Pour une école secondaire enrichie à Côte Saint-Luc


 

La Commission scolaire English-Montréal votera, le 11 janvier 2012, sur une proposition pour relocaliser l’école secondaire Royal Vale dans l’ancien édifice de l’école Wagar, situé sur  l’avenue Parkhaven. Côte Saint-Luc appuie fortement cette proposition. Avec son importante population de langue anglaise, Côte Saint-Luc est l’emplacement naturel pour une telle école qui offrira des cours enrichis en mathématiques et sciences ainsi qu’un programme d’immersion française.

Comme vous avez pu le lire dans les journaux, quelques parents de Royal Val s’opposent à un tel plan. Heureusement, un autre groupe, de parents et leurs tenants, s’est formé pour mettre de l’avant un raisonnement convainquant démontrant comment les étudiants seraient mieux servis à ce nouvel emplacement. Il est très important de montrer notre appui à ces parents. Concrètement, vous pouvez montrer votre appui en effectuant les deux gestes indiqués dans le paragraphe ci-dessous. 

Afin de s’assurer que la CSEM ouvre une école secondaire à Côte Saint-Luc, veuillez :

  1. signer la pétition en ligne suivante : www.ipetitions.com/petition/royalvale.
  2. envoyer un courriel aux commissaires de CSEM expliquant pourquoi vous êtes d’accord avec la proposition. Vous trouvez un exemple de texte ainsi que les adresses courriels à www.cotesaintluc.org/fr/lettreCSEM 
  3. montrer votre appui à la ville de Côte Saint-Luc en assistant à la réunion de consultation de la CSEM qui aura lieu le mardi 6 décembre, au 6000 av. Fielding (coin du ch. de la Côte Saint-Luc). Veuillez y être au plus tard à 19 h 15, car Côte Saint-Luc présentera son mémoire en faveur de la proposition à 19 h 30.

La ville de Côte Saint-Luc est fortement engagée à ce qu’une école publique secondaire d’enseignement général et de langue anglaise s’installe dans notre ville. C’est une importante priorité pour nous. Nous travaillerons en étroite collaboration avec la CSEM pour que cette option soit attrayante aux parents de l’ouest de l’île. Mais, c’est uniquement en montrant votre appui, en signant la pétition et en envoyant le courriel aux commissaires, que nous y parviendrons.  

Share this