebec.com/cco-2014 ou hors ligne en complétant le formulaire d'achat de billets à envoyer avec les informations de paiement:

Par courriel: claudette.martin@dansesportquebec.com

Par fax: 450 222-2305

Par courrier: Danse Sport Québec, 380 rue Lafond, St-Calixte (Québec) J0K 1Z0

Des danseurs de tout âges et de toutes les régions du Canada , des États-Unis et d'Europe présenteront leurs performances à la fois latine et standards aux juges et aux spectateurs. Les danseurs seront vêtus de robes de bal et queue de pie lors de leur démonstration de Valse Lente, Tango, Valse Viennoise, Foxtrot et Quickstep. Ils danseront également sur de la musique latine,y compris le Cha-Cha,la samba, la rumba, le Paso Doble et le Jive.

Danse Sport Québec a un certain nombre de danseurs de Côte-St-Luc qui seront présentés lors de la compétition.

Danse Sport Québec convie tous les amateurs de danse à un événement spectaculaire.

Pour plus d'informations veuillez visitez:  www.dansesportquebec.com ou appelez au 1-800-474-5746.

 

Les propriétaires de chats d’extérieur à Côte Saint-Luc doivent se procurer des licences

Les propriétaires de chats d’extérieur sont tenus de se procurer une licence pour leur chat, laquelle s’accompagne d’une médaille que le chat porte autour du cou et qui peut aider à retourner un animal perdu à son propriétaire.

« J’implore les propriétaires de chats à obtenir une licence pour leurs chats d’extérieur », a déclaré le conseiller Mike Cohen, responsable du portefeuille de protection des animaux. « Nous avons connu récemment de belles histoires concernant des chats d’extérieur qui se sont perdus, mais ont été retrouvés et rendus à leurs propriétaires grâce à leur médaille. »

À la fin août, Lydia Ghazal, membre du Comité des chats de Côte Saint-Luc (CCCSL), a capturé un chat qui se promenait autour de chez elle depuis un certain temps. L’animal était terrifié et affamé, mais il portait un collier et une médaille au cou. Diane Liebling, qui supervise le programme d’adoption du CCCSL, s’est occupée du chat pendant que Shelley Schecter d’Éduchat a communiqué avec la Ville, qui a pu fournir les coordonnées du propriétaire, avec qui le chat a finalement été réuni.

Quelques jours plus tard, le CCCSL a été avisé que le chat siamois d’un résident avait quitté son domicile et n’y était pas revenu. Comme le propriétaire s’était procuré une licence, il a été plus facile pour le CCCSL de contribuer à la recherche. Heureusement, le chat est revenu à la maison par lui-même.

« Personnellement, j’ai toujours eu des réserves par rapport aux gens qui ont des chats d’extérieur », a affirmé M. Cohen. « J’ai vu la douleur et l’angoisse vécues par certains de mes propres voisins, dont les chats sortaient la nuit et ne sont jamais revenus. Mais si vous tenez à laisser votre chat sortir à l’extérieur, achetez une licence et assurez-vous qu’un vétérinaire lui implante une micropuce. C’est peu cher payer pour augmenter considérablement les chances de retrouver votre chat s’il disparaît. »

À Côte Saint-Luc, les chats d’extérieur doivent posséder une licence conformément au règlement 2394, entré en vigueur le 1er novembre 2012. Les propriétaires de chats d’extérieur doivent les inscrire à l’hôtel de ville (5801, boulevard Cavendish) et obtenir une médaille d’identification pour chat, en plus de fournir l’information requise pour inscrire le chat et de présenter un certificat d’un vétérinaire attestant que le chat a été stérilisé ou castré, si le chat a plus de six mois.

Le tarif de la licence annuelle pour un chat stérilisé et portant une micropuce ou un tatouage d’identification est de 10 $. Le tarif pour un chat d’extérieur stérilisé, mais qui ne porte pas de micropuce ou de tatouage est de 15 $. Le tarif pour un chat d’extérieur qui n’est pas stérilisé en raison d’une exemption médicale est de 20 $. Cette dernière situation s’applique à un chat âgé de 10 ans ou plus ou à un chat qui a une exemption du vétérinaire attestant le fait qu’il ne peut être stérilisé. Des amendes seront infligées aux propriétaires de chats qui ne respectent pas ce règlement : celles-ci vont d’un minimum de 40 $ à un maximum de 1200 $.

 

Pour plus d’information à propos des licences, visitez CoteSaintLuc.org/fr/PropriétairesDesAnimaux. Pour plus d’information sur le Comité des chats de Côte Saint-Luc, visitez CoteSaintLuc.org/fr/chats




Illuminations— une nouvelle exposition à la Galerie d’art de la Bibliothèque de Côte Saint-Luc.


Les photographies iridescentes de l’artiste André Boucher seront exposées à la Bibliothèque Publique Eleanor London Côte Saint-Luc du 25 septembre au 23 novembre 2014.

André Boucher sera à la Galerie d'art, le mardi 30 septembre à 19 heures, pour discuter de son travail au cours d'un événement gratuit de rencontre avec l'artiste. Des rafraîchissements seront servis.

 

L'exposition présente des œuvres photographiques de six séries différentes. Le thème commun, outre l’effet miroir, c'est qu'aucune de ces photos n’a été numériquement modifiée ou retouchée.

 

M. Boucher imprime ses photos sur une variété de surfaces telles que le verre, l'acier inoxydable et le papier. Ce qui lui permet, dit-il, la flexibilité de modifier les perceptions visuelles et garder le spectateur intrigué.

 

André Boucher est né à Chicoutimi en 1950. Il a développé ses talents de photographe à jeune âge. Diplômé en sciences de la communication, M. Boucher a travaillé comme journaliste pour le journal Le Soleil et fonda plus tard Groupe Image, un projet qu'il a dirigé pendant plusieurs années. Il devient photographe indépendant, puis s’est ensuite dirigé vers l'art contemporain. Il vit et travaille à Montréal. L’œuvre d’André Boucher a été exposée à travers le Québec, et se retrouve dans de nombreuses collections privées et musées.

On peut voir ses œuvres actuelles sur le site andreboucher.com

Cette exposition se poursuivra jusqu'au 23 novembre  2014.

 

La Bibliothèque Publique Eleanor London Côte Saint-Luc est située au 5851 boul. Cavendish et est ouverte de 10 h à 22 h tous les jours sauf les jours fériés. Pour plus d’information, veuillez téléphoner au 514.485.6900 ou consultez www.bibliocsl.org

 

 

 

Pour plus d’information, veuillez téléphoner au 514.485.6900 poste 4205 ou dbelanger@cotesaintluc.org

 

La Ville dévoilera les grandes lignes de son plan d’urgence ce lundi 15 septembre

La Ville de Côte Saint-Luc présentera au public un résumé de son plan d’urgence ce lundi 15 septembre à 20 h à l’hôtel de ville, au 5801, boulevard Cavendish.

« Cette année, nous avons mis à jour notre plan et les membres du conseil municipal, nos employés et nos bénévoles sont formés pour savoir quoi faire en cas de catastrophe ou d’urgence majeure », a déclaré le maire Anthony Housefather. « Nous voulons donner à nos résidents un aperçu du plan et leur expliquer de quelle manière il serait appliqué dans une situation d’urgence. »

Le conseiller Glenn J. Nashen, responsable de la préparation aux situations d’urgence, parlera également des manières dont les résidents peuvent se préparer pour les 72 premières heures d’une urgence.

« Même avec le meilleur plan d’urgence et la meilleure exécution de ce plan, les travailleurs d’urgence pourraient prendre du temps à se rendre jusqu’à vous, puisqu’ils doivent donner priorité aux personnes qui ont le plus grand besoin d’aide », a expliqué M. Nashen. « Dans l’éventualité d’une urgence majeure, les résidents doivent eux aussi être prêts, en disposant de suffisamment d’eau embouteillée, d’aliments en conserve, de médicaments et de tout ce dont vous pourriez avoir besoin. »

 

Visionnez la vidéo de la présentation :



Pour plus d’informations sur les manières de vous préparer à une urgence, visitez CoteSaintLuc.org/fr/SituationDurgence.

Grande réouverture du parc Nathan Shuster le 14 septembre à 11h

Le parc Nathan Shuster rouvre le dimanche 14 septembre 2014, à 11 heures après une rénovation de 1,02 M$. Le parc se dote maintenant d’équipement de jeu pour enfants qui figure parmi les plus innovateurs sur l'île de Montréal.

«Jeunes et moins jeunes auront plaisir à s’amuser avec l’équipement de jeu que nous avons installé au parc Shuster qui le rend unique sur l'île de Montréal, dit le maire Anthony Housefather. Dans le processus de planification de ce parc, le conseil, le personnel et certains résidants ont participé dans un exercice de création de lieux. La création de lieux est un exercice qui vise à rendre des espaces publics plus attrayants aux résidants, ayant ainsi un effet positif sur leur santé, bonheur et bien-être. Je suis confiant que les rénovations auront les effets souhaités. »

Selon Ruth Kovac, conseillère du district 8, le parc sera bien utilisé grâce aux nouveautés installées.

« Je suis très fière du processus qui a mené au rajeunissement du parc, dit la conseillère Kovac. On s’est impliqué, nous avons discuté et débattu, et le résultat est un parc incroyable. Je pense que parents et grands-parents y créeront de magnifiques souvenirs.»

Le parc est situé entre l’avenue Collins (au sud) et l'avenue Wallenberg (au nord). Il est près de la partie la plus septentrionale du boulevard Cavendish. Le parc comprend maintenant une tyrolienne, une glissade tubulaire, un sentier pédestre amélioré et plus encore pour les enfants. Le parc se trouvant dans une zone boisée protégée, de nombreux éléments jouent sur ​​le thème de la forêt avec des bancs qui ressemblent à des troncs de bois coupés en deux et une structure qui ressemble à une maison dans les arbres.

« Nous pensons que le parc Shuster attirera des résidants des quatre coins de Côte Saint-Luc qui sont à recherche de quelque chose de diffèrent, dit Mitchell Brownstein, le conseiller responsable du portfolio du Service des loisirs et des parcs. Nous pensons qu’il sera une destination de choix, non seulement pour les résidants du secteur, mais pour tous ceux de notre ville. »

Le parc Nathan Shuster a été inauguré le 14 juin 1990. Il fut nommé à la mémoire de Nathan Shuster, qui fut conseiller municipal à Côte Saint-Luc, de 1964 à 1989. Il est décédé en 1989 en cours de mandat. Les enfants de M. Shuster ont été invités à prendre part à l’événement et leur présence a été confirmée.

 

Pour en savoir plus sur le parc Nathan Shuster, consulter www.cotesaintluc.org/fr/ParcNathanShuster




L’Association des municipalités de banlieue de Montréal et le projet de loi 3

L’Association des municipalités de banlieue a publié aujourd'hui un communiqué de presse concernant le projet de loi 3.

>> Lire le communiqué de presse

 

Deux sessions d'information, ce jeudi et dimanche, visant à recruter de nouveaux membres pour les SMU

Les Services médicaux d’urgence (SMU) de Côte Saint-Luc cherchent de nouveaux membres désireux de se joindre à l’équipe de premiers répondants.

Une session d’information pour recruter de nouveaux membres aura lieu au Centre communautaire et aquatique de Côte Saint-Luc, le jeudi 7 août de 19 h à 20 h 30 et le dimanche 10 août de 9 h à 10 h 30 puis de 13 h à 14 h 30. 

« Les candidats doivent être actifs, prêts à s’engager sérieusement, disposés à apprendre, et ils doivent aimer les défis et vouloir faire une différence dans la communauté, dit Sam Goldbloom conseiller responsable pour les services sécurité civile. Une formation en premiers soins n’est pas exigée. »

Les cours pour SMU sont offerts deux fois par année. Les étudiants ont des cours en classe et poursuivent leur apprentissage sur la route, où ils répondent à de vrais appels et mettent en pratique les connaissances apprises en classe. Ils sont appelés à participer à au moins un quart de travail par semaine.

 

Une exposition à la bibliothèque de Côte Saint-Luc accueille le peintre Paul Hunter basé à New York

Les peintures lumineuses de l’artiste Paul Hunter basé à New York sont exposées à la Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc du 31 juillet au 21 septembre 2014.

Une Rencontre avec l’artiste, le 31 juillet à 19 h, permettra à Paul Hunter de parler de ses œuvres et de ce qui inspire sa démarche artistique. L’événement est gratuit et des rafraîchissements seront servis.

L’exposition Réflections new-yorkaises présente des paysages urbains contemporains abstraits et minimalistes où l’artiste a appliqué sur la toile un amalgame de feuilles d’or et d’autres métaux avec une peinture à l’acrylique.

« Pour perfectionner une méthode qui consiste à appliquer sur mes toiles des feuilles d’or, de bronze et d’autres métaux, j’ai consacré plusieurs années à développer des techniques propres à faire émaner la lumière de mes œuvres, explique Hunter. Les toiles qui en résultent ont un éclat et une luminosité qui méritent d’être vus. »

Paul Hunter est né et a grandi à Québec. Dès son plus jeune âge, il est exposé à l’art. Son père a enseigné la sculpture à la prestigieuse École des Beaux-Arts et ses parents sont tous deux artistes. Paul Hunter a obtenu sa maîtrise en beaux arts à Montréal, et il habite et travaille maintenant à New York. Ses œuvres ont été présentées dans des expositions solo et de groupe en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et aux Émirats arabes unis.

On peut voir ses œuvres actuelles sur le site PaulHunterArt.com.

La Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc est située au 5851, boulevard Cavendish et elle est ouverte de 10 h à 22 h sauf les jours fériés. Pour plus d’information, téléphonez à la bibliothèque au 514-485-6900 ou visitez www.csllibrary.org/fr.





Le Bagg Street Klezmer Band présentera un concert gratuit à Côte Saint-Luc le 7 août

Le groupe local bien connu Bagg Street Klezmer Band présentera un concert gratuit en plein air le jeudi 7 août 2014 à 19 h, au parc Pierre-Elliott-Trudeau (6975 chemin Mackle).

Le concert est organisé par la Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc dans le cadre de la série Un été dans la ville.

« Nos abonnés nous disent souvent à quel point ils aiment assister à des concerts de musique klezmer, souligne la directrice de la Bibliothèque, Janine West. Nous sommes enchantés d’accueillir à Côte Saint-Luc le Bagg Street Klezmer Band pour ce spectacle musical gratuit. »

Le Bagg Street Klezmer Band a vu le jour en 1991 dans l’ancien quartier juif de Montréal. Il tire son nom et son inspiration de la synagogue historique située au coin des rues Bagg et Clark. Depuis, la formation joue souvent dans des concerts et lors de mariages et de festivals, notamment au Festival de jazz international de Montréal. Les membres du groupe jouent de la clarinette, du violon, du clavier, de l'accordéon, du saxophone, de la trompette et des instruments à percussion.

Les amateurs de musique sont priés d’apporter leur chaise pour ce concert en plein air. En cas de pluie, le concert aura lieu à l’Auditorium Harold Greenspon (5801, boulevard Cavendish). Le jour du concert, pour savoir si l’événement est déplacé à l’intérieur, on pourra téléphoner au 514-485-6900, poste 5503, pour entendre un message enregistré.

Pour plus d’information sur le concert du Bagg Street Klezmer Band, consultez programs.csllibrary.org/fr/musique/concert-gratuit-bagg-street-klezmer-band ou envoyez un courriel à jwest@cotesaintluc.org.

 

 

Hampstead, Côte Saint-Luc, et Montréal-Ouest célèbrent le 10e anniversaire de la victoire au référendum sur la défusion

Côte Saint-Luc,le 9 juin 2014 – Les municipalités défusionnées de Hampstead, Côte Saint-Luc et Montréal Ouest s’uniront pour célébrer le 10e anniversaire du référendum sur la défusion. Un spectacle avec Bowser and Blue sera offert GRATUITEMENT pour cette occasion :

Date: Dimanche le 15 juin 2014
Heure : 16 h 30 à 18 h 30
Lieu : parc Trudeau
  6975, chemin Mackle
  Côte Saint-Luc
   
Qui : Bowser and Blue, le Maire Anthony Housefather, le Maire William Steinberg, le Maire Beny Masella

En cas de pluie, la célébration aura lieu dans l’Annexe de la confédération (au parc Trudeau).

« Même si j’ai gagné trois élections chaudement disputées et connu de nombreux succès comme maire de Hampstead, aucune campagne ne m’a semblé aussi motivante que la lutte pour la défusion et aucune victoire, aussi importante, a déclaré le maire Bill Steinberg. C’est l’année du centenaire de Hamsptead et cela tombe bien que nous soulignions aussi le 10e anniversaire du référendum sur la défusion. Si nous n’avions pas gagné cette lutte, nous n’aurions pas la chance de célébrer notre centenaire et notre situation serait bien moins favorable aujourd’hui ».

« Les fusions forcées sont un triste chapitre de notre histoire, mais la défusion lui a donné une conclusion heureuse, a mentionné Anthony Housefather, maire de Côte Saint-Luc. Cette période nous a aussi fourni un exemple remarquable de ténacité de la part de tous ceux et celles qui ont défendu ce à quoi ils croyaient. La lutte pour récupérer nos villes a été difficile, mais cela en valait largement la peine. Aujourd’hui, je dirais que presque tous nos résidants sont heureux que nous ayons choisi la défusion. »

« Le référendum sur la défusion était la première étape à franchir pour retrouver nos villes, a affirmé le maire de Montréal-Ouest, Beny Massella. Un grand nombre de personnes ont travaillé très fort pour assurer le succès de cette étape et je crois que l’histoire nous prouve que c’est bien ce qu’il fallait faire. Les défusions municipales nous ont permis de retrouver et de renforcer l’identité de nos villes tout en continuant de travailler ensemble à la réalisation de nos objectifs communs. »

À propos des rubans bleus :
Pendant la compagne pour la défusion, les résidants attachaient des rubans bleus aux arbres en signe d’appui. Les rubans sont de retour. Mais cette fois, ils sont là pour célébrer la réussite puisque nous avons récupéré nos villes. Des rubans seront suspendus dans les rues principales durant la période précédant l’événement.

 

 

 

 

La Promenade de Jane se rend à Meadowbrook le 3 et 4 mai 2014

La Ville de Côte Saint-Luc accueillera une des 50 visites de quartier dans l’île de Montréal les 3 et 4 mai 2014, dans le cadre de l’événement annuel Promenades de Jane qui se déroule partout en Amérique du Nord et dans le monde.

La conseillère Dida Berku et David Flectcher de la Coalition verte animeront une visite de deux heures sous le thème « Meadowbrook : un trésor à  découvrir », le samedi 3 mai et le dimanche 4 mai 2014. Le départ se fera à 11 h au parc Richard Schwartz (ch. de la Côte-Saint-Luc et av. Westluke, circuit d’autobus 103). L’activité est gratuite, mais les marcheurs sont invités à signaler leur participation à dberku@cotesaintluc.org.

Les marches dans la région de Montréal sont organisées par le Centre d’écologie urbaine de Montréal (www.ecologieurbaine.net/activites-et-projets/activites/promenade-de-jane).

Les Promenades de Jane sont une série de visites piétonnes gratuites permettant aux participants d’échanger et favorisant l’appropriation de l’environnement tout en aidant à réduire les écarts sociaux et géographiques et à créer un espace propice à une meilleure connaissance de la réalité urbaine. Depuis sa création en 2007, les Promenades de Jane sont présentées dans de nombreuses villes en Amérique du Nord et le phénomène prend forme de plus en plus à l’échelle internationale.

Les Promenades de Jane mettent en valeur l’héritage et les idées de Jane Jacobs, militante et écrivaine qui a défendu la planification urbaine dans l’intérêt des collectivités et des piétons plutôt qu’une approche basée sur l’utilisation de l’automobile. Cette initiative a un effet rassembleur qui aide à bâtir des communautés fortes et pleines de ressources, en inspirant un sentiment d’appartenance et en encourageant l’engagement civique.

La Patrouille de citoyens bénévoles de Côte Saint-Luc à la recherche de nouveaux patrouilleurs

Côte Saint-Luc, le 27 mars 2014 – La ville de Côte Saint-Luc est à la recherche de nouveaux patrouilleurs et tiendra une séance d’information le mardi 8 avril à 19 h, à l’auditorium Harold Greenspon situé à l’hôtel de ville (5801 boul. Cavendish). 

Les bénévoles éventuels doivent être résidants de Côte Saint-Luc et être âgés d’au moins 18 ans. Ils sont priés d’apporter une preuve d’identité et le formulaire dûment rempli qu’ils peuvent se procurer à CoteSaintLuc.org/fr/vcop. Des frais d’adhésion non récurrents de 75 $  et les bénévoles doivent s’engager pour au moins six heures par mois. 

Depuis les débuts de la Patrouille en juillet 2006, les bénévoles vCOP travaillent de concert avec la sécurité publique, les services de police et de protection-incendie, et les services SMU et contribuent à renforcer les initiatives axées sur la sécurité. Ils ont ainsi enregistré près de 40 000 heures de service. 

Plus de 75 bénévoles patrouillent dans les rues de Côte Saint-Luc à bord de véhicules identifiés, sur des scooters, à pied et à vélo. Ils signalent les situations urgentes et non urgentes aux autorités locales, jouant le rôle d’observateur partout dans la communauté. Les patrouilleurs bénévoles aident aussi lors de la tenue d’événements communautaires, ils aident à la vérification des détecteurs de fumée de concert avec le service d’incendie, et ils fournissent de l’aide lors d’incendies majeurs et d’autres incidents importants.

« J’aimerai encourager les résidants à venir assister à cette réunion, ils entendront de vive voix tout ce qu’un patrouilleur peut faire quotidiennement pour notre ville, affirme Glenn J. Nashen, conseiller municipal responsable de vCOP. Des membres de vCOP seront sur place pour répondre aux questions, et pour, nous l’espérons, recruter quelques nouveaux membres. Les membres de vCOP ont fait une énorme contribution à la sécurité de notre ville et ils sont une ressource précieuse pour Côte Saint-Luc », ajoute le conseiller Nashen, qui a mis le groupe sur pied il y a maintenant huit ans.

Côte Saint-Luc a été la première ville au Québec à mettre sur pied ce programme de surveillance de quartier mobile, en 2006. Des programmes semblables existent dans différentes communautés partout au Canada et aux États-Unis.

Pour plus d’information ou pour vous joindre au programme vCOP, veuillez téléphoner au 514-485-6800, envoyer un courriel à vcop@CoteSaintLuc.org, ou visiter CoteSaintLuc.org/fr/vcop.

-30-

 

Côte Saint-Luc ajoute des caméras et des protections latérales sur ses chasse-neiges pour renforcer la sécurité des résidants et des piétons

Pour aider à améliorer la sécurité des piétons, la Ville de Côte Saint-Luc a ajouté des protections latérales et des caméras externes sur chacun de ses six chasse-neiges.

Chaque véhicule sera équipé d’une caméra du côté passager ainsi qu’à l’arrière. Ce nouvel outil de sécurité aidera le conducteur à bien visualiser l’arrière du véhicule lorsqu’il recule et à percevoir les mouvements des piétons ou les obstructions sur le côté droit quand il fait un virage à droite.

« L’objectif était d’apporter une amélioration significative à la sécurité de nos résidants en donnant à nos conducteurs de chasse-neige des outils pour une meilleure visibilité, surtout du côté passager lorsqu’ils font des virages à droite et à l’arrière lorsqu’ils ont à reculer, a dit le maire Anthony Housefather. Cela réduit considérablement les angles morts. »

Chaque système de caméra comprend deux caméras vidéo et un écran de 7 pouces. Les protections latérales et les caméras ne seront installées que sur les six chasse-neiges exploités par la Ville, qui servent à déneiger environ 65 % des rues de Côte Saint-Luc. Les autres rues de la Ville sont déneigées par des entrepreneurs qui n’ont pas encore ce type de caméras et de protections latérales.

« Les protections latérales et les caméras représentent une amélioration majeure dans nos efforts en vue d’offrir à nos résidants la meilleure sécurité possible autour de l’équipement lourd déployé pour le déneigement », explique le conseiller Glenn J. Nashen, champion de longue date des initiatives axées sur la sécurité à Côte Saint-Luc. C’est lui qui a suggéré au conseil municipal et au personnel des Travaux publics l’idée des caméras et protections latérales sur les chasse-neiges. « Les caméras améliorent la visibilité, réduisent les angles morts et renforcent la sécurité autour de ces gros véhicules dans nos rues de banlieue. »

Le coût global de cette amélioration de la sécurité, mise en place pour le 1er janvier dernier, est inférieur à 4 000 $, soit seulement 622 $ par véhicule.

« Le coût est minime compte tenu des avantages sur le plan de la sécurité, ajoute la conseillère Dida Berku, membre du conseil responsable des Travaux publics. La Ville de Westmount a beaucoup aidé notre personnel qui a pu bénéficier de ses précieux conseils, puisque cette ville a justement installé un système de caméras semblable récemment. Les banlieues de l’île partagent souvent leurs meilleures pratiques et voici un bon exemple qui prouve que l’on peut apprendre les uns des autres. »

La Ville de Westmount a installé un système de caméras semblable sur ses gros camions en novembre dernier. Les deux villes sont parmi les premières au Canada à adopter ce genre de système de sécurité.

>> Photos

Côte Saint-Luc adopte son budget : Dépenses stables et hausse moyenne de la taxe foncière de 0,9 %

La Ville de Côte Saint-Luc a adopté un budget de fonctionnement qui gèle les dépenses et se traduit par une hausse du taux de taxe foncière de 0,9 % pour une maison unifamiliale moyenne, en phase avec le taux d’inflation.

« Nous avons adopté un budget qui contrôle les coûts et maintient tous nos services publics dans la ville », a indiqué le maire Anthony Housefather.

Le conseil municipal de Côte Saint-Luc a adopté ce budget de l’ordre de 65,2 millions de $ le 3 février 2014. L’adoption a été retardée parce que Côte Saint-Luc devait d’abord connaître le montant du budget de l’agglomération de Montréal. Environ 42,8 pour cent de toutes les taxes prélevées par Côte Saint-Luc sont transférées au gouvernement régional qui gère les services pour l’ensemble de l’île afin de couvrir le coût de services comme la police, la protection incendie et le transport en commun. 

Les comptes de taxes seront envoyés aux propriétaires à la mi-février. La date limite pour payer les taxes foncières a été fixée au 28 mars pour le premier versement, et au 27 juin pour le deuxième versement.

« En tant qu’administration municipale responsable qui tient compte de la capacité de payer des contribuables, nous avons mis tout en œuvre pour atteindre nos objectifs et maintenir l’augmentation des taxes au-dessous de 1 % sans hausser la taxe d’eau, ce qui correspond à l’augmentation du coût de la vie », a affirmé la conseillère Dida Berku, responsable des finances au conseil.

Voici les faits saillants concernant le budget et les taxes :

  • Augmentation moyenne de la taxe foncière pour une maison unifamiliale évaluée à 572 300 $ : 0,9 pour cent
  • Aucune augmentation de la taxe d’eau et de la taxe non résidentielle
  • Hausse des revenus (due à la croissance du rôle d’évaluation foncière) : 1,46 pour cent
  • Revenus de la taxe foncière : 86 pour cent
  • Revenus de la taxe d’amélioration locale : 0,22 pour cent
  • Revenus des compensations tenant lieu de taxes : 2,48 pour cent
  • Autres revenus (frais des programmes, adhésions, etc.) : 11,3 pour cent

Le plan triennal d’immobilisations a été adopté lors d’une séance publique tenue le 16 décembre 2013. Des dépenses d’immobilisations d’environ 8 millions de $ sont prévues en 2014. 

Le maire announce les portefeuilles au conseil

Lors de l’assemblée du conseil municipal du 20 janvier 2013, le maire de Côte Saint-Luc Anthony Housefather a dévoilé l’attribution des portefeuilles au sein du conseil.

Le maire Housfather conservera la responsabilité du Conseil d’agglomération, des Affaires juridiques, des Achats, des Ressources humaines, des Relations intergouvernementales, tout en assumant également celle des Relations interculturelles et intercommunautaires.

Le conseiller Steven Erdelyi assumera la responsabilité des Finances et continuera de travailler sur les Questions environnementales. 

La conseillère Dida Berku assumera la responsabilité des Travaux publics et des Relations ferroviaires, elle collaborera avec Steven Erdelyi sur les Questions environnementales, tout en conservant la responsabilité du dossier sur le Prolongement du boulevard Cavendish. 

Le conseiller Mike Cohen assumera la responsabilité de la Bibliothèque et de la culture, il conservera celle du Parrainage, et verra son rôle de liaison auprès du Comité des chats de Côte Saint-Luc s’élargir pour englober aussi la Protection des animaux.

Le conseiller Glenn J. Nashen assumera la responsabilité des Communications et Technologies de l’information, tout en conservant la Préparation aux situations d’urgence et Citoyens bénévoles en patrouille (vCOP).

Le conseiller Sam Goldbloom assumera la responsabilité de la Sécurité publique, du Centre de répartition et des SMU.

Le conseiller Allan J. Levine conservera la responsabilité des Questions relatives aux personnes âgées, de la Légion royale canadienne et du Club de tennis, tout en se chargeant aussi de l’Agriculture urbaine et du Hockey.

Le conseiller Mitchell Brownstein continuera de s’occuper de tout ce qui concerne les Loisirs et les parcs. 

La conseillère Ruth Kovac continuera d’assumer la responsabilité du Développement urbain (Ingénierie et Aménagement urbain). 

« Je pense que tous les membres du conseil accueillent avec enthousiasme leurs nouveaux défis ou ceux avec lesquels ils sont déjà familiarisés, a affirmé le maire Housefather. Je crois aussi qu’ils sont tout à fait disposés à continuer à travailler avec le système de portefeuilles que j’ai introduit en 2005 après ma première élection à la mairie, une formule qui leur donne une responsabilité accrue et qui permet d’assurer l’imputabilité d’un conseiller pour chaque activité entreprise par la ville et garantit la responsabilité du conseil dans son ensemble. »