Réponse de la Ville à l’annonce publiée par le Syndicat des Cols bleus regroupés de Montréal

La récente annonce pleine page dans The Suburban publiée par le syndicat qui représente les cols bleus de la ville fait plusieurs déclarations inexactes et trompeuses au sujet de la décision de Côte Saint-Luc de sous-traiter la collecte des déchets et des matières organiques. Il convient de noter que la plainte du Syndicat survient neuf mois après que le conseil municipal ait ratifié le contrat.

Faisons l’historique. Par le passé, Côte Saint-Luc avait l'habitude de sous-traiter la collecte des déchets. Depuis que ce conseil municipal fut élu en novembre 2005, la Ville de Côte-Saint-Luc effectue des analyses de rentabilisation pour toutes les décisions d'investissement.  En 2006, le prix des contrats pour la collecte des déchets a considérablement augmenté et la Ville a déterminé alors que faire la collecte elle-même serait moins coûteux. Ce que nous avons fait à l'époque fut de négocier une lettre d'entente avec notre syndicat afin de pouvoir effectuer la collecte à l’interne, tout en stipulant clairement que nous aurions le droit de retourner à la sous-traitance de la collecte des déchets à tout moment que nous jugions opportun. Les coûts sont constamment évalués et récemment le prix de collecte des déchets (ainsi que des matières organiques) a chuté. Ainsi, notre plus récente analyse de rentabilisation a conclu qu’il serait plus rentable, pour un même service, d’engager une entreprise pour se charger de la collecte.  La décision fut approuvée à l’unanimité par le conseil municipal et acceptée par les gestionnaires de la Ville.

Voici les chiffres. Le coût pour que la Ville continue d’effectuer la collecte résidentielle des déchets et des matières organiques (bac brun) en 2015  aurait été de près de 1,336 M $. En revanche, le coût pour la sous-traitance était environ 50 pour cent moins cher, soit 680 606,84 $. Compte tenu de l'évolution du marché, la décision a été facile. 

Mais au-delà d’économiser l'argent des contribuables, Côte Saint-Luc tente également d'être juste avec son personnel. Ainsi, tous les employés qui faisaient partie des équipes de collecte des déchets ont été offerts de nouveaux emplois. Certains ont obtenu des promotions. D'autres ont été transférés à des postes comparables, et nous leur avons offert une formation afin d’améliorer leurs compétences.

Nous avons fait preuve de bonne foi dans nos relations avec le syndicat, nous avons été très juste avec nos travailleurs - tout en prenant soin de gérer de façon responsable l'argent des contribuables.

Share this