Communiqués

 

Côte Saint-Luc restreint davantage l’usage du tabac dans les lieux publics

Smoke free

Côte Saint-Luc, le 14 février 2012 – Continuant à se distinguer par son leadership en matière de santé et de sécurité, la Ville de Côte Saint-Luc a adopté, le 13 février dernier, un règlement qui met à jour les interdictions relatives à l’usage du tabac dans les endroits publics.

Le règlement 2374, intitulé Règlement régissant l’usage du tabac dans la Ville de Côte Saint-Luc, remplace le règlement 2202. Le premier règlement de la Ville concernant l’usage du tabac remonte à avril 1985, après quoi des mises à jour ont été apportées en juin 1997 et en mars 1999. Le gouvernement du Québec a édicté la Loi sur le tabac en juin 1998, établissant une série de mesures visant à restreindre l’accès au tabac, sa promotion et son usage.

« Dans le domaine de la santé et de la sécurité, Côte Saint-Luc a toujours été un chef de file dans le monde municipal, affirme le maire Anthony Housefather. Nous avons décidé d’élargir les dispositions du règlement existant pour y ajouter d’autres endroits où il est maintenant interdit de fumer, et cela, en accord avec les mesures prises par de plus en plus de municipalités à l’extérieur du Québec. »

Le nouveau règlement de Côte Saint-Luc ajoute de nouvelles interdictions à l’usage du tabac (1) à moins de 20 mètres d’un terrain de jeux, d’une pataugeoire ou de tout endroit où se déroule une activité sportive, (2) dans tous les parcs municipaux pendant un événement spécial, et (3) à toutes les piscines extérieures municipales. On peut se procurer une copie du règlement à CoteSaintLuc.org.

« En fait, le nouveau règlement va plus loin dans la règlementation contre l’usage du tabac, ajoute le conseiller Steven Erdelyi. Fumer dans un endroit public, même à l’extérieur, constitue une nuisance pour toutes les personnes qui sont près du fumeur. Notre nouveau règlement reconnaît cette réalité et permet aux gens de profiter pleinement des activités de plein air, que ce soit une partie de soccer pour enfants ou des événements publics d’envergure comme les activités du carnaval d’hiver. »

Les amendes en cas d’infraction au règlement débutent à 50 $ pour une première infraction.

 

– 30 –

 

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org.

Conseils d’affaires gratuits aux entrepreneurs de l’Ouest

CLD Centre WestCôte Saint-Luc, 2 novembre 2011 – De novembre 2011 à mars 2012, les entrepreneurs des municipalités de Côte Saint-Luc, Hampstead et Montréal-Ouest peuvent obtenir gratuitement des conseils d’affaires de l’Agence de développement économique au service de l’Ouest. 

Le Développement économique Saint-Laurent Centre Ouest—qui comprend l’Ouest – offre des subventions pour démarrer une entreprise locale novatrice et prometteuse, qui crée de nouveaux emplois et dont les services reflètent les besoins de la collectivité locale. Il fournit également des conseils aux entrepreneurs qui démarrent une affaire ou qui sont en pleine expansion. L’organisme fait partie d’un réseau d’organisations qui forment l’agence de développement économique, le Centre local de développement ou CLD.

Une fois par mois et pour les cinq prochains mois, les résidents auront accès à un conseiller d’affaires qui leur fournira des informations utiles sur le démarrage d’une affaire et des idées d’expansion, des conseils pour élaborer un plan d’affaires, une assistance financière ciblée, une recherche d'aide financière, une consultation sur place et du mentorat d’affaires. Les consultations auront lieu le 16 novembre, le 14 décembre, le 18 janvier 2012, le 15 février 2012 et le 14 mars 2012, de 8 h 30 à 12 h à l’Hôtel de ville de Côte Saint-Luc, situé au 5801, boulevard Cavendish. Contactez Chavha Beddek au 514-855-6000 poste 4848 ou chavha.beddek@destl.ca pour prendre un rendez-vous.

«Côte Saint-Luc et ses deux plus proches voisins ont un énorme bassin d’entrepreneurs potentiels», a déclaré la conseillère Dida Berku, qui est également membre du conseil d’administration du CLD local. «J’encourage les gens à prendre rendez-vous avec un conseiller qui peut les aider à transformer des idées d’affaires en succès. »

 

-30-

 

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des affaires publiques et communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Des milliers de personnes visitent le nouveau Centre communautaire et aquatique de Côte Saint-Luc

Côte Saint-Luc, le 29 août 2011 – On estime à 2 000 le nombre de personnes qui ont afflué au centre communautaire et aquatique, ou CCA, le dimanche 28 août 2011 pour assister à son inauguration officielle et voir pour la première fois le nouveau centre de 18 millions de dollars.

Le maire Anthony Housefather a coupé le ruban traditionnel pour officialiser l’ouverture du CCA. Il s’est ensuite adressé à l’auditoire qui se pressait dans l’atrium, en insistant sur le fait que ce bâtiment était la réalisation d’un rêve de longue date pour Côte Saint-Luc.

« C’est pour moi un immense plaisir de vous accueillir dans notre Centre communautaire et aquatique, a déclaré le maire Anthony Housefather, sous les applaudissements de la foule. Quand j’étais jeune, je faisais de la natation de compétition dans l’Ouest de l’île. J’ai toujours rêvé d’un centre comme celui-ci pour Côte Saint-Luc. »

On peut voir une partie de l’allocution du maire Housefather ainsi que les faits saillants de l’événement dans la vidéo de cinq minutes qui apparaît sur la page d’accueil à CoteSaintLuc.org.

Représentant le gouvernement du Canada, la sénatrice Judith Seidman a souligné l’engagement du gouvernement à investir dans les communautés.

« Ce type d’installation est nécessaire au dynamisme d’une collectivité, a soutenu la sénatrice Seidman. Le gouvernement du Canada est fier de contribuer au développement des communautés partout dans la province. Il est essentiel pour lui de les aider à relever le défi du dynamisme en modernisant leurs services et en se dotant d’installations publiques de qualité. »

Le député de Mont-Royal, Irwin Cotler, a rendu hommage à l’équipe qui a fait du projet du CCA une réalité.

« C’est vraiment une célébration, dans tous les sens du terme, a affirmé le professeur Cotler. C’est pourquoi je tiens à décerner, en notre nom à tous, une mention élogieuse au maire de Côte Saint-Luc, au conseil modèle de Côte Saint-Luc, à toutes celles et tous ceux qui ont travaillé avec lui, aux gouvernements qui ont participé au projet, et à tous les citoyens qui en profiteront. »

Lawrence Bergman, député de l’Assemblée nationale pour D’Arcy McGee et président du caucus du gouvernement, a parlé du nouveau centre comme d’un endroit pour tout le monde, toutes générations confondues.

« J’espère que ces nouvelles installations bénéficieront à la communauté tout entière, et qu’elles contribueront à améliorer la qualité de vie dans tous ses aspects : social, sportif, communautaire et culturel », a déclaré M. Bergman.

Le CCA sera ouvert au public à partir du mardi 6 septembre 2011. Ses heures d’ouverture seront de 6 h à 23 h en semaine et de 8 h à 22 h les fins de semaine, et son adresse est le 5794, avenue Parkhaven (coin Mackle).

La construction du CCA, au coût de 18 millions de $, a été réalisée en 11 mois. Le Centre a été conçu pour favoriser et faciliter un mode de vie actif et promouvoir le mieux-être, dans le sens holistique du terme. Les utilisateurs pourront profiter d’une piscine de compétition et d’une piscine récréative intérieures, d’une salle de conditionnement physique, d’un salon pour les ados, d’une salle de jeux, d’un coin pour les tout-petits et d’un service de garderie, de vastes espaces en location pour des fêtes et des conférences, d’un studio de danse et aérobie, de salons pour les personnes âgées, d’une succursale de la bibliothèque, d’un studio d’art et plus encore.

Les gouvernements du Québec et du Canada ont contribué au projet par le biais de subventions pouvant totaliser 11,57 millions de $, soit les deux tiers des coûts de construction. L’autre tiers a été financé par la Ville de Côte Saint-Luc, qui remercie ses partenaires pour leur excellent travail en collaboration avec le conseil et le personnel de la Ville : MHPM Project Managers inc. pour la gestion du projet de construction et les plans du nouveau bâtiment, Pomerleau pour la conception-construction, ainsi que les architectes Rubin & Rotman Associates, et Martin, Marcotte/Beinhaker.

 

-30-

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Créateur de mode, Actrice légendaire, Points de vue sur l’art et sur la métaphysique – à découvrir à Côte Saint-Luc en septembre

Côte Saint-Luc, le 24 août 2011 – La Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc annonce aujourd’hui quatre conférences pour le coup d’envoi de sa saison automnale 2011.

Le jeudi 8 septembre à 19 h, l’historienne du costume Pamela Grimaud présentera le créateur de mode Jean Paul Gaultier. Elle décrira l’univers créatif de ce grand couturier non conformiste. Achetés à l’avance, les billets sont à 3 $, et le jour de la conférence, ils seront à 5 $.

Le mercredi 14 septembre à 14 h, nous prendrons la yellow brick road pour explorer la vie et retrouver l’époque de la chanteuse et actrice américaine Judy Garland. La conférence est présentée par la musicothécaire Farah Mohammed, qui nous promet même des extraits en direct avec Eden Pelletier. Ce programme est gratuit.

Le jeudi 15 septembre à 19 h, l’artiste local Phil Kurtz présente une conférence dans laquelle il parlera de sa peinture A Trip Through the Omer Calendar. Il abordera les thèmes de l’histoire et de la tradition juive représentés dans son oeuvre. Ce programme est gratuit.

Enfin, le 20 septembre à 19 h, Daniel Citrome présentera The Law of Attraction, un exposé traitant de la conception métaphysique selon laquelle les pensées positives et négatives entraînent respectivement à des résultats physiques positifs et négatifs. Pour appuyer ses propos, Daniel Citrome fait appel à la psychologie humaine, à la spiritualité et à la physique quantique. Les billets achetés à l’avance sont à 3 $, et le jour même, à 5 $.

La Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc est située au 5851 boulevard Cavendish et elle est ouverte de 10 h à 22 h tous les jours. Pour plus d’information, téléphonez à la bibliothèque au 514-485-6900 ou visitez www.bpelcsl.org.

 

- 30 -

Pour plus d’information, contactez : Danielle Bélanger au 514-485-6900, poste 4205 ou dbelanger@cotesaintluc.org.

Côte Saint-Luc inaugurera son Centre communautaire et aquatique le dimanche 28 août 2011

Côte Saint-Luc, le 23 août 2011 – Au début d’octobre 2010 avait lieu la première pelletée de terre sur le site du futur Centre communautaire et aquatique, le CCA de Côte Saint-Luc. La construction du centre est maintenant terminée et la Ville invite le public à une journée portes ouvertes, le dimanche 28 août 2011.

L’inauguration du CCA est jumelée à une Journée de plaisir qui se déroulera juste à côté, à la piscine municipale extérieure de Côte Saint-Luc. Ce jour-là, tous les visiteurs pourront profiter gratuitement des activités amusantes qui seront proposées aux jeunes et aux moins jeunes.

L’activité portes ouvertes aura lieu de 12 h 30 à 15 h 30. Le CCA est situé au 5794, avenue Parkhaven, au coin du chemin Mackle. Il y aura de la musique et de l’animation pour les enfants à compter de 12 h 30, la cérémonie d’inauguration à 13 h, et des démonstrations de water-polo et de nage synchronisée de 13 h 30 à 15 h. Le public est également invité à visiter le nouveau bâtiment de 13 h 30 à 15 h 30. Après leur visite au CCA, les gens pourront prendre part aux activités de la Journée de plaisir proposées à la piscine extérieure.

« Réussir à compléter la construction du CCA dans les délais et en respectant le budget représente tout un accomplissement pour notre conseil municipal, se réjouit le maire Anthony Housefather. Je suis persuadé que les installations – tant aquatiques que communautaires – deviendront un carrefour communautaire, avec le gymnase et la piscine extérieure tout près. Pour ma part, je compte y passer beaucoup de temps. »

Le CCA sera ouvert au public à partir du mardi 6 septembre 2011. Les heures d’ouverture seront de 6 h à 23 h en semaine, et de 8 h à 22 h les fins de semaine.

La construction du CCA, au coût de 18 millions de $, a été réalisée en 11 mois. Le Centre a été conçu pour favoriser et faciliter un mode de vie actif et promouvoir le mieux-être, dans le sens holistique du terme. Les utilisateurs pourront profiter d’une piscine de compétition et d’une piscine récréative intérieures, d’une salle de conditionnement physique, d’un salon pour les ados, d’une salle de jeux, d’un coin pour les tout-petits et d’un service de garderie, de vastes espaces en location pour des fêtes et des conférences, d’un studio de danse et aérobie, de salons pour les personnes âgées, d’une succursale de la bibliothèque, d’un studio d’art et plus encore.

Les gouvernements du Québec et du Canada ont contribué au projet par le biais de subventions pouvant totaliser 11,57 millions de $, soit les deux tiers des coûts de construction. L’autre tiers a été financé par la Ville de Côte Saint-Luc, qui remercie ses partenaires pour leur excellent travail en collaboration avec le conseil et le personnel de la Ville : MHPM Project Managers inc. pour la gestion du projet de construction et les plans du nouveau bâtiment, Pomerleau pour la conception-construction, ainsi que les architectes Rubin & Rotman Associates, et Martin, Marcotte/Beinhaker.

-30-

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Collecte de résidus domestiques dangereux le dimanche 21 août 2011, à Côte Saint-Luc

Côte Saint-Luc, le 18 août 2011 – Les résidants peuvent se débarrasser de leurs restants de peinture, piles et autres résidus domestiques dangereux (RDD) en les apportant aux Travaux publics, au 7001, chemin Mackle, le dimanche 21 août de 9 h à 17 h.

« Plusieurs produits que nous utilisons dans et autour de la maison sont dangereux pour la santé et pour l’environnement si nous n’en disposons pas de manière sécuritaire, explique la conseillère Dida Berku, responsable des questions environnementales au conseil. Les ampoules fluocompactes, les vieux téléviseurs et les écrans d’ordinateur contiennent du mercure et ne devraient pas être jetés avec les ordures. »

Voici d’autres exemples de résidus domestiques dangereux : peintures, solvants, vernis et teintures, pesticides, piles sèches, batteries d’auto, réservoirs de propane, contenants aérosol, produits identifiées comme étant toxiques, corrosifs, réactifs ou inflammables.

S’ils ne sont pas en mesure de se présenter le jour de la collecte spéciale, les résidants peuvent se rendre au service des Travaux publics en semaine ou à l’Éco-centre Côte-des-Neiges, au 6925, chemin de la Côte-des-Neiges.
 
Pour en savoir plus sur les moyens d’élimination et les listes de résidus domestiques dangereux, consultez www.CoteSaintLuc.org/fr/RDD.

-30-

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Aung San Suu Kyi sera honorée par Côte Saint-Luc et U2 en juillet

Aung San Suu Kyi to be honoured in Côte Saint-LucCôte Saint-Luc, le 30 juin 2011 – Une semaine avant que U2 honore Aung San Suu Kyi à l’occasion des concerts à l’Hippodrome, la Ville de Côte Saint-Luc dévoilera une plaque sur sa Promenade des droits de la personne afin d’honorer la chef de l’opposition birmane.

Le dévoilement sera fait dans le cadre des célébrations de la Fête du Canada organisées par la Ville le vendredi 1er juillet à 17 h 30, au parc Pierre Elliott Trudeau (6975, chemin Mackle).

« Comme les autres personnes que nous avons honorées ici, Aung San Suu Kyi a mis sa vie en péril pour aider à apporter des changements démocratiques favorables, a déclaré le maire Anthony Housefather. C’est pour nous un honneur de dévoiler cette plaque. Et nous sommes très heureux qu’Aung San Suu Kyi ait enregistré un message vidéo pour nous remercier, lequel sera affiché sur CoteSaintLuc.org. L’enregistrement audio de son message sera également entendu lors du dévoilement.”

Aux concerts des 8 et 9 juillet, le groupe U2 présentera un message vidéo de Aung San Suu Kyi juste avant la chanson Walk On, qui a d’abord été écrite par elle. Un extrait des paroles de Walk On est gravé sur la plaque qui sera dévoilée à Côte Saint-Luc.

La Promenade des droits de la personne, inaugurée en 2000, se trouve dans le parc Pierre Elliott Trudeau (6975, chemin Mackle), et elle est dédiée aux hommes et aux femmes qui ont assuré la défense des droits de la personne. Les coprésidents de l’événement de cette année sont les conseillers Ruth Kovac et Glenn J. Nashen.

Pour en savoir plus sur les personnes qui ont été honorées dans le passé, le public est invité à consulter www.CoteSaintLuc.org/fr/Promenade.

- 30 -

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Côte Saint-Luc annonce le lancement d’une voie cyclable

Côte Saint-Luc, le 15 juin 2011 – La Ville de Côte Saint-Luc a désigné une voie cyclable couvrant une distance de 10 kilomètres dans la moitié nord de la ville, dans le cadre d’un projet visant à encourager les résidants à demeurer actifs.

La voie cyclable sera en majeure partie sur rue et certains tronçons traverseront des parcs. Elle empruntera le chemin Mackle, l’avenue Blossom, le chemin Wavell et l’avenue Marc Chagall, ainsi que certaines voies de raccordement. Cette piste cyclable passera également dans le parc Nathan Shuster et le parc Pierre Elliott Trudeau.

Aucun espace de stationnement ne sera perdu pour laisser place à la nouvelle voie cyclable. Environ 155 chevrons ont été peints sur la chaussée à intervalles de 100 mètres afin d’avertir les automobilistes de la présence des cyclistes, et des petits panneaux directionnels pointeront dans la direction à suivre. Sur certaines sections de la route, des lignes parallèles seront tracées pour délimiter une voie réservée aux vélos.

Cette voie cyclable marque le début d’un plan quinquennal qui prévoit la création d’un projet de promotion du cyclisme et de la sécurité : « Vélo CSL Cycles ». En outre, la ville améliorera la sécurité des cyclistes qui empruntent les trois passages inférieurs sous les viaducs du boulevard Cavendish, du chemin de la Côte-Saint-Luc et de l’avenue Westminster. Les cyclistes pourront rouler sur le trottoir pour passer sous les viaducs, mais ils devront toutefois céder le passage et descendre de leur vélo pour laisser passer les piétons.

« Nous offrons une sécurité optimale aux cyclistes qui voudraient utiliser le trottoir sous ces trois passages inférieurs, a indiqué le conseiller Glenn J. Nashen, membre du conseil responsable des questions de protection civile et de circulation. La voie cyclable sera en grande partie sur rue. Les cyclistes et les automobilistes devront donc rester vigilants, et nous espérons que ce parcours offrira une boucle sécuritaire et agréable autour de la ville. »

« Évidemment, le casque est essentiel », ajoute Glenn Nashen. En 1992, Côte Saint-Luc a adopté un règlement rendant obligatoire le port du casque de vélo, devenant ainsi une des premières municipalités au Canada à le faire.

Le projet de promotion du cyclisme et de la sécurité a été recommandé par un sous-comité du Comité de sécurité publique et circulation, présidé par le conseiller Nashen. Dans la prochaine phase du projet, l’objectif sera de relier cette voie cycliste à la piste de NDG, à la piste cyclable du boulevard Maisonneuve et à celle du canal Lachine.

Pour consulter la carte de la voie cyclable et pour obtenir des informations supplémentaires sur le projet de promotion du cyclisme et de la sécurité, consultez www.CoteSaintLuc.org/fr/velocsl.

-30-

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Côte Saint-Luc met sur pied une équipe d’intervention d’urgence

Côte Saint-Luc, le 15 juin 2011 – En mars 2011, le conseil municipal a adopté un nouveau Plan de mesure d’urgence. Dans la gestion d’une situation d’urgence, il y a deux centres de décision importants et interreliés : le Centre des opérations d’urgence (COU) et le site du sinistre. Le COU n’est appelé à intervenir qu’en cas de sinistres majeurs, mais l’équipe du site, par contre, peut être déployée assez souvent pour différents types d’incidents incluant des incendies, des incidents impliquant un grand nombre de blessés ou autres incidents circonscrits.

Afin de gérer le site efficacement lors d’un sinistre, le Service de protection civile met sur pied une Équipe d’intervention d’urgence (EIU), équipe qui sera formée de paramédics, de membres de vCOP et d’agents de la Sécurité publique réguliers. Si l’alarme retentit, le groupe sera toujours prêts à passer à l’action.

L’EIU sera sous la direction de David Sasson, un vétéran de l’Organisation des mesures d’urgence (EMO, prédécesseur des SMU) qui a complété récemment une carrière de 23 ans à Urgences-Santé et qui est un conducteur-paramédic actif. David est le chef de l’équipe médicale du Week-end pour vaincre le cancer du sein et du Cyclo-défi contre le cancer depuis le début de chacun de ces événements. David relèvera directement du directeur de la Protection civile, et travaillera en étroite collaboration avec lui, puisque l’EIU est une composante du plan d’urgence qui touche toutes les divisions de la protection civile.

Les membres de l’EIU recevront une formation sur le Système de commandement des interventions (SCI), sur la façon de mettre sur pied un poste de commandement et d’interagir avec les autres services sur le site. Les membres de l’EIU porteront sur leur uniforme régulier une identification spécialement conçue pour qu’il soit facile de les identifier sur le site.

Les membres de l’EIU serviront aussi d’ambassadeurs pour la Ville et ils seront sur place pour porter assistance aux résidants en cas de besoin et les aider à faire les démarches nécessaires pour obtenir différents services. Ils s’occuperont des problèmes urgents.

Une fois mobilisée et sur les lieux, l’EIU prendra généralement le commandement des ressources de la Ville sur le site, et servira de liaison avec les commandants de l’incident pour le SIM, le SPVM et/ou Urgences-Santé. S’il y a lieu, l’EIU remplacera les équipes sur le site pour qu’elles puissent retourner à leurs tâches normales. Par exemple, sur la scène d’un incendie, l’équipe des SMU en service arrivera en premier et traitera les patients qui ont besoin d’aide. En arrivant sur les lieux, l’EIU libérera l’équipe des SMU qui pourra alors répondre aux autres appels. De cette façon, le site d’urgence est protégé sans que notre capacité de répondre aux autres appels soit affectée.

Une petite équipe sera sélectionnée parmi les membres des SMU et de vCOP. Les membres de L’EIU seront choisis en fonction de leur disponibilité, de leur expérience, de leurs connaissances et de leur capacité à composer avec les situations complexes et stressantes. Tous les membres seront bénévoles et aucune compensation n’est prévue pour ce service.

La deuxième phase verra la création d’une Équipe d’intervention d’urgence communautaire (EIUC), formée de citoyens de la communauté possédant des compétences spéciales ou de l’équipement spécialisé. Le programme d’EIUC, qui existe déjà dans plusieurs régions au Canada et aux É.-U., favorise le sens des responsabilités chez les citoyens. Le programme de formation de l’EIUC est prévu pour 2012-2013. L’EIU sera l’entité gestionnaire pour l’EIUC.

L’objectif de l’EIU est de permettre à la Ville de mieux répondre aux situations d’urgence, grandes et petites, et d’offrir le meilleur niveau de service possible aux résidants et aux intervenants. En créant l’EIU, nous nous assurons d’avoir des intervenants et des leaders bien préparés et qui posséderont les connaissances et les habiletés essentielles sur le site d’un sinistre.

Les personnes désireuses de soumettre une demande pour se joindre à l’EIU sont invitées à contacter David (david.sasson@cslems.org), pour manifester leur intérêt et faire valoir toute expérience ou formation pertinente en gestion d’urgence ou en intervention en cas de crise majeure ou à grande échelle. Des antécédents comme ceux-là ne sont pas un prérequis pour faire partie de l’équipe, mais cela peut aider.

David aura plus de détails sur le projet dans les semaines à venir.

Même si la mise sur pied de l’Équipe d’intervention d’urgence n’a été officiellement approuvée qu’hier soir par le Conseil, l’EIU s’est déjà déployée à deux reprises – lors d’un incendie dans une résidence sur Parkhaven et durant les tempêtes de vent de la semaine dernière. L’EIU est venue renforcer nos services et nous a permis de nous occuper encore mieux de chacune de ces situations.

Je me réjouis à l’idée de travailler avec les membres de notre nouvelle EIU, et je serai prêt si l’alarme se déclenche.

-30-

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Côte Saint-Luc, B’nai Brith Canada-Québec et la Congrégation Beth Zion coparrainent le débat des candidats

Côte Saint-Luc, B'nai Brith Canada-Quebec, Congregation Beth ZionLa Ville de Côte Saint-Luc, B’nai Brith Canada-Québec et
la Congrégation Beth Zion coparrainent le débat des candidats
de la circonscription de Mont-Royal

Côte Saint-Luc, le 15 avril 2011 – La Ville de Côte Saint-Luc, B’nai Brith Canada-Québec et la Congrégation Beth Zion coparrainent le débat qui aura lieu le jeudi 28 avril 2011 et auquel prendront part les candidats souhaitant représenter la circonscription de Mont-Royal à la Chambre des communes.

Le débat se déroulera de 19 h à 20 h 30 à la Congrégation Beth Zion, située au 5740, avenue Hudson, à l’intersection du chemin Kildare.

Les candidats participant au débat sont les suivants : Irwin Cotler (Parti libéral du Canada), Jeff Itcush (Nouveau Parti démocratique du Canada), Brian Sarwer-Foner (Parti Vert du Canada) et Saulie Zajdel (Parti conservateur du Canada).

Une partie du débat, qui sera présidé par Anthony Housefather, maire de la Ville de Côte Saint Luc, et Beryl Wajsman, rédacteur en chef du journal The Suburban, sera consacrée aux questions écrites des membres de l’auditoire.

L’élection générale fédérale aura lieu le lundi 2 mai 2011. Pour obtenir des renseignements sur l’admissibilité à voter, rendez-vous à l’adresse www.elections.ca ou composez le 1-800-463-6868.

-30-


Pour de plus amples renseignements, communiquez avec les personnes suivantes :

Heidi Oppen, directrice régionale – Région du Québec, B’nai Brith Canada-Québec
514 733 5377, poste 23
514-295-8748 (cellulaire)

Profusion d’activités offertes à la bibliothèque de Côte Saint-Luc en avril 2011

Concert in Côte Saint-LucCôte Saint-Luc, le 25 mars 2011 – Facebook, la religion, les portraits de l’ère Tudor, l’intimidation, un concert de musique de Caplet, et une pièce de Neil Simon : présentations et discussions ne manquent pas en avril à la Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc.

Le professeur Robert Tittler, Ph.D., distingué professeur émérite d’histoire à l’Université Concordia, présentera une série de conférences en deux volets sur le portrait en Angleterre à l’époque Tudor : Portraits of the Tudor Kings and Queens. La première partie, Portraying Henry VIII, sera présentée le vendredi 1er avril à 14 h, et la deuxième partie, Portraying Elizabeth I, sera présentée le vendredi 8 avril. Le prix du billet pour chaque conférence est de 5 $ à l’avance, et de 7 $ le jour de la conférence.

Le mercredi 6 avril à 14 h, la bibliothécaire Kathy Conroy donnera un atelier Facebook où elle fera la démonstration des notions élémentaires du populaire site de réseautage internet. Les billets sont à 10 $ pour les résidants de Côte Saint-Luc ou les membres de la bibliothèque, et 15 $ pour les autres.

Le lendemain, 7 avril à 19 h, le Dr Kees Maas, psychologue aux Centres de la jeunesse et de la famille Batshaw, présentera Let’s Talk About Bullying, une conférence s’adressant aux parents et suivie d’une discussion. Les billets sont 3 $ à l’avance, et 5 $ le jour même.

Le jeudi 14 avril à 19 h, le Conseil des arts de Montréal en tournée et la bibliothèque présentent Les Cordes Célestes, un concert du Quatuor Claudel-Canimex et de Valérie Milot, harpiste, avec au programme la musique de Caplet, début du vingtième siècle. Les billets sont 5 $ à l’avance, et 7 $ le jour du concert.

Le jeudi 28 avril à 19 h, l’ensemble Performance Playreading (Pièce de théâtre récitée) présente la comédie The Sunshine Boys de l’auteur Neil Simon, mise en scène par Aviva Ravel. Les billets sont 5 $ à l’avance, et 7 $ le jour de la représentation.

Enfin, le vendredi 29 avril à 14 h, le professeur F.X. Charet, Ph.D., entamera une série de cinq conférences sur l’histoire : The Challenge to Belief in God and the Traditions of Judaism, Christianity and Islam. Les cinq conférences sont présentées les vendredis à 14 h, du 29 avril au 27 mai. Les billets sont 5 $ à l’avance, ou 7 $ le jour de la conférence.

La Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc est située au 5851 boulevard Cavendish et elle est ouverte de 10 h à 22 h tous les jours. Pour plus d’information, téléphonez à la bibliothèque au 514-485-6900 ou visitez www.bpelcsl.org.

- 30 -


Pour plus d’information, contactez : Mona Turner au 514-485-6900, poste 4205 ou mturner@cotesaintluc.org.

À la recherche de bénévoles pour la prévention de la criminalité à Côte Saint-Luc

Glenn J. NashenCôte Saint-Luc, le 23 mars 2011 – La patrouille de citoyens bénévoles de Côte Saint-Luc recrute de nouveaux membres qui se joindront aux 70 bénévoles qui participent déjà à ce programme de surveillance mobile du voisinage.

Les résidants désireux de se joindre à vCOP sont invités à une séance d’information qui se tiendra le mardi 12 avril 2011 à 19 h, à l’hôtel de ville de Côte Saint-Luc (5801 boul. Cavendish). Ils sont priés d’apporter une preuve d’identité et un formulaire de demande dûment rempli. Le formulaire est disponible à www.CoteSaintLuc.org/fr/CSLvCOP.

« Nos bénévoles patrouillent dans les rues à bord de véhicules identifiés, en scooter électrique, en vélo et à pied. Depuis le lancement du programme en juillet 2006, ils ont accumulé pas moins de 21 000 heures et 116 000 kilomètres, mentionne le conseiller Glenn J. Nashen, le conseiller municipal responsable des questions de sécurité publique qui a d’ailleurs fondé vCOP. Ces bénévoles reçoivent une formation afin de pouvoir identifier les problèmes potentiels et les signaler à la Sécurité publique de Côte Saint-Luc ou à la police. »

Les bénévoles doivent s’engager à donner au moins six heures par mois. Les membres de vCOP ont 18 ans et plus, mais il y a également un programme pour les jeunes de 16 et 17 ans. Une cotisation unique de 75 $ est exigée pour couvrir le coût de l’uniforme et des accessoires. Les membres reçoivent une formation en techniques de patrouille, en communications radio, en premiers soins et en RCR; ils apprennent également à utiliser un défibrillateur externe automatisé.

Côte Saint-Luc a été la première ville au Québec à mettre en oeuvre un programme de surveillance mobile de quartier. Des projets semblables ont vu le jour un peu partout dans les communautés au Canada et aux États-Unis.

Pour plus d’information ou pour vous joindre au programme vCOP, téléphonez au 514 485-6800, envoyez un courriel à vcop@CoteSaintLuc.org, ou visitez www.CoteSaintLuc.org/fr/CSLvCOP.

-30-

Contact : Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et communications, 514-485-8905, dlevine@CoteSaintLuc.org  

Images de femmes fugitives à l’exposition d’art présentée à Côte Saint-Luc

Fugitive 12Côte Saint-Luc, le 4 mars 2011 – Des images de femmes recherchées pour fraude sont à l’origine d’une collection de tableaux réalisés par l’artiste Lorraine Simms et que l’on peut voir à la Galerie d’art de la Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc, du 10 mars au 24 avril 2011.

L’exposition, intitulée Fugitive, est composée de portraits que Lorraine Simms a tracés à partir de photos trouvées dans les journaux, à la télévision et sur Internet. Au dire de l’artiste, il est pratiquement impossible en les regardant de déterminer laquelle est une meurtrière et laquelle a commis un simple méfait. L’image à elle seule ne peut dévoiler la vérité qui se cache derrière les regards.

« J’ai basé cette collection sur des photos de femmes recherchées pour fraude, indique Lorraine Simms. À part cet indice troublant, aucune information n’est donnée. Le spectateur ne peut qu’avancer des hypothèses d’après les apparences, ce qui est difficile puisque ces femmes ne correspondent pas à nos modèles habituels du hors-la-loi. »

Mona Turner, gestionnaire du développement culturel à la bibliothèque, prévoit que les gens se poseront les questions suivantes en regardant l’exposition : « Comment interpréter ces images? Que révèle véritablement leur apparence? Y a-t-il des indices dans la palette de couleur ou les coups de pinceau, ou encore l’accent qui serait mis sur certains traits du visage? Ou peut-être ne sont-ils qu’une indication de l’humeur de l’artiste... »

Lorraine Simms vit et travaille à Montréal. Elle a obtenu une maîtrise en beaux-arts à l’Université Concordia en 1990, où elle a aussi enseigné pendant plusieurs années. Elle enseigne présentement au Collège Dawson. Ses expositions individuelles et collectives ont été présentées partout au Canada et aux États-Unis. Elle a reçu de nombreux prix du Conseil des arts du Canada et du Conseil des Arts et des lettres du Québec. On retrouve ses tableaux dans plusieurs collections publiques importantes, dont celle du Musée du Québec, la Galerie Tom Thomson Memorial et l’Université Concordia.

La Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc est située au 5851 boulevard Cavendish et elle est ouverte de 10 h à 22 h tous les jours. Pour plus d’information, téléphonez à la bibliothèque au 514-485-6900 ou visitez www.elcslpl.org.

- 30 -

Pour plus d’information, contactez : Mona Turner, 514-485-6900, poste 4205 ou mturner@cotesaintluc.org.

 

Lancement d’un programme CSR à Côte Saint-Luc par le comité pour les chats

Côte Saint-Luc, le 22 février 2011 – Le Comité pour les chats de Côte Saint-Luc (Côte Saint-Luc Cat Committee - CSLCC) a lancé officiellement un programme de Capture, Stérilisation et Retour (CSR). À la suite d’une rencontre publique qui avait suscité une bonne participation l’été dernier, et après une série de rencontres avec les personnes prêtes à devenir bénévoles pour cette cause, le programme a maintenant commencé ses activités grâce à l’appui financier de la Ville de Côte Saint-Luc et du Canadien Pacifique.

Le conseiller Mike Cohen, qui dirige cette initiative, a exprimé sa reconnaissance au maire Anthony Housefather et aux autres membres du conseil pour leur appui financier. Il a également remercié le Chemin de fer Canadien Pacifique qui a fait un don pour le projet.

Les efforts du CSLCC porteront principalement sur le programme CSR, qui a pour but de capturer les chats, de les stériliser et de les remettre en liberté dans leur territoire en évitant toute cruauté. En outre, des efforts seront consacrés à l’éducation du public sur l’importance de stériliser les chats : des visites seront organisées dans les écoles locales, des kiosques d’information serviront à renseigner les gens dans la communauté, et une page Facebook sera créée. Les gens pourront aussi signaler la présence de chats errants dans le voisinage en téléphonant à une ligne spéciale.

« Notre première rencontre a attiré au-delà de 100 participants et nous a permis de recruter un groupe de personnes passionnées des chats qui sauront faire une différence dans notre communauté, a indiqué le conseiller Cohen. Je remercie également la SPCA et l’Hôpital pour les animaux de Côte Saint-Luc de leur participation. »

Shelley Schecter, considérée comme l’une des spécialistes de la ville en CSR, a accepté le rôle de conseillère spéciale du CSLCC. Elle s’occupera de la formation des membres du comité sur la capture des chats errants.

Une chatte peut mettre bas quatre fois par année, dès l’âge de 6 mois, et elle peut avoir chaque fois de un à huit chatons. En stérilisant les chats, on arrive à réduire la surpopulation par attrition.

Les programmes CSR ont fait leurs preuves partout en Europe, aux États-Unis et dans certaines régions du Canada, comme étant la solution la plus naturelle et la plus économique de contrôler et de réduire le nombre de chats errants.

Le conseiller Cohen espère que d’autres communautés suivront l’exemple de Côte Saint-Luc en mettant sur pied des comités comme celui-là.

- 30 -

Pour plus d’information, contactez : Conseiller Mike Cohen, Ville de Côte Saint-Luc, mcohen@cotesaintluc.org, 514-485-6945.

Côte Saint-Luc lance son service de livres numériques téléchargeables

E-books at Côte Saint-Luc libraryCôte Saint-Luc, le 11 février 2011 – Les membres de la Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc peuvent maintenant télécharger des livres numériques et les lire sur les différents lecteurs de livres électroniques populaires, sans avoir à sortir.

« En 2010, les ventes de lecteurs de livres numériques ont dépassé les 90 millions sur la planète, et certains de nos membres font partie des acquéreurs, déclare Janine West, directrice adjointe de la bibliothèque. Notre bibliothèque se veut à l’avant-garde de la technologie électronique et tient à offrir les meilleures options à ses membres. Après notre service de livres audio téléchargeables, nous offrons maintenant à nos membres de nouvelles façons d’accéder à la lecture. »

Une collection de 142 livres électroniques a été ajoutée à la bibliothèque le 3 février. D’autres titres seront disponibles en livre numérique dans le courant de l’année. La collection est partagée par les membres des bibliothèques de Côte Saint-Luc, Dollard-des-Ormeaux et Pointe-Claire, et elle est disponible 24 heures sur 24 et sept jours par semaine. En mars 2010, la bibliothèque lançait un service de livres audio téléchargeables et sa collection compte maintenant 334 ouvrages.

« Les membres de la bibliothèque disposent d’une collection bien équilibrée et ils peuvent faire leur choix dans le confort de leur foyer, explique le conseiller Sam Goldbloom, membre du conseil responsable de la bibliothèque. Pour certains lecteurs, les pages imprimées d’un livre resteront le premier choix, mais les livres numériques sont de plus en plus populaires chez les lecteurs. En 2010, le détaillant en ligne Amazon a vendu 15 pour cent plus de livres numériques que de livres de poche, et trois fois plus de livres numériques que de livres cartonnés. »

Pour accéder aux livres numériques, les membres de la bibliothèque n’ont qu’à se rendre au www.bpelc.org, cliquer sur le lien emedia, inscrire leur nom et leur numéro de carte de la bibliothèque, et à suivre les instructions à l’écran.

Les membres de la bibliothèque peuvent emprunter trois livres numériques ou livres audio téléchargeables (en tout) à la fois et ils peuvent opter pour une location de 1 ou 2 semaines. Toutefois, les livres numériques ne peuvent être téléchargés à la borne de téléchargement du Service audiovisuel de la bibliothèque, comme c’est le cas pour les livres audio.

Les livres numériques sont disponibles en deux formats — EPUB et PDF — et s’affichent sur plusieurs lecteurs électroniques tels que le Kobo eReader et Sony Reader, mais pas sur l’Amazon Kindle. Plusieurs d’entre eux peuvent aussi être lus sur les tablettes électroniques comme le iPad, et autres appareils tels que les iPhone, iPod, et Samsung Galaxy. La liste des appareils compatibles est disponible sur www.overdrive.com/resources/drc/.

La Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc est située au 5851 boulevard Cavendish et elle est ouverte de 10 h à 22 h tous les jours. Pour plus d’information, téléphonez à la bibliothèque au 514-485-6900 ou visitez www.bpelcsl.org.

- 30 -


Pour plus d’information, contactez : Janine West 514-485-6900, poste 4202 ou jwest@cotesaintluc.org.