Côte Saint-Luc adopte son budget 2009

Côte Saint-Luc, le 16 décembre 2008 – Le conseil municipal de Côte Saint-Luc a adopté, hier soir, le budget de fonctionnement de la Ville de Côte Saint-Luc pour l’année financière 2009. Le budget de fonctionnement 2009 est de 54 millions de dollars, ce qui représente une hausse de 1,9 pour cent pour une propriété dont la valeur a augmenté en moyenne de 36 pour cent avec la mise en vigueur du rôle d’évaluation 2007-2010. L’augmentation de 1,9 pour cent est inférieure au taux d’inflation.

« Le conseil est attentif aux contraintes qu’exerce la récession économique sur un grand nombre de familles et il comprend que les résidants sont préoccupés par leur situation financière et leurs épargnes, affirme le maire Anthony Housefather. Nous avons réexaminé attentivement l’ensemble de nos programmes et services, puis nous avons prévu les ressources nécessaires pour mettre en œuvre certains programmes et services nouveaux en prenant soin d’équilibrer ces ajouts par des compressions budgétaires dans tous les services de la ville afin de continuer à offrir des services de qualité à un coût raisonnable. La dernière année a été exceptionnellement chargée de défis à cause des fortes hausses affectant le coût de certains de nos contrats, comme le déneigement et l’asphalte; le conseil et le personnel ont donc consacré beaucoup de temps à revoir les dépenses pour arriver à maintenir la hausse moyenne de taxes en deçà de deux pour cent. »

Compte de taxes foncières
Le propriétaire d’une résidence unifamiliale dont la valeur foncière a augmenté du taux moyen de 36 pour cent paiera 1,90 pour cent de plus qu’en 2008 en taxes foncières. Pour d’autres, l’avis d’imposition individuel pourra être moindre ou plus élevé, selon la variation de leur évaluation inscrite au rôle d’évaluation étalé sur quatre ans, lequel a attribué à certaines propriétés une hausse de valeur plus forte qu’à d’autres. Pour aider à minimiser l’impact des augmentations de valeur dépassant la moyenne pour Côte Saint-Luc, soit 36 pour cent, la Ville de Côte Saint-Luc a réduit son taux d’imposition sur toutes les propriétés.

À la suite des réformes du conseil d’agglomération de l’île de Montréal en 2008, la Ville de Montréal n’enverra plus de comptes de taxes aux résidants de Côte Saint-Luc. Maintenant, c’est la Ville de Côte Saint-Luc qui établit les taux de taxes foncières, perçoit les taxes et envoie l’argent à l’agglomération en fonction d’une formule mathématique équitable approuvée par le gouvernement du Québec. Les résidants recevront ce compte de taxes unique de Côte Saint-Luc à la fin de janvier 2009. Le compte de taxes foncières doit être acquitté en deux versements, soit le 26 février et le 28 mai 2009.

En 2009, les propriétaires de maisons unifamiliales et de duplex devront faire un paiement unique de 50 $ pour l’achat d’un nouveau bac de recyclage couvert de couleur bleue, dont ils pourront choisir la taille. En outre, la Ville de Côte Saint-Luc continuera de percevoir une taxe d’eau et appliquera les revenus de cette taxe à sa réserve financière spéciale pour l’eau. Les taxes perçues seront utilisées pour payer la firme d’ingénieurs-conseils Dessau inc. pour l’entretien et l’amélioration des infrastructures de l’eau à Côte Saint-Luc, pour acheter l’eau de la Ville de Montréal, et pour rembourser à Montréal la dette associée à l’acquisition du réseau de distribution de l’eau sur le territoire de Côte Saint-Luc. Tout comme les taxes municipales, la taxe d’eau est basée sur la valeur imposable des immeubles résidentiels et non résidentiels.

Budget de fonctionnement
Cette année encore, le conseil municipal et l’équipe de direction ont procédé selon la méthode budgétaire rigoureuse qui est utilisée dans le secteur privé. Au lieu de reconduire le budget précédent en le majorant au besoin, la méthode du budget base zéro a été utilisée en réévaluant en détail les fonctions de chaque service et en justifiant toutes les dépenses. Ce processus budgétaire permet au conseil et à l’équipe de direction d’allouer les ressources de façon plus efficace puisqu’il est basé sur les besoins réels et les vraies priorités, qu’il permet une meilleure compréhension du budget global, encourage les directeurs à utiliser les ressources plus efficacement pour améliorer les opérations, et correspond aux objectifs de la ville en matière de responsabilité financière.

Budget d’immobilisations
Tout comme le budget de fonctionnement permet la planification et le contrôle à court terme des besoins courants d’exploitation, le budget d’immobilisations constitue un outil pour planifier et contrôler à long terme les projets d’envergure et les besoins en capitaux, comme le remplacement des rues et trottoirs, le renouvellement et les réparations d’égouts, la réparation des édifices municipaux, la modernisation et l’amélioration des parcs, piscines et équipement, le remplacement et la modernisation des véhicules municipaux.

Le budget triennal d’immobilisations est de 20,4 millions de $ en 2009, 5,8 millions de $ en 2010, et 5,4 millions de $ en 2011. La Ville de Côte Saint-Luc continuera à maximiser le recours aux subventions disponibles pour les immobilisations, comme le Fonds de la taxe sur l’essence, le FIMR, et les subventions aux sports et loisirs du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS). Le centre intergénérationnel/aquatique a été identifié comme un projet possible pour 2009, au coût d’environ 15 millions de $. La Ville de Côte Saint-Luc a soumis au MELS une demande de subvention de 7,5 millions de $ qui permettra de couvrir la moitié des coûts du projet. La municipalité attend de recevoir une réponse positive du MELS avant d’aller de l’avant.

Share this