Côte Saint-Luc demande aux Canadiens de se souvenir de Raoul Wallenberg

Côte Saint-Luc, le 11 janvier 2008 – La ville de Côte Saint-Luc invite les Canadiens à honorer la journée commémorative Raoul Wallenberg, le jeudi 17 janvier prochain, en se remémorant de ceux qui se sont portés à la défense des droits de la personne et de ceux qui ont sauvé des vies.

Le 8 mai 1983, la ville de Côte Saint-Luc a nommé une rue en honneur à M. Wallenberg, et le 12 septembre 2001, une plaque a été dévoilée en son honneur, sur la Promenade des droits de la personne de Côte Saint-Luc. En 1985, en reconnaissance de ses actions humanitaires, Raoul Wallenberg a été nommé le premier citoyen honoraire du Canada. Aussi, il a été décrété par le gouvernement fédéral que annuellement le 17 janvier serait la Journée commémorative Raoul Wallenberg.

« Côte Saint-Luc est un leader en matière de droits de la personne et encourage les autres villes et municipalités de l’île de Montréal, du Québec et du Canada à se joindre à elle pour rendre hommage à ceux qui ont porté fièrement le flambeau des droits de la personne, affirme le maire Anthony Housefather. Raoul Wallenberg est un véritable héros et notre communauté est fière de l’avoir honoré, ainsi que d’autres qui ont agit dans le même esprit. »

En 2000, 2001 et 2007, la ville de Côte Saint-Luc a dévoilé des plaques sur sa Promenade des droits de la personne en honneur à René Cassin, John P. Humphrey, Raoul Wallenberg, Jules Deschênes, Maxwell Cohen, Mary Two-Axe Early et Helen Suzman. La Promenade des droits de la personne est située dans le Parc Pierre Elliott Trudeau (6975, chemin Mackle).

Raoul Wallenberg est né en 1912, dans une éminente famille suédoise. En juillet 1944, M. Wallenberg est dépêché en mission de sauvetage à Budapest, Hongrie. Il est chargé de distribuer des certificats de protection suédois aux juifs ayant eu un quelconque lien avec la Suède. M. Wallenberg exerce une certaine pression sur le gouvernement hongrois et se fait des amis et des alliés, qui l’on assisté dans sa tâche.

En octobre 1944, lorsque le parti pro nazi des Croix fléchées prend le pouvoir en Hongrie, M. Wallenberg fonde un ghetto international pour 33 000 juifs, afin qu’ils puissent bénéficier de la protection diplomatique de certains pays neutres. Et, en novembre 1944, alors que des milliers de juifs de Budapest sont forcés de se rendre à pied jusqu’à la frontière autrichienne, M. Wallenberg les accompagne avec un convoi de camions transportant nourriture, vêtements et médicaments.

Après la guerre, il a été fait prisonnier par l’Union soviétique et a disparu. Plusieurs années plus tard, les Soviétiques reconnaissent que Raoul Wallenberg avait été emmené dans un camp de travail et ils prétendent qu’il serait mort d’une crise cardiaque, le 17 juillet 1947.

Pour en savoir plus long sur les autres personnes honorées sur la Promenade des droits de la personne, à Côte Saint-Luc, consultez www.CoteSaintLuc.org/fr/Promenade .

- 30 -

Pour de plus amples informations, veuillez communiquer avec Darryl Levine, Directeur, Affaires publiques et des communications, au 514-485-8905 ou par courriel, à dlevine@cotesaintluc.org.

Share this