Communiqués

 

Côte Saint-Luc looking for more volunteer patrollers

vCOP logoCôte Saint-Luc, le 28 septembre 2012 – La patrouille de citoyens bénévoles de Côte Saint-Luc recrute de nouveaux membres pour le programme de surveillance mobile du voisinage.

Les résidants qui souhaiteraient se joindre à vCOP sont invités à une séance d’information le mardi 9 octobre 2012 à 19 h, à l’hôtel de ville de Côte Saint-Luc (5801 boul. Cavendish). Ils sont priés d’apporter une preuve d’identité et un formulaire de demande dûment rempli. Le formulaire est disponible à www.CoteSaintLuc.org/fr/CSLvCOP.

Côte Saint-Luc a été la première ville au Québec à mettre en oeuvre un programme de surveillance mobile de quartier. Des projets semblables ont vu le jour un peu partout dans les communautés au Canada et aux États-Unis.

Depuis le lancement du programme, en juillet 2006, les patrouilleurs bénévoles ont parcouru 170 000 kilomètres, soit la moitié de la distance de la terre à la lune, et inscrit plus de 30 000 heures. Le groupe comprend maintenant 83 patrouilleurs. Les bénévoles reçoivent une formation afin de pouvoir identifier les problèmes potentiels pour les signaler à la Sécurité publique de Côte Saint-Luc ou à la police.

La flotte vCOP comprend quatre minifourgonnettes, deux scooters électriques, deux vélos électriques, et deux vélos ordinaires.

Les bénévoles doivent s’engager à donner au moins six heures par mois. Les membres de vCOP ont 18 ans et plus, mais il y a également un programme pour les jeunes de 16 et 17 ans. Une cotisation unique de 75 $ est exigée pour couvrir le coût de l’uniforme et des accessoires. Les membres reçoivent une formation en techniques de patrouille, en communications radio, en premiers soins et en RCR; ils apprennent également à utiliser un défibrillateur externe automatisé.

Pour plus d’information ou pour vous joindre au programme vCOP, téléphonez au 514 485-6800, envoyez un courriel à vcop@CoteSaintLuc.org, ou visitez www.CoteSaintLuc.org/fr/CSLvCOP.



-30-

Personne-ressource : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et communications, 514-485-8905, dlevine@CoteSaintLuc.org

Relier Côte Saint-Luc au district hospitalier

Montréal, le 19 septembre 2012 – La ville de Côte St-Luc et l’Hôpital général juif en collaboration avec Mobiligo et le Centre de gestion des déplacements de Développement économique Saint-Laurent (CGD DESTL) annonceront, jeudi le 20 septembre, un projet qui a pour but d’améliorer les déplacements de ses citoyens, travailleurs ou usagers vers les institutions de santé du quartier Côte-des-Neiges. L’objectif de ce projet est de générer un transfert d’auto-solistes vers les modes de transports durables (transport collectif, covoiturage marche vélo).

 

Date : Jeudi, 20 septembre 2012

Heure : 11 h 

Où :   Mail Cavendish (entrée IGA/Pharmaprix), 5800 boul. Cavendish, Côte Saint-Luc, H4W 2T5, Québec 

 

Une enquête est présentement en cours auprès des employés de l’hôpital sur leurs besoins de transport afin d’identifier les options de déplacements autres que l’auto-solo qui pourraient leur être offert.  L’accès aux soins de santé ne signifie pas seulement avoir accès à un médecin, mais pouvoir s’y rendre de façon à ne pas générer des impacts sur notre propre santé et celle de notre communauté. 

Dans un contexte où l’Hôpital général juif construit de nouveaux bâtiments qui auront pour conséquence une augmentation du nombre d’employés, une diminution du nombre de places de stationnement disponible durant la période de construction et une plus grande offre de services de santé pour la population, de se pencher sur le moyen de transport qu’utilisent autant les employés que ses usagers est une démarche qui s’imposait pour ses deux partenaires du projet. 

Mobiligo et le CGD DESTL effectueront un sondage afin d’identifier les besoins en terme de transport des travailleurs et des usagers se déplaçant entre Côte Saint-Luc et les institutions de santé du quartier Côte-des-Neiges tel que l’Hôpital général juif, le CHU Ste-Justine et le Centre hospitalier de St-Mary’s.

La table de concertation des ainés de Montréal salue cette initiative, car elle permettra de soutenir la population vieillissante d’être prise en compte de ses besoins en termes de transport vers les différents soins de santé offerts dans le secteur.

« Ce projet est une importante initiative qui bénéficiera toute la communauté, en soulageant un secteur très congestionné. C’est un important pas vers le développement et la mise en place de solutions de transports durables pour nos résidants, dit Anthony Housefather, maire de Côte Saint-Luc. » 

« L'Hôpital général juif est fier d'appuyer cette initiative qui assurera le transport durable à la communauté Côte-des-Neiges», a déclaré Glenn J. Nashen, directeur des affaires publiques et  communications de l'Hôpital général juif. En favorisant cette évolution du transport  privé au transport public, nous l'espérons, pouvoir soulager une partie du stress causé par la congestion dans la région, ainsi que d'améliorer la qualité de l'air, réduire les nuisances sonores et les émissions de gaz à effet de serre limites au bénéfice du quartier.  »

La ville de Côte Saint-Luc est la troisième municipalité la plus peuplé sur l’île de Montréal. Ses programmes de sports et de loisirs, ses 29 parcs et sa bibliothèque moderne en font une communauté résidentielle agréable de l’ouest de l’île.  En devenant l’une des premières municipalités au Québec à interdire l’usage de pesticides et à rendre obligatoire le port du casque pour les cyclistes, Côte Saint-Luc est au premier rang en matière de questions de santé et de sécurité.  Côte Saint-Luc est une municipalité bilingue et diverse, dont la population est majoritairement de langue anglaise, qui s’est forgée une réputation en matière de droits de la personne.

L'Hôpital général juif est un hôpital d'enseignement de 637 lits affilié à l'Université McGill, qui dessert une clientèle provenant de tous les coins de la province et même de l'extérieur. Engagé à promouvoir les plus hautes normes en matière de prestation de soins, d'enseignement et de recherche, l'hôpital s'est bâti une réputation d'excellence dans un grand nombre de spécialités cliniques.

Financés par le MTQ, les CGD offrent de l’expertise-conseil en transport durable, un ensemble d’outils et de services pour encourager l’utilisation d’alternatives à l’automobile-solo. Avec des solutions éprouvées et adaptées aux réalités locales, les CGD permettent aux employeurs, promoteurs et municipalités d’être des acteurs de changement, d’accroître leur attractivité et la rétention de leur personnel tout en améliorant leur bilan environnemental. 

-30-

 

Pour plus d’information communiquer avec: Dida Berku, conseillère, Ville de Côte Saint-Luc, 514-531-6896, dberku@cotesaintluc.org, ou Régine Banon, coordinatrice, Affaires publiques et communications, Ville de Côte Saint-Luc, 514-485-6800, poste 1801, rbanon@cotesaintluc.org.

 

 

La Ville de Montréal laisse tomber Cavendish encore une fois

Côte Saint-Luc, le 18 septembre 2012 – Six mois à peine après l’annonce d’une entente concernant l’hippodrome Blue Bonnets, qui contenait une disposition relative au financement du projet de prolongement du boulevard Cavendish, la Ville de Montréal revient sur ses engagements et met le projet en veilleuse.

En mars 2012, la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec ont signé une entente dans le but de transférer le terrain de l’Hippodrome à la Ville de Montréal. Une des conditions liées à ce transfert était l’engagement de la Ville de Montréal à réserver 44 millions de $ pour la première phase du projet Cavendish-Cavendish dans son programme triennal d’immobilisations. Cette entente a ensuite été ratifiée à l’unanimité par le conseil municipal de Montréal le 26 mars 2012.

Malgré cet engagement inscrit dans l’entente de réserver 44 millions de $ pour le projet et malgré la résolution adoptée à l’unanimité par le conseil municipal de Montréal ratifiant l’entente en question, l’administration Tremblay a retiré le Lien Cavendish-Cavendish du programme triennal d’immobilisationss (PTI) pour 2013-2015, et cela, même s’il était inclus à son dernier PTI (2012-2014). Le programme proposé – sans le financement pour le projet Cavendish-Cavendish – sera présenté au conseil municipal de Montréal pour adoption le 20 septembre 2012.

« La Ville de Côte Saint-Luc a travaillé très fort avec les villes et les arrondissements voisins pour convaincre l’administration Tremblay de faire du prolongement du boulevard Cavendish une priorité, a déclaré le maire de Côte Saint-Luc, Anthony Housefather. Nous avons travaillé avec les députés libéraux locaux afin de trouver les moyens de financer le projet et, au cours des six derniers mois, les annonces concernant le site de l’Hippodrome ont contribué à faire avancer le projet. La Ville de Montréal se propose maintenant de retirer les montants prévus au PTI : c’est un véritable renversement des engagements pris il y a quelques mois seulement et c’est totalement inacceptable pour ceux qui vivent et qui travaillent dans l’ouest de Montréal et dans l’Ouest-de-l’Île. Nous prendrons tous les moyens possibles pour nous opposer à ce désengagement. »

En outre, le nouveau programme triennal d’immobilisations ne prévoit pas la poursuite des études de faisabilité que la Ville de Montréal s’était aussi engagée à réaliser. Depuis 2005, elle a consacré 2,5 millions de dollars à ces études mais elle a refusé jusqu’ici de les rendre publiques; elle refuse maintenant de les terminer.

« Ce désengagement est totalement contraire à l’entente sur l’Hippodrome et au vote unanime du conseil municipal de Montréal, a indiqué la conseillère municipale Dida Berku de Côte Saint-Luc. Cela va à l’encontre de la volonté des conseils d’arrondissement de Saint-Laurent et CDN-NDG et des villes de Côte Saint-Luc, Mont-Royal, Hampstead, et Dollard-des-Ormeaux, qui ont systématiquement demandé que le prolongement du boulevard Cavendish soit inscrit au Plan de transport de l’agglomération de Montréal et à son programme triennal d’immobilisations. Cela va aussi à l’encontre des conditions liées à l’entente sur l’Hippodrome conclue avec le gouvernement du Québec et constitue un renversement des engagements publics et des déclarations émises par
l’administration Tremblay il y a six mois. »

Lors de l’annonce de l’entente sur l’Hippodrome, le ministre Raymond Bachand avait précisé l’une des conditions du transfert comme étant le réinvestissement par la Ville de Montréal des revenus découlant de ce transfert dans la réalisation du projet Cavendish-Cavendish, ainsi que l’engagement de la Ville de Montréal à réaliser les études de faisabilité pour faire avancer le projet.

« Nous encourageons les résidants à assister à la réunion qui aura lieu à l’Hôtel de Ville de Montréal le jeudi 20 septembre et à faire connaître leurs préoccupations pendant la période de questions », a ajouté la conseillère Berku.

Des copies de l’entente sur l’Hippodrome, du programme triennal d’immobilisations 2012-2014, et d’un communiqué de presse de la Ville de Montréal annonçant son engagement dans le projet du prolongement du boulevard Cavendish sont disponibles à www.CoteSaintLuc.org/fr/BoulevardCavendish.

-30-

Personne-ressource pour les médias : Dida Berku, 514-531-6896, dberku@cotesaintluc.org. Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org.

Inauguration du parc Imagination le dimanche 19 août 2012

Imagination Park in Côte Saint-LucCôte Saint-Luc, le 13 août 2012 –  La Ville de Côte Saint-Luc fera l’inauguration du parc Imagination, adjacent au Centre communautaire et aquatique (5794 av. Parkhaven), le dimanche 19 août 2012 à 17  h.

Côte Saint-Luc a consacré 350 000 $ à l’aménagement paysager du parc Imagination ainsi qu’à l’installation d’aires de jeux, de mobilier urbain, de tables à pique-nique, d’un foyer, d’un système d’éclairage à DEL, et plus encore.

« Nous voulions que ce nouveau parc devienne une destination pour les résidants, a dit le maire Anthony Housefather. Dès le début, nous avons utilisé les principes de création d’espaces pour aménager un lieu où les gens aimeraient se retrouver pour rencontrer d’autres personnes. Les gens seront attirés à ce parc en raison de ses nombreux attraits particuliers comme le foyer, mais aussi pour son emplacement à proximité du nouveau Café Aqua, de la piscine extérieure Parkhaven et du Centre communautaire et aquatique. »

Le parc Imagination possède également des aires de jeux équipés de dispositifs électroniques installés sur une surface de caoutchouc, une aire ouverte pour des activités collectives, ainsi qu’une terrasse.

Le parc Imagination remplace l’ancien parc local. On y accède par les rues Trinity, Glenarden ou Fairside, ou encore par l’atrium du Centre communautaire et aquatique.

Côte Saint-Luc est l’une des trois seules villes au Québec qui ont adopté le nouvel équipement de terrain de jeux électronique. Fabriquées par la compagnie allemande Kompan, les installations de jeux Icon comprennent des témoins lumineux et d’autres fonctions interactives qui plairont aux enfants comme aux adultes.

-30-

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org 


 

Côte Saint-Luc procède à l'inspection annuelle des clôtures entourant les piscines privées

Côte Saint-Luc, 13 juillet 2012 –  La Ville de Côte Saint-Luc a terminé son inspection annuelle des clôtures entourant les propriétés avec piscines privées.

« Nos agents de sécurité publique ont visité chaque maison ayant une piscine privée pour s'assurer que les règles de sécurité sont respectées selon la loi », a confirmé le maire Anthony Housefather.

Les agents de la Division de la sécurité publique de Côte Saint-Luc ont visité 135 piscines pour s’assurer de la sécurité des résidants. Le règlement municipal 2217 de Côte Saint-Luc stipule que les propriétés avec piscine doivent avoir une clôture de six à huit pieds autour de la propriété, une porte avec un dispositif de fermeture et d’ouverture automatique hors de la portée des enfants et assurant le maintien de la fermeture de la porte. Toute propriété qui n’est pas conforme avec ces consignes, a 48 heures pour prendre des mesures correctives.

« Au cours des dernières décennies, la Ville a insisté sur la prévention dans les questions de sécurité publique », a déclaré le conseiller Glenn J. Nashen, membre du conseil responsable de la sécurité publique. « Nous avons été proactifs dans la promotion et l'enseignement de la RCR, dans nos initiatives de préparation aux urgences, dans la législation du casque de vélo et de nos excellents programmes de bénévolat de sécurité publique. »

Pour plus d’informations sur les règlements relatifs aux piscines privées, consultez www.cotesaintluc.org/fr/GuideReglements.

 

-30-

 

Pour plus d’informations : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications, 514.485.8905, dlevine@cotesaintluc.org

 

 

 

Consumer Reports en ligne à la bibliothèque de Côte Saint-Luc


Consumer ReportsCôte Saint-Luc, 10 juillet 2012 – Les membres de la Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc peuvent désormais accéder en ligne, gratuitement, à Consumer Reports.

« Nous sommes ravis d’ajouter Consumer Reports à la liste de ressources en ligne croissante de notre bibliothèque » a déclaré la Directrice de la bibliothèque, Janine West. « Ce service représente une excellente source d’informations pour ceux et celles qui ont besoin de conseils en matière de consommation et de renseignements en général. Notre bibliothèque s'efforce de fournir les meilleurs services possibles à notre clientèle et ceci est juste une façon de plus d’atteindre - nous l’espérons  - cet objectif. »

Consumer Reports est une organisation indépendante, à but non lucratif, qui publie des critiques ainsi que des comparaisons de produits et services de grande consommation, à partir de tests effectués en laboratoire, et qui leur attribue un taux de satisfaction. L’abonnement en ligne offre des commentaires de la revue mensuelle. L'information est mise à jour fréquemment, fournissant des données fiables, de l'information impartiale et plus de 1 000 notes, critiques, comparaisons de produits et des clips vidéo. L’accès annuel coûte 30 $, mais est gratuit pour les membres de la bibliothèque.

Pour accéder en ligne à Consumer Reports, les membres de la bibliothèque peuvent consulter www.elcslpl.org de la maison ou à partir d'un ordinateur de la bibliothèque. Pour vous connecter, les membres peuvent cliquer sur le lien de référence et de recherche sur le côté gauche, puis sur le bouton de bases de données, puis entrer leur nom et leur numéro de carte de bibliothèque.

La Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc est située au 5851, boulevard Cavendish. et est ouverte de 10 h à 22 h tous les jours. Pour plus d'informations, appelez la bibliothèque au 514.485.6900 ou consultez www.elcslpl.org.

 

 

 

 

- 30 -

 

 

 

Pour plus d’informations, contactez : Janine West, 514.485.6800 poste 4202, ou jwest@cotesaintluc.org.

 

Une réunion du district 4 de Côte Saint-Luc aura lieu le jeudi 5 juillet 2012

Côte Saint-Luc, 28 juin, 2012 – Le conseiller pour le district 4 tiendra une réunion à la résidence Waldorf (7400, ch. de la Côte Saint-Luc) le jeudi 5 juillet à 19h, permettant ainsi aux résidants de poser des questions d’intérêt local et municipal. 

Le conseiller Steven Erdelyi répondra aux questions des résidants et les informera de ce qui passe de nouveaux à Côte Saint-Luc ainsi que dans le district 4. En compagnie du directeur des travaux publics, Patrick Raggo, ils offriront une perspective venant de l’interne. 

« Ce sera la cinquième réunion du district 4 que j’organise, déclare le conseiller Erdelyi, qui est également le conseiller responsable des travaux publics et de l’ingénierie. Selon les commentaires que nous avons obtenus lors de la dernière rencontre, nous apporté des améliorations aux parcs, à la signalisation et avons ajouté des mesures pour calmer la circulation. Si vous avez des suggestions pour améliorer votre quartier, ceci est l’occasion pour vous de les partager et de faire une réelle différence dans votre quartier.»

Le district 4 englobe la partie sud-ouest de Côte Saint-Luc, délimitée par l’avenue Westluke (à l’ouest), le chemin Magnolia et le chemin Westover (au sud), le chemin Small et le chemin Tyme (à l’est) et le chemin Baily (au nord). 

 

-30-

 

Pour plus d’information: Darryl Levine, directeur des Affaires publiques et  communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org ou consultez www.stevenerdelyi.com.

 
 

Diffusion en direct de la dédicace d’un terrain de baseball en l’honneur de Gary Carter à Côte Saint-Luc

Gary Carter at Kirwan Park in 1981

Côte Saint-Luc, 21 juin 2012 – La Ville de Côte Saint-Luc diffusera en direct la cérémonie de dédicace d’un terrain en l’honneur de Gary Carter le dimanche 1er juillet 2012 à 21 heures.

Les téléspectateurs pourront la voir en direct alors que le maire Anthony Housefather, l’ancien joueur des Expos de Montréal Warren Cromartie, et d'autres dignitaires dévoileront le concept d’une enseigne qui dédiera le terrain de baseball principal de la ville à la mémoire de Gary Carter. L'événement s'inscrit dans le cadre des festivités annuelles de la Fête du Canada.

« Gary Carter a vécu à Côte Saint-Luc au cours de sa dernière saison avec les Expos en 1992 » mentionne le maire Housefather. « Dans les années 1970 et début 1980, il impliquait durant les étés à Côte Saint-Luc, en participant à l'École de baseball Grand-Chelem de Johnny Elias. Carter a eu une influence à travers l'Amérique du Nord; nous avons donc voulu partager cet événement avec ses fans en utilisant l'Internet. »

Cromartie, qui est président du Projet Baseball Montréal - lequel a pour objectif de faire revenir les joueurs de baseball professionnels à Montréal - prendra la parole lors de l'événement. Il y aura également des messages vidéo préenregistrés de ses coéquipiers Andre Dawson, Tim Raines, Ellis Valentine et d'autres.

La diffusion en direct sera disponible quelques minutes avant 21 heures à travers le lien suivant : www.CoteSaintLuc.org/fr/CeremonieGaryCarter.

La Ville de Côte Saint-Luc est la troisième municipalité la plus peuplée de l'île de Montréal, avec une population de plus de 32 321 personnes. Le terrain Gary Carter, situé au Parc Pierre Elliott Trudeau, est considéré comme l'un des meilleurs terrains de baseball municipaux au Québec. Chaque année, le terrain est utilisé par la Major League Baseball Scouting Bureau pour attirer de nouvelles recrues de la région.

 

-30-

 

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

 

La conseillère Berku reçoit la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II

La conseillère Dida Berku

Côte Saint-Luc, le 1er juin 2012 – La Ville de Côte Saint-Luc est fière d’annoncer que la conseillère Dida Berku a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II. Cette distinction lui a été décernée en raison de ses services à la communauté et de ses initiatives en vue de préserver l’environnement naturel.

Dans la lettre signée par le Gouverneur général qui accompagnait la médaille, on peut lire: « En vous décernant cet honneur, je vous remercie de vos services dévoués pour vos pairs, pour votre communauté et pour le Canada ».

« Je suis très honorée de recevoir ce prix, a dit la conseillère Berku, qui s’est fait élire pour la première fois en 1990 dans l’intention de protéger l’espace vert du terrain de golf Meadowbrook. Je tiens à remercier la sénatrice Judith Seidman qui a recommandé mon nom en raison de mes efforts environnementaux. »

Dida Berku est conseillère à Côte Saint-Luc depuis plus de 17 ans, et elle a entre autres représenté l’arrondissement de Côte Saint-Luc – Hampstead - Montréal-Ouest en tant que leader de la majorité au Conseil municipal de Montréal pendant les années de la fusion (2001-2004).

« Au fil des ans, tellement de causes et d’enjeux ont retenu mon attention, rappelle la conseillère Berku. Je m’y suis consacrée avec passion et détermination, et je suis fière que mes efforts aient été reconnus. »

« Connaissant Dida depuis 1994, je peux dire sans hésitation qu’elle mérite pleinement cette médaille, affirme le maire Anthony Housefather. Il est rare de trouver en une seule personne la précision d’une avocate, les qualités de stratège politiques d’une représentante élue, et la passion d’une environnementaliste. Je sais que je peux me fier à ses avis et ses conseils. »

La conseillère Dida Berku avec David Fletcher à MeadowbrookLa conseillère Berku s’est d’abord impliquée en politique municipale en 1974, alors qu’elle étudiait en Droit à l’Université McGill. Avec d’autres étudiants militants, elle a réussi à prévenir la démolition de manoirs historiques et d’autres bâtiments patrimoniaux du Mille carré doré, ce qui lança d’ailleurs le mouvement de préservation à Montréal. Tout au long de sa pratique juridique et de sa carrière municipale, elle s’est employée à défendre les principes de préservation du patrimoine, les droits des locataires et la protection des espaces verts.

La Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II a été créé pour marquer le 60e anniversaire de l’accession au trône de Sa Majesté la reine Elizabeth II. La médaille vise à honorer les personnes qui ont se sont consacrées de façon désintéressée au service de leur communauté. Durant cette année de célébration, 60 000 Canadiennes et Canadiens seront ainsi reconnus pour leur mérite.


-30-

 


Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@CoteSaintLuc.org ou Dida Berku dberku@cotesaintluc.org, 514 531-6896.

À l’intention des rédacteurs : Photo haute résolution disponible :

L’âge médian continue de baisser à Côte Saint-Luc

Côte Saint-Luc, le 29 mai 2012 – Dans un proche avenir, la Ville de Côte Saint-Luc ne sera plus perçue comme l’une des plus vieilles communautés de l’île de Montréal.

Selon les données du Recensement du Canada de 2011 dévoilées aujourd’hui par Statistique Canada, l’âge médian dans la Ville de Côte Saint-Luc s’est abaissé de 49 à 46,2 de 2006 à 2011. Ces données viennent confirmer le phénomène déjà constaté dans le recensement du Canada de 2006, qui rapportait une baisse de l’âge médian de 50,5 à 49 ans.

« Côte Saint-Luc est une des rares communautés au Canada où la population rajeunit, souligne le maire Anthony Housefather. Cette situation est due en grande partie aux programmes et aux initiatives que nous avons mis en place pour attirer les jeunes célibataires et les jeunes familles, et je m’attends clairement à ce que cette tendance se maintienne jusqu’à ce que notre âge médian s’approche de celui des autres communautés de l’île de Montréal. »

Selon le recensement de 2011, le nombre d’enfants de 0 à 9 ans a augmenté de 16 pour cent entre 2006 et 2011, passant de 3,015 à 3,585, et Côte Saint-Luc enregistre une croissance importante dans chaque groupe d’âge inférieur à 40 ans.

Depuis 2006, Côte Saint-Luc a investi dans des programmes et des services pour les jeunes gens et les jeunes familles, notamment avec le Centre communautaire et aquatique de 18 millions $ ouvert en septembre dernier, l’aménagement de jeux d’eau dans les parcs, de nouveaux équipements de terrains de jeu, des programmes additionnels à la bibliothèque et en loisirs pour les enfants et les adolescents, et même une troupe de théâtre fondée l’automne dernier pour le bonheur des jeunes amateurs de théâtre. En outre, la ville continue de prendre les mesures appropriées pour élargir son parc immobilier en y ajoutant des maisons en rangée et autres habitations attrayantes pour les jeunes familles.

Au Canada, le recensement a lieu tous les cinq ans, sous la direction de Statistique Canada. Le recensement fournit des données démographiques et statistiques qui sont utilisées pour la planification des services publics. Les données sur Côte Saint-Luc sont disponibles à :

http://www12.statcan.gc.ca/census-recensement/2011/dp-pd/prof/details/page.cfm?Lang=F&Geo1=CSD&Code1=2466058&Geo2=CD&Code2=2466&Data=Count&SearchText=cote&SearchType=Begins&SearchPR=01&B1=All&Custom=&TABID=1

 

-30-

 

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@CoteSaintLuc.org

Le maire de Côte Saint-Luc et d’autres politiciens municipaux joueront dans une comédie noire



Norm Foster's Office Hours in Côte Saint-Luc

Côte Saint-Luc, le 9 mai 2012 – Le maire de Côte Saint Luc et trois conseillers municipaux monteront sur scène plus tard ce mois-ci dans la comédie noire Office Hours du dramaturge canadien Norm Foster, à l’auditorium Harold Greenspon, 5801, boul. Cavendish.

Le maire Anthony Housefather, les conseillers Mitchell Brownstein et Sam Goldbloom de Côte Saint-Luc, et le conseiller Herbert Brownstein de Dollard-des-Ormeaux seront en vedette avec d’autres membres de la Troupe de théâtre Côte Saint-Luc.

Les représentations sont à 20 h le jeudi 24 mai, le vendredi 25 mai et le samedi 26 mai, avec deux spectacles en matinée à 14 h vendredi et samedi.

Les billets sont en vente à 15 $ plus taxes à la Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc (5851, boul. Cavendish), au Centre communautaire et aquatique Côte Saint-Luc (5794, av. Parkhaven), ou par téléphone au 514-485-6806, poste 2200. Les cartes de crédit ou Interac sont acceptées.

« Côte Saint-Luc s’est engagée à promouvoir le théâtre communautaire, affirme le maire Housefather, et j’espère que ma participation contribue à attirer l’attention sur cette belle initiative communautaire. »

En janvier dernier, les présentations de la comédie musicale Grease ont affiché complet.

Dans Office Hours de Norm Foster, l’action se situe dans six bureaux différents d’une grande ville, un vendredi après-midi. On assiste à des scènes qui se déroulent dans chacun des bureaux, mais les histoires s’entrecroisent à mesure que le scénario progresse : un journaliste prêt à tout pour conserver son emploi, un producteur canadien qui ferme les yeux sur les faiblesses d’un directeur minable, un impresario mêlé à un scandale, un avocat qui a une nouvelle percutante à partager, un jockey complètement délirant, une thérapeute en manque d’amour et un homme désespéré.

Anisa Cameron est de retour et signe la mise en scène de 15 comédiens, avec entre autres Ariel Sterlin (Frenchy dans Grease) comme régisseur et Scott Drysdale à l’éclairage et à la direction technique.

Le Halifax Daily News a présenté le dramaturge Norm Foster comme « l’auteur de théâtre canadien le plus joué au pays, et ce n’est pas étonnant. Dialogues pétillants, situations du quotidien et magie des personnages tracent un portrait audacieux de la société nord-américaine moyenne souvent sous-représentée. » 

Pour plus d’information sur cette production, visitez CSLDramaticSociety.com.


À propos de la Troupe de théâtre Côte Saint-Luc

La Troupe de théâtre Côte Saint-Luc est un projet de théâtre communautaire qui a été créé à l’été 2011 en partenariat avec la Ville de Côte Saint-Luc. La troupe a pour objectif de permettre à des comédiens, auteurs, musiciens et autres membres de la communauté qui partagent la même passion artistique de se rassembler en vue de produire des oeuvres théâtrales dans un milieu inclusif, où l’accent est mis sur le travail d’équipe et la camaraderie plutôt que sur la célébrité.

 

- 30 -

 

 

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

 

Aider la génération Facebook à rendre hommage à la génération grandiose

We Will Remember Them campaign

Côte Saint-Luc, 27 avril 2012 – La Ville de Côte Saint-Luc et la filiale Brigadier Frederick Kisch 97 de la Légion royale canadienne lancent aujourd’hui leur campagne électronique, Nous nous souviendrons d'eux.

L’objectif de cette campagne est d’encourager la génération Facebook à rendre hommage à la génération grandiose  en changeant leur photo Facebook en faveur du logo Nous nous souviendrons d'eux ou de prendre une photo avec l’affiche Nous nous souviendrons d'eux. Tous deux sont téléchargeables à www.cotesaintluc.org/fr/nousnoussouviendronsdeux.

« Chaque nouvelle génération doit se souvenir de ceux qui ont perdu leur vie au combat, en défendant le Canada et les Forces alliées, affirme le maire Anthony Housefather. Côte Saint-Luc est une communauté qui commémore le passé, elle honore les vétérans qui sont rentrés au pays pour bâtir notre communauté et honore la mémoire de ceux qui ne sont pas rentrés. »

La cérémonie commémorative annuelle du Jour de la Victoire en Europe à la Ville de Côte Saint-Luc (V-E) aura lieu le dimanche 6 mai 2012 à 14 heures au parc des Vétérans. En cas de pluie, la cérémonie se déroulera à l’intérieur de l’Hôtel de Ville, 5801, boulevard Cavendish. Le maître de cérémonie sera Frank Levine, un vétéran de la Seconde Guerre mondiale et le président de la filiale locale de la Légion. L’événement sera coprésidé par les conseillers Allan J. Levine et Ruth Kovac.

La cérémonie marquant la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie est organisée conjointement par la Ville de Côte Saint-Luc et la filiale Brigadier Frederick Kisch 97 de la Légion royale canadienne.

Le Jour de la Victoire en Europe rappelle le souvenir du 8 mai 1945, date où les Alliés de la Seconde Guerre mondiale acceptèrent officiellement la capitulation inconditionnelle des forces armées de l’Allemagne nazie. Le cénotaphe du parc des Vétérans a été érigé à la mémoire de ceux qui ont donné leur vie au cours de la Première Guerre mondiale, de la Seconde Guerre mondiale, et de la guerre de Corée.

La génération grandiose (The Greatest Generation) est une expression inventée par le journaliste Tom Brokaw pour décrire la génération qui a grandi avec les privations de la Grande Dépression et qui s’est ensuite rendue au front durant la Seconde Guerre mondiale; ainsi que celle qui est restée  au pays et dont la contribution matérielle a marqué de façon déterminante l'effort de guerre. 

 

-30-

 

Pour information : Darryl Levine, Directeur des affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org.

À la recherche de bénévoles pour la prévention de la criminalité à Côte Saint-Luc

Côte Saint-Luc Volunteer Citizens on Partrol

Côte Saint-Luc, le 29 mars 2012 – La patrouille de citoyens bénévoles de Côte Saint-Luc recrute de nouveaux membres qui se joindront aux 75 bénévoles qui participent déjà à ce programme de surveillance mobile du voisinage. 

Les résidants désireux de se joindre à vCOP sont invités à une séance d’information qui se tiendra le mardi 10 avril 2012 à 19 h, à l’hôtel de ville de Côte Saint-Luc (5801 boul. Cavendish). Ils sont priés d’apporter une preuve d’identité et un formulaire de demande dûment rempli. Le formulaire est disponible à www.CoteSaintLuc.org/fr/CSLvCOP

« Nos bénévoles patrouillent dans les rues à bord de véhicules identifiés, en scooter électrique, en vélo, en vélo électrique, et à pied. Depuis le lancement du programme en juillet 2006, ils ont accumulé pas moins de 28 000 heures et 156 000 kilomètres, mentionne le conseiller Glenn J. Nashen, le conseiller municipal responsable des questions de sécurité publique qui a d’ailleurs fondé vCOP. Ces bénévoles reçoivent une formation afin de pouvoir identifier les problèmes potentiels et les signaler à la Sécurité publique de Côte Saint-Luc ou à la police. »

Les bénévoles doivent s’engager à donner au moins six heures par mois. Les membres de vCOP ont 18 ans et plus, mais il y a également un programme pour les jeunes de 16 et 17 ans. Une cotisation unique de 75 $ est exigée pour couvrir le coût de l’uniforme et des accessoires. Les membres reçoivent une formation en techniques de patrouille, en communications radio, en premiers soins et en RCR; ils apprennent également à utiliser un défibrillateur externe automatisé.

Côte Saint-Luc a été la première ville au Québec à mettre en oeuvre un programme de surveillance mobile de quartier. Des projets semblables ont vu le jour un peu partout dans les communautés au Canada et aux États-Unis. 

Pour plus d’information ou pour vous joindre au programme vCOP, téléphonez au 514 485-6800, envoyez un courriel à vcop@CoteSaintLuc.org, ou visitez www.CoteSaintLuc.org/fr/CSLvCOP. 

 

-30-

 

Contact : Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des 

La Ville de Côte Saint-Luc annonce son intention d’honorer Gary Carter

Gary Carter at Kirwan Park in Côte Saint-Luc in 1981Côte Saint-Luc, le 19 mars 2012 – La Ville de Côte Saint-Luc nommera son principal terrain de baseball au parc Pierre-Elliott-Trudeau en l’honneur du légendaire joueur des Expos de Montréal Gary Carter. 

Le maire Anthony Housefather en a fait l’annonce au cours d’un hommage rendu à Gary Carter lors du Déjeuner annuel des célébrités sportives du Centre Cummings pour aînés. Pour l’occasion, le maire était accompagné sur scène d’autres membres du conseil municipal de Côte Saint-Luc, et de Johnny Elias qui a reçu Gary Carter comme invité pendant plus de dix ans à son école de baseball Grand Slam à Côte Saint-Luc.

« Nous avons communiqué avec la famille Carter ces dernières semaines et elle nous a donné son accord, a déclaré le maire Housefather. Selon nous, il est très à propos de faire l’annonce officielle au cours d’un événement comme le Déjeuner des célébrités sportives, en présence de tous ces admirateurs de Gary Carter. Johnny Elias est aussi un résidant de longue date de notre communauté et nous le remercions pour toutes les années qu’il a consacrées à l’école de baseball à Côte Saint-Luc, où des joueurs des Expos comme Gary Carter venaient faire profiter les jeunes de leurs habiletés et de leur expertise. »

Le conseiller de Côte Saint-Luc Mike Cohen a rappelé qu’il avait eu la chance de connaître Gary Carter personnellement. « J’ai couvert les Expos pour plusieurs médias pendant la carrière de Gary. C’était un parfait gentleman. Je me souviens d’avoir été avec lui au moment où il participait aux cours de l’école de baseball Grand Slam à Côte Saint-Luc. Il était là, le joueur le plus populaire à porter l’uniforme des Expos et le mieux payé de l’époque. Il passait des heures à travailler avec les jeunes pour améliorer leur jeu en préparation du jour de match. Il n’a jamais dit ‘non’ à John Elias quand celui-ci lui demandait de l’aider. »

Le maire Housefather a indiqué qu’une cérémonie officielle se tiendrait plus tard pour nommer le terrain en son honneur.

 

– 30 –

 

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org.

 

Attention editors: High-resolution photo available

Caption: Gary Carter takes batting practice and signs autographs at Wentworth Park (today Kirwan Park) in Côte Saint-Luc.

Atelier de lutte contre l’intimidation à Côte Saint-Luc

Anti-bullying workshopCôte Saint-Luc, le 9 mars 2012 – La Ville de Côte Saint-Luc organise un atelier de lutte contre l’intimidation le mardi 27 mars 2012, de 18 h 30 à 20 h, au Centre communautaire et aquatique (5794, av. Parkhaven).

Arrête de m’intimider est un atelier interactif pour les enfants de 6 à 10 ans, animé par George Manoli, policier et éducateur en sécurité personnelle possédant plus de 35 ans d’expérience. M. Manoli est l’auteur de trois guide de sécurité personnelle : Realistic Self-Defense for Women (Techniques réalistes d’autodéfense pour les femmes), Street Smart Kids (Les enfants débrouillards dans la rue) et Don’t Bully Me (Arrête de m’intimider!). Il a aussi créé plusieurs programmes utilisant des jeux de rôle et des simulations afin de donner aux participants des moyens de se protéger en leur apprenant à s’affirmer dans les situations d’intimidation et à réagir efficacement en cas d’attaques physiques.

Pendant cette séance de 90 minutes, les enfants jouent tantôt le rôle de l’intimidateur et tantôt celui de l’intimidé. Ils apprennent des stratégies efficaces pour s’affirmer et prendre le contrôle de la situation, et ils apprennent à utiliser leur voix et leur langage corporel.

« Compte tenu du nombre d’adolescents qui se sont suicidés récemment à cause de l’intimidation dont ils étaient victimes à l’école, il est devenu très important pour les communautés de sensibiliser les enfants, les adolescents et les adultes au rôle qu’ils doivent jouer pour prévenir l’intimidation et savoir comment réagir, souligne le maire Anthony Housefather. Je suis très heureux qu’un programme comme celui-là soit offert à Côte Saint-Luc, et notre ville continuera à travailler avec les écoles et les partenaires dans la communauté pour tenter de créer un environnement sécuritaire pour nos enfants et nos adolescents, un milieu où ils pourront s’épanouir peu importe leur race, leur sexe, leur religion, leur orientation sexuelle ou origine ethnique. L’intimidation ne doit être tolérée nulle part et la consigne doit venir d’en haut. Je tiens à signifier clairement qu'à Côte Saint-Luc la discrimination et l’intimidation ne seront pas tolérées. »

Selon Sécurité publique Canada, l’intimidation consiste en des actes, répétés au fil du temps, qui causent intentionnellement préjudice à autrui, dans le cadre d’un rapport de force déséquilibré. Il s’agit tout aussi bien de comportements physiques (coups de poing, coups de pieds, morsures) que de comportements verbaux (menacer, injurier, insulter, dénigrer, faire des remarques racistes ou sexistes) et d’exclusion sociale (faire circuler ou alimenter des rumeurs et des commérages, ignorer, rejeter). D’après des études effectuées au Canada, environ 6% des élèves âgés de 12 à 19 ans ont déclaré avoir intimidé autrui au moins une fois par semaine, 8% ont été victimes d’intimidation au moins une fois par semaine, tandis que 1% des élèves interrogés ont été à la fois victimes et auteurs d’actes d’intimidation au moins une fois par semaine.

L’atelier se déroulera en anglais et sera offert au coût de 40 $ pour les résidants de Côte Saint-Luc et 50 $ pour les non-résidants. Les parents sont invités à assister à l’atelier (gratuitement) et à observer leurs enfants. La date limite d’inscription est le vendredi 23 mars. Pour plus de détails sur le programme, contactez Ryan Nemeroff au 514‑485-6806, poste 2024 ou nemeroff@cotesaintluc.org.


- 30 -

 

Pour plus de renseignements, s’adresser à : Darryl Levine, Directeur des affaires publiques et des communications, Ville de Côte Saint-Luc, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org.