La Commission de l’environnement du Québec fait l’éloge du programme de collecte de matières organiques de Côte Saint-Luc

Côte Saint-Luc, le 13 février 2008 – Le programme de collecte de matières organiques, lancé par Côte Saint-Luc en septembre dernier, a été loué par les députés de tous les partis lors des auditions de la Commission des transports et de l’environnement, le mercredi 6 février dernier à Québec.

Les conseillers Steven Erdelyi et Mitchell Brownstein ont présenté un mémoire à la commission chargée d’étudier les questions touchant la gestion écologique des déchets. La présentation a permis de fournir aux membres de la commission de l’information sur les moyens élaborés par la Ville de Côte Saint-Luc pour la mise en oeuvre réussie de son programme de collecte de matières organiques.

Le président de la commission et député de D’Arcy McGee, Lawrence Bergman, a loué l’initiative de Côte Saint-Luc en ces termes : « Quand on voit un projet de cette nature qui a ce type de succès et le fait que vous le faites avec moins de moyens, et que vous avez fait plus avec moins, c'est incroyable. »

Gerry Sklavounos, député de Laurier-Dorion, a lui aussi accueilli favorablement l’initiative de Côte Saint-Luc. : « Je trouve que c'est des initiatives qui sont un excellent exemple pour le reste de la province. »

Enfin, Agnès Maltais, députée de Taschereau, a tenu à souligner l’importance pour le Québec du travail effectué par Côte Saint-Luc : « C’est vraiment extraordinaire de rencontrer des personnes comme vous qui décident de s'engager dans sa [sic] société comme ça, dans sa municipalité, puis qui fait, d'après moi [...].peut faire avancer tout le Québec. Bravo pour ce que vous faites, M. Erdelyi, et pour votre acharnement, votre entêtement à faire avancer le Québec. C'est extraordinaire. »

Côte Saint-Luc est l’une des premières villes au Québec à implanter la collecte sélective des matières organiques, telles que les restes de fruits et légumes, pâtes alimentaires et viande, ainsi que l’herbe coupée, les fleurs, etc. Des programmes similaires sont déjà en cours dans l’ensemble du pays, notamment dans la région de Toronto où les résidants arrivent à réduire considérablement la quantité de déchets qu’ils produisent.

« D’après les résultats obtenus jusqu’à maintenant, nous croyons que les 500 maisons de notre projet pilote détournent de l’enfouissement 54,53 % de leurs matières organiques, affirme le maire Anthony Housefather, un résultat qui s’approche vraiment de l’objectif de 60 % que le gouvernement du Québec a établi pour toutes les municipalités. »

Le projet pilote de collecte de matières organiques cible présentement 500 ménages des districts 4 et 5, dans la partie ouest de Côte Saint-Luc, représentés par les conseillers Steven Erdelyi et Allan J. Levine.
 
La première collecte a été effectuée le 25 septembre 2007. Les résidants déposent leur bac brun en bordure de la rue tous les mardis, avec leur bac bleu. Les matières organiques sont ramassées et transportées à un centre de traitement situé à Saint-Basile-le-Grand, où elles sont transformées en compost qui sera ensuite utilisé pour des projets de jardinage et d’aménagement paysager. En outre, le compostage produit environ 25 fois moins de gaz à effets de serre nocifs que l’enfouissement. La participation au programme est de 85 pour cent, ce qui est considéré comme très élevée.

« Je suis très fier du travail accompli par notre conseil, par notre personnel et aussi par les bénévoles pour faire de ce projet une réalité, a déclaré le conseiller Erdelyi. Les réactions positives à l’égard de notre projet de la part de tous les partis politiques à l’Assemblée législative du Québec ont été bien appréciées. »

La Ville de Côte Saint-Luc prévoit étendre la collecte de matières organiques à toutes les maisons unifamiliales en 2008. Le mémoire soumis à la Commission par la Ville est disponible à www.CoteSaintLuc.org.

- 30 -


Pour plus d’information, contactez Darryl Levine, Directeur des affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Share this