Côte Saint-Luc adopte son budget avec une hausse de taxes sous le taux d’inflation

Côte Saint-Luc, le 18 décembre 2007 –Le conseil de la Ville de Côte Saint-Luc a adopté hier soir un budget municipal local de 30,04 millions de dollars pour 2008, budget qui permet de maintenir la hausse moyenne de la taxe foncière résidentielle sous le taux d’inflation.

Le budget prévoit des hausses minimales de taxes foncières, l’augmentation moyenne se situant en deça du taux d’inflation. Ainsi, le propriétaire d’une maison unifamiliale dont la valeur a augmenté selon le taux moyen de 36 pour cent paiera 1.69 pour cent de plus par rapport à 2007 pour la taxe foncière locale. Certains comptes de taxes individuels peuvent être moins élevés ou plus élevés, selon la variation sur quatre ans de la valeur au rôle d’évaluation foncière, lequel a eu pour effet de hausser plus fortement la valeur de certaines propriétés.

« Une fois de plus, le conseil a démontré qu’il considère les résidants comme des actionnaires en adoptant un budget équilibré tout en maintenant la hausse moyenne de la taxe résidentielle sous le taux d’inflation, a déclaré le maire Anthony Housefather. Notre conseil s’efforce toujours d’appliquer les pratiques exemplaires en matière de gestion des finances, tout en s’assurant de fournir aux résidants les meilleurs services possible. »

Le conseil et l’équipe de direction ont suivi un processus budgétaire rigoureux selon la pratique courante dans le secteur privé. Au lieu de reconduire le budget de l’an dernier en le majorant au besoin, la méthode du budget base zéro a été utilisée de façon à réévaluer en détail les fonctions de chaque service et à justifier toutes les dépenses.

« À Côte Saint-Luc, nous avons fait de notre mieux pour garder la hausse de taxe résidentielle au minimum et sous le taux d’inflation, contrairement à l’agglomération de Montréal où l’augmentation pour le même contribuable sera le double », a affirmé pour sa part la conseillère Dida Berku, responsable des finances au conseil.

Revenus
Pour aider à minimiser l’impact des augmentations de valeur des propriétés qui sont plus élevées que la moyenne de Côte Saint-Luc de 36 pour cent, la Ville a réduit son taux d’imposition sur toutes les propriétés, et elle a étalé sur quatre ans les hausses de valeur.

La Ville de Côte Saint-Luc a aussi fusionné ses deux taxes d’eau en un seul fonds de réserve spécial. Les taxes perçues serviront à payer les services de consultation de la firme d’ingénierie Dessau inc. pour l’entretien et l’amélioration de l’infrastructure du réseau de l’eau, à acheter l’eau de la Ville de Montréal, et à rembourser la Ville de Montréal pour l’achat du réseau de distribution de l’eau sur le territoire de Côte Saint-Luc. Tout comme les taxes municipales, la taxe d’eau est basée sur la valeur imposable des propriétés résidentielles et non résidentielles.

Dépenses d’exploitation
La Ville de Côte Saint-Luc a gardé au minimum l’augmentation de ses dépenses d’exploitation en comprimant le budget de tous les secteurs sans affecter les services que les résidants s’attendent à recevoir. Pour y arriver, une réévaluation judicieuse de toutes les dépenses a été effectuée et nous avons cherché des solutions nouvelles et moins coûteuses en vue d’offrir d’excellents services aux résidants.

L’augmentation des dépenses la plus importante est reliée à la hausse actuelle des coûts de l’énergie, incluant le combustible et l’électricité. Au cours de l’exercice 2008, la Ville de Côte Saint-Luc cherchera à développer une plus grande efficacité énergétique en vue d’économiser des coûts dans ce secteur dans les années à venir.

Le budget consacré au recyclage a également été accru, afin de réaliser l’engagement de la ville à étendre le programme de recyclage à tous les immeubles d’appartements et condominiums en 2008. De plus, en raison du succès de la collecte de matières organiques en 2007, un budget a été créé pour étendre le programme à toutes les maisons unifamiliales individuelles en 2008.

Le budget des infrastructures d’approvisionnement en eau a aussi augmenté légèrement puisque Côte Saint-Luc a encore une fois priorisé la vérification de la qualité de l’eau ainsi que les améliorations de l’infrastructure.

Budget d’immobilisations
De la même façon que le budget des dépenses permet la planification et le contrôle à court terme des besoins courants d’exploitation, le budget d’immobilisations constitue un outil pour planifier et contrôler à long terme les projets de longue haleine et les besoins en capitaux, notamment :
•    Remplacement de rues et trottoirs
•    Renouvellement et réparation d’égouts
•    Réparation des édifices municipaux
•    Modernisation et amélioration des parcs, piscines et équipement
•    Modernisation du parc d’ambulances des Services médicaux d’urgence et achat de défibrillateurs
•    Remplacement et modernisation de véhicules municipaux et d’équipement informatique

Le budget triennal d’immobilisations est de 5,61 millions de $ en 2008, 12,98 millions de $ en 2009, et 5,68 millions de $ en 2010. La Ville de Côte Saint-Luc continuera à maximiser le recours aux subventions disponibles pour les immobilisations, comme le Fonds de la taxe sur l’essence, le FIMR, et les subventions aux sports et loisirs du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

À propos des comptes de taxes
Les résidants de Côte Saint-Luc recevront deux comptes de taxes municipales en janvier 2008 – un de la Ville de Côte Saint-Luc et un autre du conseil d’agglomération de l’île de Montréal. Le compte de la Ville de Côte Saint-Luc sera payable en deux versements : 3 mars et 2 juin 2008.

Le compte de taxes de la Ville de Côte Saint-Luc couvre la Bibliothèque publique Eleanor London de Côte Saint-Luc, les parcs et activités récréatives, l’entretien routier, la collecte des ordures, le recyclage, la collecte des matières organiques et autres services locaux. Le compte de taxes de l’agglomération couvre les services communs à l’île de Montréal, comme la police, la prévention des incendies et le transport en commun.

-30-

Pour plus d’information, contactez Darryl Levine, Directeur des affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Share this