Nouvelles

Côte Saint-Luc honorera les défenseurs des droits de la personne

Côte Saint-Luc, le 14 juin 2010 – Le mois prochain, sur sa Promenade des droits de la personne, la Ville de Côte Saint-Luc honorera ceux et celles qui ont osé prendre la parole et lutter pour les Juifs opprimés dans l’ancienne Union soviétique ainsi qu’en Syrie et en Éthiopie.

La cérémonie aura lieu à la Fête du Canada, le jeudi 1er juillet 2010 à 17h 30, au parc Pierre Elliott Trudeau.

« Cette année, au lieu de rendre hommage à une personne en particulier, nous honorerons un groupe de personnes, essentiellement un mouvement, qui ont fait pression avec succès sur les gouvernements étrangers qui maltraitaient leurs résidants juifs, a dit le maire Anthony Housefather. Bon nombre des personnes impliquées dans ces mouvements étaient de Côte Saint-Luc ou de la région de Montréal. »

Pour souligner l’événement, Côte Saint-Luc a produit un mini documentaire de 20 minutes intitulé « Défenseurs des droits de la personne pour les Juifs opprimés en terre étrangère ». La vidéo présente des entrevues avec Irwin Cotler et Stan Cytrynbaum. Le professeur Cotler, aujourd’hui député fédéral de Mont-Royal, y parle de son implication, entre autres comme conseiller juridique pour les prisonniers politiques en Union soviétique. Quant à l’avocat montréalais Stan Cytrynbaum, il donne un compte rendu personnel de la façon dont il a découvert la situation des Juifs d’Éthiopie et comment il a ensuite contribué à créer un mouvement au Canada pour attirer l’attention sur leur sort et travailler à leur sauvetage. La vidéo est accessible à CoteSaintLuc.org.

« Ce mini documentaire se veut un outil de sensibilisation auprès des jeunes, une source d’inspiration qui les incite à se joindre aux mouvements de défense des droits de la personne ou même à créer leurs propres mouvements, explique le conseiller Mike Cohen, coprésident de l’événement avec le conseiller Glenn J. Nashen. Cette vidéo fait partie d’une vidéothèque en pleine expansion dont les vidéos sont réalisées à l’interne par le Service des affaires publiques et des communications. »

Inaugurée en 2000, la Promenade des droits de la personne est dédiée aux femmes et aux hommes qui, par leurs actions, ont su promouvoir et défendre les droits humains. Ce sera la dixième plaque à être dévoilée sur la Promenade, située au parc Pierre Elliott Trudeau, 6975 chemin Mackle

« Parmi ceux et celles qui ont été honorés jusqu’ici, beaucoup étaient des personnes qui ont mis leur vie en péril dans plusieurs coins du globe, précise le conseiller Nashen. En choisissant un mouvement de personnes, dont plusieurs sont d’ici, nous voulions insister sur le fait que n’importe qui, n’importe où peut aider ceux qui en ont besoin, même ici dans le confort et la sécurité de nos maisons de banlieue au Canada. Le professeur Cotler, Stan Cytrynbaum et Judy Feld Carr (ancien professeur de musique sans prétention, cette grand-mère de 10 petits-enfants a été à l’origine du sauvetage de 3 228 Juifs de Syrie sur une période de 28 ans), sont trois exemples d’un mouvement qui a contribué à sauver des centaines de milliers de personnes. »

Le public pourra en savoir plus sur les personnes honorées jusqu’ici au www.CoteSaintLuc.org/fr/Promenade.

- 30 -

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Côte Saint-Luc s’associe à deux autres écoles pour faire la collecte des matières organiques

Côte Saint-Luc, le 2 juin 2010 – Quatre écoles de Côte Saint-Luc utilisent maintenant le service de collecte des matières organiques de la ville pour se débarrasser des résidus alimentaires, serviettes de papier et autres déchets organiques générés par les étudiants et les enseignants.

Les deux dernières écoles à lancer leur programme de collecte de matières organiques sont l’École de la Mosaïque sur l’avenue McMurray et l’École Merton sur le chemin Merton. Elles viennent s’ajouter à l’École secondaire Bialik et au Jewish People's Peretz School (JPPS) Children's Centre qui avaient déjà mis sur pied leur projet de réacheminement des déchets.

« Côte Saint-Luc s’est démarquée en tant que chef de file dans la collecte résidentielle des matières organiques. Nous ouvrons la voie encore une fois en poursuivant la démarche dans certains établissements comme les écoles, souligne le maire Anthony Housefather. En plus de réacheminer plus de déchets provenant de ces écoles, nous faisons de nos jeunes des ambassadeurs pour la ville puisqu’ils contribuent ensuite à informer leurs parents et à leur rappeler ce qu’il faut mettre dans le bac brun, dans le bac bleu et dans la poubelle. »

L’École de la Mosaïque sur l’avenue McMurray Ave a lancé officiellement son programme de matières organiques le 18 mai 2010. L’école a maintenant des petits contenants de collecte dans chaque classe, que les enseignants et les élèves utilisent pour jeter des serviettes de papier, des restes de nourriture et d’autres matières organiques. Un élève de la classe en vide le contenu dans un grand bac brun tous les jours. Un concierge apporte les bacs bruns près de la rue le jour de la collecte et les équipes de la ville se chargent de les vider et de transporter les matières organiques.

« Les élèves sont  très heureux d’apprendre comment utiliser le bac brun ou le composteur », a déclaré Isabelle Boivin, directrice de l’École de la Mosaïque. « Ils sont capables maintenant de rentrer à la maison et d’apprendre à leurs parents comment des pelures de fruits et de légumes, des serviettes en papier et des restes de repas sont transformés en compost pouvant être utilisé dans les jardins. Il est toujours amusant pour les élèves d’être en mesure d’enseigner à leurs parents des choses qu’ils ne connaissent pas ! »

L’école met également une partie de ses matières organiques dans son propre composteur domestique, pour produire du compost qui est utilisé pour le jardin de l’école. L’École de la Mosaïque, membre de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, est la première école publique de langue française de l’île de Montréal à lancer un tel programme.

Les élèves de l’École Merton, sur le chemin Merton, font la collecte des déchets organiques depuis le 5 février 2010. Toutes les aires aménagées pour manger, les salles de bain et les salles de classe possèdent un bac brun que les élèves utilisent pour se débarrasser des pelures de banane, restes de sandwich et autres matières organiques. Côte Saint-Luc fait la collecte des matières organiques à l’École Merton toutes les semaines.

En plus des deux écoles élémentaires, l’École secondaire Bialik a lancé un programme similaire le 5 janvier 2009. La cafétéria de l’école est maintenant équipée d’un bac brun pour que les étudiants puissent y déposer les restes de leur lunch et autres matières organiques. Côte Saint-Luc ramasse aussi les matières organiques à l’École secondaire Bialik.

La garderie Jewish People's Peretz School (JPPS) Children's Centre, quant à elle, a commencé à éliminer les matières organiques à l’aide des bacs bruns en septembre 2009.

Côte Saint-Luc a aidé toutes ces écoles à mettre en œuvre leurs initiatives touchant les matières organiques en leur fournissant gratuitement les bacs bruns, les contenants de collecte pour la cuisine, et le service de collecte, en plus de leur apporter de l’aide de nature technique au besoin.

Côte Saint-Luc fait aussi la collecte hebdomadaire des matières organiques pour ses 4 900 maisons unifamiliales et duplex. En 2009, les résidants de la Ville de Côte Saint-Luc ont contribué à détourner de l’enfouissement 1 068 tonnes métriques de matières organiques.

-30-

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Livres d’histoire animés et racontés à la bibliothèque de Côte Saint-Luc

Côte Saint-Luc, le 17 mai 2010 – La Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc donne maintenant accès à TumbleBooks, une collection de livres d’images animés avec narration qui sont disponibles sur le Web.

Les TumbleBooks sont créés à partir de livres d’images existants dont les droits ont été obtenus des éditeurs de livres d’enfants et qui ont été convertis en format TumbleBooks. Le résultat est un livre électronique accessible à l’écran de l’utilisateur, avec le texte et les illustrations. Pendant que le narrateur fait la lecture de l’histoire, le texte défile à côté des illustrations, et les mots sont mis en surbrillance à mesure qu’ils sont prononcés. Parfois, le narrateur est l’auteur du livre.

L’histoire peut être interrompue par l’enfant ou ses parents pour imaginer la suite ou interpréter les images, apprivoiser les nouveaux mots de vocabulaire, parler des conséquences possibles des actions ou suggérer des solutions aux problèmes qui surviennent, ou encore pour situer l’histoire dans son contexte historique, géographique ou autre. Il s’agit d’une nouvelle façon pour les parents d’initier leurs enfants à la lecture dans un format amusant et passionnant.

Pour accéder à la bibliothèque TumbleBooks, rendez-vous sur www.elcslpl.org et cliquez Children’s dans le menu de navigation. Aucun code d’utilisateur ou mot de passe n’est requis pour accéder à la bibliothèque TumbleBooks, le lecteur n’a qu’à faire son choix. La collection comprend surtout des livres d’images, mais il y a également des audiolivres pour les enfants plus âgés. La section Romans jeunesse s’adresse aux enfants de 8 à 12 ans.

Les TumbleBooks sont faits pour être visionnés en ligne et ne sont pas téléchargeables.

La gestionnaire des Services aux enfants, Kathy Conroy, raconte que ses enfants ont eu beaucoup de plaisir et qu’ils ont bien ri dès qu’ils ont découvert leur premier TumbleBook. Elle les recommande aux parents et à tous les enfants.

« TumbleBooks est une incroyable bibliothèque en ligne, car elle fait de l’album favori de votre enfant une expérience de lecture dynamique remplie d’action, ajoute Kathy. Un autre avantage avec TumbleBooks est que vous avez également accès à des livres en français et en espagnol. »

En plus des livres parlants avec animation et des audiolivres, TumbleBooks offre des jeux et des casse-tête amusants, les TumbleGames  et les TumblePuzzles, qui sont idéals comme outils éducatifs.

La Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc est située au 5851, boulevard Cavendish et elle est ouverte tous les jours de 10 h à 22 h. Pour plus d’information, téléphonez à la bibliothèque au 514-485-6900 ou visitez www.elcslpl.org.

- 30 -

Pour plus d’information, contactez Mona Turner au 514-485-6900, poste 4205 ou mturner@cotesaintluc.org.

Le centre intergénérationnel et aquatique Côte Saint-Luc, vraisemblablement sur l’avenue Parkhaven

Côte Saint-Luc, le 7 avril 2010 – La Ville de Côte Saint-Luc a annoncé aujourd’hui la construction prochaine de son nouveau centre intergénérationnel et aquatique, vraisemblablement sur l’avenue Parkhaven, près du bâtiment existant où sont logés le Service des loisirs et des parcs ainsi que le gymnase. Le nouveau bâtiment sera situé en face de l’ancienne école secondaire Wagar.

« Après avoir bien réfléchi, nous avons choisi de construire les nouvelles installations sur l’avenue Parkhaven, indique le maire Anthony Housefather. Nous avons étudié beaucoup d’autres options, mais nous avons convenu que cet emplacement, sur un terrain appartenant à la ville, représente l’option la moins coûteuse et la plus pratique. »

« Une des retombées favorables que nous espérons de ce projet est de voir la Commission scolaire English Montreal incitée à rouvrir une école publique sur le site de l’ancienne école Wagar, où pourrait être proposé un programme local de natation, entre autres. La prochaine étape sera l’embauche d’une firme chargée de gérer le projet de construction et de préparer des plans pour l’espace disponible. Un appel d’offres a été lancé pour ce projet et nous avons hâte de voir les résultats. »

La ville s’apprête à créer un blogue pour donner aux résidants de fréquentes mises à jour sur la planification, la construction et, éventuellement, l’ouverture officielle des nouvelles installations. Des détails additionnels sur le blogue seront annoncés dans les prochains jours.

- 30 -

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications, 514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

La bibliothèque de Côte Saint-Luc, première au Québec à offrir des livres audio téléchargeables

Côte Saint-Luc, le 22 mars  2010 – Les membres de la Bibliothèque publique Eleanor Côte Saint-Luc peuvent maintenant télécharger des livres audio et les écouter avec leur ordinateur ou leur lecteur audio portatif — sans avoir à quitter la maison.

« Nous nous adaptons aux temps modernes et répondons aux besoins et aux désirs de la clientèle d’aujourd’hui, indique Tanya Abramovitch, directrice de la Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint-Luc. Nous croyons sincèrement que ce nouveau service de livres audionumériques téléchargeables sera agréable et pratique pour les clients de la bibliothèque. »

Plus de 150 titres de livres audio primés appartenant aux genres les plus populaires seront disponibles pour téléchargement à partir du 25 mars à 10 h. D’autres titres s’ajouteront plus tard au cours de l’année. Cette collection, accessible aux membres des bibliothèques de Côte Saint-Luc, Dollard-des-Ormeaux et Pointe-Claire, sera disponible 24 heures par jour, sept jours par semaine. Côte Saint-Luc est la première ville à lancer le service. Pointe-Claire prévoit faire son lancement le 23 avril, et Dollard-des-Ormeaux, plus tard cette année.

Pour utiliser le service, les membres de la bibliothèque doivent d’abord télécharger le logiciel gratuit Overdrive Media Console sur leur ordinateur, Windows ou Macintosh. Une fois l’installation terminée, il suffit de visiter www.bpelcsl.org pour fureter ou effectuer une recherche dans la collection de livres audio à télécharger, ajouter le titre choisi à son panier électronique et l’emprunter — exactement comme dans une boutique en ligne. Il faut ensuite télécharger le petit fichier utilisé par le logiciel Overdrive Media Console pour télécharger les dossiers de livres audio. Les membres peuvent écouter et organiser les livres audio via l’interface du logiciel.

Les livres audio sont en format MP3 ou WMA. Tous les fichiers peuvent être écoutés sur un ordinateur et la plupart peuvent être transférés sur un lecteur audio portatif tel qu’un iPod ou un appareil Zune. Certains livres audio peuvent également être copiés sur un CD de données. Les fichiers MP3 et WMA sont protégés par GDN (gestion des droits numériques), qui permet aux utilisateurs d’écouter le fichier pour un temps limité. À la fin de la période d’emprunt, le fichier vient à échéance et ne fonctionne plus lorsque vous essayez de l’écouter.

Les membres de la bibliothèque peuvent emprunter jusqu’à trois livres audio téléchargeables à la fois et ont le choix d’un prêt de 1 ou 2 semaines.

« Le client n’a rien à faire à la fin de la période d’emprunt, explique le conseiller Sam Goldbloom, membre du conseil responsable de la bibliothèque. Le fichier est retourné automatiquement à la collection et redevient disponible pour téléchargement par un autre client. Aucune chance d’accumuler des frais de retard ! »

« L’ère des disques tels que nous les avons connus est révolue, ajoute Sarah Topey, gestionnaire des services aux adultes. Aujourd’hui, c’est l’audio téléchargeable que les gens achètent, et c’est sur un appareil portatif, comme le iPod, qu’ils préfèrent écouter le matériel audio. Il est donc logique pour les bibliothèques de distribuer les livres audio à ses membres de cette façon. C’est d’ailleurs le moyen le plus facile et le plus pratique pour apprécier les livres audio de la bibliothèque, et un avantage de plus parmi les nombreux nouveaux privilèges offerts aux membres de la Bibliothèque publique Eleanor London Côte Saint Luc. La bibliothèque peut faire partie de votre vie. C’est ce qui est merveilleux avec les livres, et nous sommes déterminés à les mettre à votre disponibilité de toutes les manières possibles. »

La bibliothèque possède environ 4 500 livres audio sur cassette CD. Le livre audio téléchargeable est la prochaine étape dans l’évolution des livres audio.

La Bibliothèque Publique Eleanor London Côte Saint-Luc est située au 5851, boulevard Cavendish et elle est ouverte de 10 h à 22 h tous les jours. Pour plus d’information, téléphonez à la bibliothèque au  514-485-6900 ou visitez www.bpelcsl.org.

- 30 -

Pour plus d’information, contactez Mona Turner : 514-485-6900, poste 4205, ou mturner@cotesaintluc.org

Côte Saint-Luc reçoit des subventions pour la construction d'un nouveau centre aquatique et intergénérationnel

Ruth Kovac, Mike Cohen, Anthony Housefather, Allan Levine, Judith<br />
Seidman, Laurent Lessard, Lawrence Bergman


Les gouvernements du Canada et du Québec ont annoncé en conférence de presse à l'hôtel de ville, le 19 février 2010, qu'ils versaient à la Ville de Côte Saint-Luc une aide financière conjointe totalisant 11,57 millions $ pour défrayer les deux tiers des coûts de construction d'un nouveau bâtiment qui abritera un centre aquatique et un centre intergénérationnel.

La sénatrice canadienne Judith Seidman, le ministre des Affaires municipales du Québec, des Régions et de l'Occupation du territoire, Monsieur Laurent Lessard, le député de D'Arcy McGee et président du caucus du gouvernement, Monsieur Lawrence Bergman, et le maire Anthony Housefather se sont adressés aux médias.

Cet appui financier de 11,57 millions $ permettra à Côte Saint-Luc de construire un bâtiment de calibre mondial comprenant des installations exceptionnelles pour pratiquer la natation toute l'année. Nos clubs et nos associations, comme les clubs pour personnes âgées, bénéficieront d'installations modernes et d'espace suffisant pour accueillir des centaines de membres. Côte Saint-Luc mettra également sur pied de nouveaux programmes visant à réunir les jeunes et les aînés pour tenir compte des préoccupations sociales et créer des occasions d'engagement communautaire pour la vie. Il s'agit du volet intergénérationnel du projet.

La ville doit maintenant inviter des compagnies à soumissionner, élaborer les plans architecturaux et entreprendre le projet. La première pelletée de terre est prévue pour cet été et le centre devrait être achevé en 2011.

>> VIDEO: Voyez les faits saillants de la conférence de presse

Tous les maires de banlieue voteront contre le budget d’agglomération

Communiqué de presse
 
Tous les maires de banlieue voteront contre le budget d’agglomération
Augmentation inacceptable pour l’ensemble des résidents de l’île de Montréal
 
Montréal, le 26 janvier 2010 – L’Association des municipalités de banlieue (AMB) de l’île de Montréal, qui représente 15 municipalités montréalaises, dénonce le budget d’agglomération 2010, et plus particulièrement l’augmentation proposée des dépenses et le manque de transparence du processus ayant mené au dépôt du budget d’agglomération par la Ville de Montréal.
 
« La hausse de 9,4 % des dépenses prévues au budget d’agglomération, qui se traduira par une augmentation globale de 12,6 % de la quote-part des municipalités de banlieue, est irresponsable et injustifiable sur le plan fiscal, surtout compte tenu du climat économique », a soutenu Peter Trent, le président de l’Association des municipalités de banlieue et maire de la Ville de Westmount.  « Comment pouvons-nous demander à tous les contribuables de l’île de Montréal, y compris ceux qui habitent dans la Ville de Montréal, de cautionner une hausse correspondant à six fois le taux d’inflation, d’autant plus que ce n’est pas expliqué clairement ni appuyé par des faits ou des chiffres », a-t-il ajouté.
 
Par exemple, plus de 80 % de l’augmentation sont attribuables à de nouvelles dépenses dans deux postes budgétaires : 91,9 millions $ pour renflouer les régimes de retraite des employés et 62,2 millions $ pour combler la hausse des dépenses liées au transport en commun.  Dès la création de la Commission ad hoc du budget 2010, l’AMB a posé des questions et demandé des explications à propos de ces augmentations. À ce jour, nous n’avons obtenu aucune explication claire.

L’île de Montréal a besoin d’un réseau de transport en commun mieux financé.  Mais l’argent doit-il venir uniquement des poches des résidents déjà surchargés de l’île de Montréal ?  Le transport collectif est l’une des meilleures façons d’aider Québec à réaliser ses objectifs de réduction des gaz à effets de serre, et l’AMB est prête à appuyer le maire Tremblay dans ses démarches auprès du gouvernement du Québec pour obtenir un financement adéquat du transport en commun sur l’île de Montréal.  
 
En décembre dernier, les maires de l’Association des municipalités de banlieue ont accueilli favorablement la création de la Commission ad hoc sur le budget (volet agglomération). Ils s’attendaient à un processus d’examen budgétaire ouvert, transparent et démocratique, notamment compte tenu de l’engagement postélectoral du maire Tremblay à l’égard de sa collaboration avec tous les partenaires, y compris les maires de l’AMB.
 
« Nous sommes déçus, a dit le maire Trent. Le processus budgétaire était entaché de problèmes et d’inefficacités.  Il n’y avait pas d’objectifs ni de principes directeurs, pas de transparence ni de véritable consultation, pour ne mentionner que quelques-uns des nombreux problèmes.  Il en résulte une augmentation injustifiée et inacceptable des dépenses. »
 
Pour améliorer la planification des prochains budgets, l’AMB a déposé un rapport comportant 20 recommandations, dont les deux principales sont la création d’une Commission permanente du budget et l’établissement de principes directeurs clairs et transparents pour le processus de préparation budgétaire.

Nous vous invitons à consulter le site Web de la Ville de Westmount (www.westmount.org) afin d’obtenir une copie du rapport minoritaire préparé par le maire Peter F. Trent et le maire Edgar Rouleau en marge des recommandations présentées par la Commission Ad-hoc du budget 2010 (Volet agglomération).
 

-30-


Pour obtenir plus d’information, prière de s’adresser à :
Peter Trent
Président de l’Association des municipalités de banlieue (AMB) de l’île de Montréal et
Maire de la Ville de Westmount
514 989-5240

Côte Saint-Luc lance CSL-TV, une nouvelle façon de communiquer avec les résidants

Côte Saint-Luc, le 3 décembre 2009 – La Ville de Côte Saint-Luc a lancé un canal vidéo Internet sur lequel il affichera des vidéos de la scène municipale.

Le nouveau site Web CSL-TV présente des vidéos produites par la ville. Depuis 2007, Côte Saint-Luc affiche des vidéos sur son site Web, telles que les cérémonies du Jour de la Victoire en Europe, le Carnaval d’hiver, etc. CSL-TV permet de regrouper et d’organiser ces vidéos. Les résidants ont accès au canal vidéo en cliquant sur l’icône CSL-TV à CoteSaintLuc.org.

« La vidéo est un outil de communication de plus en plus utilisé par les entreprises et les gouvernements à mesure que diminuent les coûts de production de vidéos de qualité, indique le maire Anthony Housefather. Les gouvernements municipaux ont maintenant la possibilité de faire connaître visuellement ce qu’ils font ».

Les grandes institutions gouvernementales comme la Maison-Blanche et le bureau du Premier ministre britannique font beaucoup appel à la vidéo pour communiquer directement avec le public. Comme l’indique le conseiller municipal responsable des communications à Côte Saint-Luc, les petites municipalités peuvent aussi en profiter.

« Il y a une dizaine d’années, il aurait été trop onéreux et même impensable pour les municipalités d’utiliser la communication vidéo, souligne le conseiller Mike Cohen. Mais les nouveaux outils ont uniformisé les règles du jeu et nous pouvons maintenant faire plus avec moins. Comme notre directeur des Affaires publiques et des communications, Darryl Levine, possède une formation en enregistrement et montage de vidéos, nous pouvons tout faire à l’interne. »

-30-

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications,
514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Les fervents supporters assisteront au passage de la flamme olympique 2010 au centre commercial Côte Saint-Luc le 10 décembre

Côte Saint-Luc, le 18 novembre 2009 – Le jeudi 10 décembre, la Ville de Côte Saint-Luc célébrera la flamme olympique lors de son passage devant les gradins au centre commercial Côte Saint-Luc, sur le parcours du relais de la flamme olympique des Jeux de Vancouver 2010.

« À Côte Saint-Luc, nous sommes très fiers que la flamme olympique traverse notre ville et nous invitons les résidants et les non-résidants à venir l’acclamer le long de son parcours vers Vancouver », a déclaré le maire Anthony Housefather.

Côte Saint-Luc installera des gradins pour accueillir les étudiants et le public. La ville servira aussi du chocolat chaud gratuitement, tant qu’il y en aura. Pour les dernières nouvelles sur l’événement, les résidants sont invités à consulter www.CoteSaintLuc.org et à cliquer sur le bouton Relais de la flamme olympique.

Le relais de la flamme arrivera devant les gradins vers 13 h 45, accompagnée d’un convoi de véhicules qui comprendra des navettes pour les porteurs du flambeau, des véhicules pour les médias, des véhicules de soutien et des voitures de police. Les rues seront fermées une après l’autre temporairement pour assurer la sécurité des porteurs du flambeau et des spectateurs le long du parcours. À tous les 300 mètres dans la communauté, la foule verra un nouveau porteur prendre le relais de la flamme qui doit parcourir 45 000 kilomètres à travers le Canada – le plus long relais de l’histoire olympique dans un même pays.

« Notre objectif pour les célébrations a toujours été d’apporter la magie et l’enthousiasme de l’esprit olympique dans les domiciles de millions de Canadiens, peu importe où ils habitent en plus de faire de ces jeux des jeux pour tout le Canada », a dit John Furlong, directeur général du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2010 à Vancouver (COVAN).

Au cours de 106 jours, le relais de la flamme olympique se rendra dans plus de 1 030 communautés et points d’intérêt dans chaque province et territoire. Le 12 février 2010, la flamme olympique arrivera au centre-ville de Vancouver et, au cours d’un moment des plus inspirants, on allumera la vasque olympique devant trois milliards de téléspectateurs autour du monde pour marquer le début des Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver.

Pour obtenir plus de renseignements au sujet du relais de la flamme olympique de Vancouver 2010, prière de visiter www.vancouver2010.com/relaisdelaflamme. On diffusera de plus amples renseignements au sujet du parcours exact dans le site Web, environ deux semaines avant l’arrivée de la flamme olympique dans la communauté.

-30-

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications,
514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Côte Saint-Luc annonce les portefeuilles des membres du conseil

Côte Saint-Luc, le 10 novembre 2009 – La Ville de Côte Saint-Luc a annoncé aujourd’hui la répartition des portefeuilles parmi les membres de son conseil.

« Au début de notre premier mandat, en 2006, j’ai confié à chaque membre du conseil un ou plusieurs portefeuilles, a rappelé le maire Anthony Housefather. Au moment où nous amorçons notre mandat pour 2010 à 2013, je suis heureux d’annoncer la nouvelle répartition des portefeuilles. »

La formule des portefeuilles est basée sur le système ministériel où les membres élus représentent non seulement leur propre district, mais la ville en général sur des portefeuilles particuliers auxquels ils sont assignés

Le maire Anthony Housefather sera responsable des questions touchant les ressources humaines, les affaires juridiques, les achats, les technologies de l’information ainsi que les relations avec l’Agglomération de Montréal et les autres niveaux de gouvernement.

La conseillère Dida Berku sera responsable des questions relatives aux finances, au redéveloppement du Mail Cavendish (avec la conseillère Ruth Kovac), à l’environnement incluant la préservation de Meadowbrook, à l’adoption d’un code d’éthique et au prolongement du boulevard Cavendish.

Le conseiller Mitchell Brownstein sera responsable des questions relatives aux parcs et aux loisirs, et à la construction du centre intergénérationnel et aquatique (avec la conseillère Kovac).

Le conseiller Mike Cohen sera responsable des questions relatives à l’identité corporative et aux communications, au parrainage et aux relations intercommunautaires.

Le conseiller Steven Erdelyi sera responsable des questions relatives aux travaux publics et au génie.

Le conseiller Sam Goldbloom sera responsable des questions relatives à la bibliothèque et à la culture.

La conseillère Ruth Kovac sera responsable des questions relatives à l’aménagement urbain en tant que présidente du Comité consultatif d’urbanisme, du redéveloppement du Mail Cavendish (avec la conseillère Berku) et de la construction du centre intergénérationnel et aquatique (avec le conseiller Brownstein).

Le conseiller Allan J. Levine sera responsable des questions relatives aux personnes âgées, à la Légion royale canadienne, à l’établissement d’une école secondaire publique de langue anglaise par la Commission scolaire English-Montreal (CSEM), aux cours ferroviaires, au Club de tennis Côte Saint-Luc, à la construction des courts de tennis au parc Rembrandt, et à l’étude de faisabilité sur la construction d’installations de tennis intérieur par la ville ou en partenariat avec un tiers.

Le conseiller Glenn J. Nashen sera responsable des questions relatives à la circulation et à la sécurité publique, incluant le service de premiers répondants SMU, la sécurité publique, vCOP, les mesures d’urgence et la prévention des incendies.

Les neuf membres du conseil ont été réélus aux élections du 1er novembre, ou élus sans opposition.

-30-

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications,
514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Résultats des élections municipales à Côte Saint-Luc

Côte Saint-Luc, le 2 novembre 2009 – Tous les membres du conseil municipal de Côte Saint-Luc ont été réélus, soit sans opposition ou par élection, aux élections municipales de 2009 et siégeront pour un autre mandat de quatre ans.

Au poste de Maire, le candidat sortant Anthony Housefather a été proclamé élu sans opposition.

Les conseillers suivants ont aussi été proclamés élus sans opposition : Sam Goldbloom (District 1), Mike Cohen (District 2), Dida Berku (District 3), Mitchell Brownstein (District 7), Ruth Kovac (District 8).

Au poste de Conseiller du district 4, Steven Erdelyi a été réélu avec 752 votes. Le candidat Charles Lemieux-Marchand a obtenu 45 votes.

Au poste de Conseiller du district 5, Allan J. Levine a été réélu avec 728 votes. Le candidat Leo Sculnick a obtenu 250 votes.

Au poste de Conseiller du district 6, Glenn J. Nashen a été réélu avec 753 votes. La candidate Sonia Cohen-Peillon a obtenu 49 votes.

-30-

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications,
514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Une présentatrice des nouvelles achête une ancienne enseigne de nom de rue

Allan Levine and Mutsumi Takahashi with street sign

Le conseillier Allan J. Levine remet à la présentatrice des nouvelles de CTV News, Mutsumi Takahashi, une ancienne enseigne de nom de rue. Mme Takahashi est parmi les nombreux résidants, présents et anciens, qui ont fait l’achat d’une enseigne noir et blanc que la ville vent actuellement. Les recettes de cette vente seront versées au SMU, le service de premiers répondants de la ville de Côte Saint-Luc.

>> En savoir plus

Lauréats des prix de bénévolat 2009

Les lauréats des prix de bénévolat de Côte Saint-Luc 2009 sont énumérés ci-dessous. Félicitations à tous les récipiendaires et merci à tous ceux offrent de leur temps à notre communauté.

  • Trophée Mémorial William E Kesler : En reconnaissance de la contribution exceptionnelle d’un bénévole aux programmes d’événements spéciaux des Loisirs et des parcs. Le prix de cette année est décerné à Bernard Pont.
  • Prix des événement spéciaux communautaires : En reconnaissance de la contribution exceptionnelle d’un bénévole aux programmes communautaires d’événements spéciaux. Le prix de cette année est décerné à Mindy et Irving Schok.
  • Prix de la légion royale canadienne Brigadier Frederick Kisch, filiale #97 : En reconnaissance des efforts exceptionnels du jeune bénévole de l’année, un « leader de demain » visant à faire la différence à Côte Saint-Luc par ses activités bénévoles. Le prix de cette année est décerné à Kevin Barnes.
  • Prix socioculturel : En reconnaissance de la contribution exceptionnelle d’un bénévole aux programmes socioculturels des Loisirs et des parcs. Le prix de cette année est décerné à Roz Agulnik et Harold Greenspon.
  • Prix spécial de reconnaissance : Honore un bénévole pour sa contribution significative aux activités récréatives des Loisirs et des parcs pendant plusieurs années. Ce prix reconnaît les accomplissements spéciaux au niveau communautaire. Le prix de cette année est décerné à Rhonda Shechtman.
  • Prix Hazel Lipes : En reconnaissance de la contribution exceptionnelle d’un bénévole aux programmes des Services communautaires. Le prix de cette année est décerné à Beverley Rath.
  • Prix d’excellence pour l’oeuvre de toute une vie en reconnaissance d'une contribution et d’un dévouement exceptionnel. Le prix de cette année est décerné à Mollie Udashkin.
  • Prix des services médicaux d’urgence : En reconnaissance de la contribution exceptionnelle, de la conscience professionnelle et des qualités de leadership d’un bénévole des Services médicaux d’urgence. Le premier prix d'excellence en gestion des SMU est décerné à Rafael Aroutunian. Le deuxième prix d'excellence en excellence enseignement des SMU est décerné à Jarred Knecht. Le troisième prix des SMU pour la recrue de l'année est décerné à Phil Vourtzoumis. 
  • Prix vCOP :  En reconnaissance de la contribution exceptionnelle d’un bénévole en tant que leader de la promotion de la sécurité dans la communauté. Le prix de cette année est décerné à Susan Schwartz.
  • Prix ECO : En reconnaissance d’un bénévole ayant fait preuve de leadership dans la défense et la promotion de l’action environnementale dans la communauté. Le prix de cette année est décerné à Alison Levine et John Sciascia.
  • Prix de l’ambassadeur de l’année : Honore un citoyen de Côte Saint-Luc illustrant le mieux les qualités charitables du service à l’ensemble de la communauté. Le prix de cette année est décerné à Al Grosser.
  • Prix sportif : En reconnaissance de la contribution exceptionnelle d’un bénévole aux programmes de sports communautaires. Le prix de cette année est décerné à Jack Rosenfield.
  • Trophée Mémorial Stewart Mankofsky : Honore un athlète/bénévole qui personnifie des qualités de dévouement, d'esprit sportif, et une passion pour la compétition. Le prix de cette année est décerné à Matthew Zeitz.
  • Prix Edward J. Kirwan : Honore le bénévole de l’année pour sa contribution exceptionnelle aux programmes communautaires des Loisirs et des parcs. Le prix de cette année est décerné à Cynthia Segal-Friedman.

Côte Saint-Luc vend ses anciennes plaques de nom de rue pour soutenir les SMU

Côte Saint-Luc, le 9 octobre 2009 – La Ville de Côte Saint-Luc mettra en vente ses anciennes plaques de nom de rue à compter du 19 octobre, et tous les profits serviront à soutenir les Services médicaux d’urgence de Côte Saint-Luc (SMU).

Côte Saint-Luc a installé de nouvelles plaques de nom de rue cet été. Des plaques plus grandes ont remplacé les anciennes plaques noir sur blanc et blanc sur jaune. La ville vendra seulement les plaques noir-sur-blanc.

« Quand nous avons annoncé le remplacement des plaques de nom de rue, plusieurs résidants m’ont demandé s’ils pouvaient acheter les vieilles plaques, comme il est possible de le faire dans bien des villes, a mentionné le conseiller Cohen, responsable de la toponymie et des communications. Après nous être renseignés sur les démarches qui avaient été prises dans d’autres villes pour vendre les anciennes plaques de nom de rue, nous avons préparé un projet et établi des prix qui, à mon avis, plairont aux résidants. »

À compter du lundi 19 octobre, le public pourra acheter les anciennes plaques de nom de rue a l'hotel de ville (5801 boulevard Cavendish), du lundi au vendredi de 8h30 h à 16h30. Du 19 au 23 octobre, les plaques seront vendues au prix de 50 $ chacune. Du 26 octobre au 6 novembre, les plaques qui restent seront vendues au prix de 25 $ chacune.

« Ces plaques évoquent une part de l’histoire de la ville. C’est une excellente idée de cadeau pour une personne qui a déjà habité à Côte Saint-Luc, a suggéré le conseiller Cohen. »

Certaines des plaques noir sur blanc sont rouillées et la ville ne mettra pas en vente ces plaques endommagées.

La liste des plaques de nom de rue disponibles sera affichée à CoteSaintLuc.org ainsi que dans tous les édifices municipaux. Elles seront disponibles selon le principe du premier arrivé, premier servi. Toutes les sommes recueillies iront au profit des SMU de Côte Saint-Luc, le service de premiers répondants médicaux bénévoles de la ville.

-30-

Pour plus d’information : Darryl Levine, Directeur des Affaires publiques et des communications,
514-485-8905, dlevine@cotesaintluc.org

Des représentants de la ville de CSL et de l'union des employés cols blancs signent la nouvelle convention collective

Mercredi 30 septembre à 16 h, la ville de Côte Saint-Luc et le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP, local 429), le syndicat qui représente les cols blancs de Côte Saint-Luc, ont signé une nouvelle convention collective à l’hôtel de ville de Côte Saint-Luc. Cette nouvelle convention est valide jusqu’au 31 décembre 2012.